Ensemble a tout jamais !!

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 13 Juin - 19:45

Coucou miss, tu vas bien, merci pour ton coms, voilà une suite, bonne lecture !!!!!


Cela fessait maintenant plus de vingt minutes que le jeu avait commencer, certains avait plus de mal que d'autre à former des mots, dont Sara, la jeune femme regardait ses pions en secouant la tête visiblement exaspéré.

Franck: Tu n'arrives toujours pas à trouver !

Elle le regarda en plissant les yeux.

Sara: Si tu avais mes pions, toi aussi, tu aurais du mal à former un mot.

Maria: Tu sais ce qu'on dit, malheureuse au jeux, heureuse en amour.

Sara la regarda et se mit à sourire.

Sara: Tu as raison, c'est ça le plus important, ce n'est pas grave si je perd.

Les deux femmes se regardèrent amusés, John leva la tête de ses pions.

John: C'est a qui de jouer ?

Franck désigna Michael d'un mouvement de tête, les deux hommes se regardèrent.

John: Il ne poseras pas de mot cette fois.

Franck: Non, je ne crois pas non plus.

Sara les regarda en secouant la tête avant de reporter son attention sur son petit ami, ce dernier regardait les pions posaient devant lui avec beaucoup de concentration, après quelques secondes John ajouta.

John: Alors, on attend nous.

Michael leva les yeux vers lui quelques instants avant de regarder à nouveau ses pions en soupirant.

John: Tu ne peux pas mettre un mot à chaque tour tu sais.

Michael ne répondit pas, Sara passa sa main dans son cou, il tourna la tête vers elle et lui sourit avant de prendre quelques pions et de les poser sur le plateau, Sara le regarda amusé, alors que Maria pouffait de rire devant les visages excédés des deux hommes.

John: Non mais ce n'est pas vrai !

Franck: En plus tu as pris la place que je voulais !

Michael le regarda avec un léger sourire.

Michael: Vous auriez du me le dire que vous convoitiez cette place.

Franck: Pourquoi tu me l'aurai laisser.

Michael: Non mais je l'aurais su.

Maria et Sara se mirent à rire, John secoua la tête.

John: C'est quoi ton truc, tu as un dictionnaire dans la tête.

Michael: Presque !!

Sara: Quand Michael avait 6 ans......

Elle regarda son petit ami hésitante, il hocha la tête.

Sara: ...alors que sa mère cuisinait et que son frère regardait la télé, lui, il s'ennuyait, alors sa mère lui a conseillé d'aller lire un livre.

Michael: En venant me voir une heure après, elle remarqué que je lisais l'encyclopédie.

Maria: Tu as commencé à lire l'encyclopédie à 6 ans.

Sara: Pas vraiment, d'après Lincoln, il l'a traîné avec lui jusqu'a ce qu'il ai lu le dernier mot.

Franck: Ah ouais je comprend mieux maintenant.

John: Il a du mémoriser tout les mots.

Sara se mit à rire.

Sara: Ne soyez pas trop dure avec vous même, c'est normal si il vous met un pâté.

Franck: Et si au lieu de te payer nos têtes, tu essayais de poser un mot.

Elle le regarda et lui fit une grimace, Franck secoua la tête amusé, la jeune femme reporta son attention sur ses pions, après quelques secondes elle soupira et aller prendre un autre pion quand Michael l'arrêta.

Michael: Attend mon ange, fois moi voir.

Elle le regarda avec un léger sourire, il s'approcha et regarda ses pions sous les protestations de Franck et John.

John: C'est de la triche !

Franck: Oui tu n'as pas le droit de l'aider.

Il les regarda du coin de l'oeil.

Michael: Avec deux Z et deux Y vous arriveriez à faire un mot.

John et Franck se regardèrent en grimaçant, Michael hocha la tête.

Michael: C'est bien ce que je pensais.

Il reporta son attention sur les pions, Sara le regarda.

Sara: Tu sais je crois que c'est impossible de faire un mot avec ça.

Il lui sourit, caressa ses cheveux et lui déposa un baiser sur la tempe avant de prendre quelques pions et de les mettre les uns à côté des autres.

Michael: Sers toi du S déjà posé sur le plateau.

Sara le regarda et s'exécuta, elle posa les pions sur le plateau, quand ils vient le mot, Franck et John froncèrent les sourcils.

Franck: Zyzomys !!

John: Tu te fou de nous, ça n'existe pas.

Michael: Si ça existe !

John: Tu as vu ça où ?

Michael: Regardez dans le dictionnaire si vous ne me croyez pas.

John: C'est ce que je vais faire.

Le garde du corps s'empara du livre, Michael le regarda et lui dit avec ironie.

Michael: Si ça peut vous aidez, le mot doit se trouver à la fin.

John le regarda en plissant les yeux.

John: Ne te moque pas de moi.

Michael leva les mains.

Michael: Je n'oserais jamais !

Franck et Maria le regardèrent amusés, après quelques secondes cette dernière regarda John.

Maria: Alors ?

Le garde du corps leva les yeux du dictionnaire en soupirant.

John: Ca existe, c'est un rat d'Australie.

Michael le regarda avec un grand sourire, au même moment ils entendirent sonner à la porte, Maria se leva pour aller ouvrir, Franck regarda le plateau puis sa fille.

Franck: Avec un mot pareil, tu vas prendre au moins 50 points.

Michael: Bien plus, deux lettres compte double et le mot compte triple.

Sara le regarda en souriant, John secoua la tête.

John: C'était la première et la dernière fois que tu l'aidais Michael.

Les deux amoureux se mirent à rire devant la mine de John, Maria revint dans la cuisine accompagné de Bruce.

Bruce: Bonjour et bonne année à tous !!

Tous: Bonne année !!

Maria retourna s'asseoir, Bruce les regarda.

Bruce: Vous êtes en plein jeux, je vous dérange pas au moins.

Franck: Non ne t'inquiète pas, tu n'es pas avec ta famille.

Bruce: Ils ont voulu aller à la patinoire.

John: Et alors ?

Franck secoua la tête.

Franck: Bruce et les patins c'est un vrai fiasco !

Bruce: Tu peux parler ( à John) le problème c'est qu'a chaque fois on se moque de moi.

Michael le regarda.

Michael: Je compatis, je sais ce que c'est.

Les deux hommes se sourirent, Bruce désigna la plateau de jeux.

Bruce: Qui gagne ?

Franck/John: Personne.

Sara/Maria: Michael !

Bruce les regarda amusé, Sara le regarda en haussant les épaules.

Sara: Ils ont du mal à se faire à l'idée que Michael les humilie.

Il lui sourit avant de regarder les deux hommes.

Bruce: C'est dure la vie.

Ils hochèrent la tête en soupirant, Bruce ria légèrement avant de s'asseoir, il regarda le plateau en plissant les yeux.

Bruce: Zyzomys, qui a posé ce mot.

Michael: Sara.

Franck: C'est elle qui l'a posé, mais c'est Michael qui lui as trouvé.

Bruce regarda Michael impressionné.

Bruce: Tu as beaucoup de culture.

Le jeune homme haussa les épaules, John regarda Bruce intrigué.

John: Vous connaissez ce mot !

Bruce: C'est un rat rare d'Australie, si j'ai bonne mémoire.

Franck: Comment tu sais ça toi !

Bruce Ma fille a eu une période où elle voulait un rat alors elle lisait un tas de choses dessus et me les racontais, je sais donc beaucoup choses sans le vouloir.

Sara: Et elle en a eu un ou pas.

Bruce: Malheureusement pour moi, oui !

Sara lui sourit, Franck regarda son ami.

Franck: Tu te joint à nous.

Bruce: Vous êtes en pleine partie.

Michael: Ce n'est pas grave, on peut recommencer et faire des équipes.

Sara: Ouais, ça c'est une bonne idée.

John: D'accord, mais tu ne te met pas avec Michael.

Sara: Quoi ?

Franck: Je suis d'accord avec John, vous ne vous mettez pas ensemble.

Le couple se regarda, Sara secoua la tête avec de regarder son père et John.

Sara: Ca ne vas pas dans vos têtes, vous avez un grain !!

Franck: Sara !

Elle le regarda.

Sara: Vous pouvez toujours courir.

Elle regarda son petit ami en haussant les épaules.

Sara: Et puis quoi encore !

Il lui sourit amusé, elle rapprocha sa chaise de la sienne et posa sa tête sur son épaules après avoir déposer un baiser sur ses lèvres, Franck et John soupirèrent, vaincue.

Franck: Bon Maria, a vous de choisir, vous vous mettez avec John ou avec moi.

Maria: Je vais me mettre avec Bruce.

John: Pourquoi ?

Maria: Parce que lui, il connaissait le mot que Michael a trouvé.

Michael et Sara se mirent à rire devant les mines déconfis des deux hommes.

Bonne soirée, bisous je t'adore !!!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Lun 14 Juin - 14:39

sa va
super suite
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Jeu 1 Juil - 21:49

Coucou miss, tu vas bien, désolé pour le retard, j'ai pas trop le temps le ce moment et puis, y a eu un décés dans ma famille alors j'avais pas trop la tête a venir sur les forums, je te poste une suite bonne lecture !!!!


Une fois les équipes formés, ils recommencèrent une partie, ils jouèrent plus d'une heure entre rires et protestations, surtout de la part de John et Franck, qui se seont avérés êtres de mauvais perdants, après le scrabble, ils avaient décidés de faire une partie de pictionnary, bien entendu les talents de dessinateur de Michael avait beaucoup aider Maria, à qui Sara avait très gentiment proposé d'échanger leurs équipiers, sous les yeux rieurs de Bruce et sidérés de John et Franck.

En milieu d'après midi alors qu'ils buvaient un café et Michael et Sara, un chocolat chaud, Bruce proposa.

Bruce: Et si on fessait une partie de cartes.

John: Oui pourquoi pas un poker.

Franck: On n'a pas de jetons.

John: On a qu'a prendre des bretzels !

Maria le regarda en fronçant les sourcils.

Maria: Vous voulez jouer avec la nourriture.

John avala difficilement sa salive face au regard que lui lancer Maria, Bruce regarda les amoureux amusés, Michael se leva.

Michael: Je reviens !

Il quitta la table et la pièce sous les yeux étonnés des autres.

Franck: Il va où ?

Sara haussa les épaules.

Franck: Tu ne lui demandes pas.

Sara: Pourquoi faire, il va revenir de toute façon.

Bruce regarda la jeune femme amusé.

Bruce: Tu as tout à fait raison, dans un couple, il ne faut pas harceler l'autre de questions.

Sara: Oui, surtout qu'il va me le dire.

Bruce: En plus !!

Sara le regarda en riant; Bruce secoua la tête amusé.

John: En parlant de couple, vous seriez me dire quelles sont les choses indispensables pour faire fonctionner un ménage.

Bruce le regarda étonné.

Sara: Il s'installe avec Chloé.

Bruce sourit et regarda le principal intéressé.

Bruce: Toutes mes félicitations.

John: Merci.

Bruce: Et alors vous voulez des conseils.

John: Ce n'est pas tellement des conseils, mais je sais que vous êtes mariés depuis plus de vingt ans alors vous devez savoir ce qui est indispensable dans un couple pour qu'il tienne.

Bruce: Je vais être honnêtes avec vous, par moment je viens ici, histoire de fuir ma femme, pour ne pas avoir de problème.

Ils se mirent tous à rire.

Bruce: Non sinon pour être sérieux, pour qu'un couple fonctionne, je dirai qu'il faut......

Il réfléchit plusieurs secondes puis se fit la voix de Sara qui se fit entendre.

Sara: De la communication.

Ils regardèrent tous la jeune femme.

Sara: Désolé, je pensais à voix haute.

Bruce: Non, ce n'est pas grave, qu'est ce que tu entend par là.

Sara haussa les épaules.

Sara: Je ne sais pas, je penses juste qu'il est important que les gens se parlent, qu'il y ai de la communication dans le couple, je veux dire si y a un problème autant en parler et le résoudre, au lieu d'attendre et d'accumuler, parce que le jour où ça pète, ça ne sera pas une discussion qu'ils auront, ça sera une dispute avec les cris et les larmes. En plus des choses blessantes peuvent êtes dîtes et même si on les penses pas, ça sera trop tard parce que ça aura été dit, alors personnellement, je pense que si y a un quelconque problème, il est préférable d'en parler dés le début, c'est mieux pour le couple.

Elle le regarda avec un léger sourire.

Sara: Et pour la vaisselle !

Il lui sourit amusé.

Bruce: Si je te demandais trois choses indispensable dans un couple, tu me dirai quoi.

Sara: Trois !

Bruce: Deux, tu m'en as déjà donné une.

Sara: Je dirai......... la confiance, ça ne peut pas marcher si y a pas de confiance.

Il hocha la tête.

Bruce: Et en troisième ?

Sara: Pour ma part, la complicité, pour moi c'est important qu'il ai de la complicité.

John: C'est une fille de 18 ans qui donne des conseil à un vieux de plus de 30 ans, on aura tout vu.

Bruce: Elle a peut-être que 18 ans, mais en attendant, elle a tout à fait raison, j'aurai dit la même chose.

Franck: Moi aussi !

Sara les regarda étonné.

Sara: Vous êtes sérieux !

Bruce: Oui, d'ailleurs les psy appellent ça les 3 C, communication, confiance et complicité, si y a ça dans un couple, y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.

Sara: A condition qui y ai de l'amour, sinon ce n'est pas la peine.

Bruce lui sourit.

Bruce: Ca va de soi, ce n'est pas étonnant que ta relation avec Michael fonctionne aussi bien, apparemment vous avez tout compris.

Elle se mit à rougir et baissa la tête.

John: Et en ce qui concerne la jalousie.

Michael revint au même moment, il posa quelque chose par terre et se réinstalla.

Michael: Je crois que j'ai loupé un passage.

Maria: John voulait quelques conseils sur la vie de couple.

Michael: Qu'est ce que ça à avoir avec la jalousie.

John: Chloé est un peu jalouse alors j'aurais voulu savoir quoi faire pour remédier à ça.

Michael: Y a rien à faire c'est normal, vous aussi vous l'êtes.

John: Non.

Michael le regarda.

Michael: Vous aimez Chloé ?

John se mit à rougir.

John: Oui.

Michael: Vous êtes jaloux ?

John: Non.

Michael: Alors vous ne l'aimez pas.

John le regarda avec de grands yeux.

John: Pardon !!

Michael haussa les épaules.

Michael: C'est mathématique, si vous l'aimez, vous êtes jaloux, si vous n'êtes pas jaloux, c'est que vous ne l'aimez pas.

John regarda les autres en fronçant les sourcils.

John: C'est des maths ça !!

Ils se mirent à rire, Bruce secoua la tête.

Bruce: Ce n'est pas des maths, mais ce qu'il dit c'est vrai !

John: Pourquoi ?

Michael: Parce qu'on est jaloux que de ceux qu'on aime.

Le garde du corps regarda Michael, avant de hocher la tête.

John: D'accord, je comprend.

Maria: C'est déjà bien arrivé qu'un homme l'aborde.

John: Bien sûre.

Bruce: Et vous n'avez pas été envahit d'un sentiments étrange.

John: C'est une pulsions meurtrière qui m'envahit à chaque fois qu'un homme s'intéresse d'un peu trop prés à elle.

Ils se mirent à rire.

Bruce: C'est de la jalousie et c'est normale.

John: Et pourquoi moi, je le garde pour moi et qu'elle, elle vient me le faire remarquer.

Bruce: Heu...

Michael: Ca c'est autre chose, Chloé, elle dit toujours ce qu'elle pense, vous vous êtes du genre à garder pour vous alors qu'elle, pas du tout, c'est pour ça qu'on peut savoir un tas de choses concernant votre vie privée.

John secoua la tête en soupirant, Michael, Sara et Maria se mirent à rire.

Franck: Et toi Michael, tu n'es pas jaloux.

Le jeune homme le regarda avec un léger sourire.

Michael: Heureusement pour moi, vous ne me connaissez pas entièrement.

Maria: Et qu'est ce que ça donne quand tu l'es.

Michael: Je n'ai pas de miroir pour me voir.

Maria regarda Sara.

Maria: Qu'est ce que ça donne quand il est jaloux.

Sara regarda son petit ami avec un léger sourire.

Sara: Généralement ça donne qu'on me laisse vite tranquille.

Michael: Si mes souvenirs sont bons, c'est réciproque.

Sara se tourna vers lui.

Sara: Elle l'avais cherchée !!

Michael: J'ai jamais dit le contraire.

Il la regarda amusé, Sara finit par sourire en secouant la tête.

John: Qu'est ce qui c'est passé ?

Sara: Une fille à la patinoire, elle.....

Maria: Elle quoi ?

Sara: Elle cherchait les problèmes, alors j'ai fait en sorte qu'elle arrête.

Franck: Qu'est ce que tu as fait ?

Sara le regarda avec un grand sourire.

Sara: Rien.

Il la regarda peu convaincue.

Michael: Elle est encore en vie si ça peut vous rassurez.

Franck: Ca ne marche pas tellement, non.

Sara: Je lui ai juste fait comprendre de ne pas approcher mon chéri.

Michael les regarda en souriant.

Michael: Elle a sortit les griffes, c'était génial !

John: Apparemment toi ça t'as plue.

Michael: Oui et je ne suis pas le seul !!

Sara baissa la tête en rougissant, Michael passa ses bras autour d'elle et déposa un baiser sur ses lèvres.

Michael: Mon petit ange.

Elle lui sourit avant de remarquer que son père la regardait étonné, elle haussa les épaules.

Sara: Quoi ? Propriété privée !!

Tout le monde éclata de rire, Sara regarda Michael et l'embrassa tendrement, John regarda Bruce.

John: Alors selon vous, être jaloux, c'est normal.

Bruce: Oui c'est une jalousie saine, c'est tout à fait normal dans un couple.

Maria: Y en a, ça vire à l'obsession leur jalousie.

Michael: Oui, mais là doit y avoir un manque de confiance, en l'autre ou en soi, ça n'a rien avoir.

Bruce regarda Michael plusieurs secondes avant de lui demander.

Bruce: Dis moi Michael.

Ce dernier se tourna vers lui.

Bruce: Si je te demandais trois choses indispensables dans un couple pour qu'il fonctionne tu me dirais quoi.

Michael le regarda amusé.

Michael: Vous me demandez ça, alors que vous êtes mariez depuis plus de vingt ans.

Bruce: C'est par curiosité !

Michael: Je dirai....... de la communication, de la confiance............. et de la complicité.

Bruce se mit à sourire.

Michael: Mais pour que tout ça fonctionne et avant tout, je pense qu'il faut beaucoup d'amour.

Bruce: Bien sûre.

Il jeta un coup d'oeil aux autres adultes, ce qui n'échappa pas à Michael.

Michael: Quoi ?

Bruce: Pardon.

Michael: J'ai très bien vu votre coup d'oeil, ça veut dire quoi .

Bruce: Rien, c'est que............. Sara a dit exactement la même chose.

Il regarda sa petite amie, elle lui sourit, il lui caressa la joue et déposa, un baiser sur ses lèvres.

Franck: Ça ne vous surprend pas d'avoir répondu la même chose.

Le couple le regarda en secouant la tête.

Michael: Non pas du tout, je trouve ça même normal.

Sara: Oui, contrairement à vous, nous ça fait un moment qu'on a compris qu'on été fait l'un pour l'autre.

Les deux amoureux se mirent à rire, Bruce regarda Franck.

Bruce(à voix basse): Tu comprend pourquoi je t'ai dit cet été que ce n'état pas une amourette d'adolescente.

Franck regarda sa fille, Sara avait le front posé contre celui de Michael et le regardait amoureusement alors qu'il lui caressait les cheveux, Franck hocha la tête.

Franck: Oui j'ai très bien compris.


Bonne soirée, bonne nuit bisous !!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Ven 2 Juil - 14:49

super suite
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Lun 5 Juil - 19:21

Coucou miss, tuvas bien, merci pout ton coms, voilà la suite, bonne lecture !!!!

Quelques minutes après, John regarda Michael intrigué.

John: A propos pourquoi tu es sortis sans un mot.

Le jeune homme le regarda avant de se baisser et de poser une mallette sur la table, ils se regardèrent tous étonnés.

Bruce: Y a quoi là dedans, une arme, tu comptes tous nous tuer.

Michael secoua la tête.

Michael: Bien sûre que non, je ne ferai pas de mal à Sara.

Cette dernière regarda son petit ami avec un grand sourire.

John: Sara non, mais nous ça n'a pas l'air de le déranger plus que ça.

Michael: Mais non, je ne vous ferai pas de mal.

Franck: C'est gentil.

Michael hocha la tête avant de regarder Sara.

Michael: Je n'ai pas envie d'avoir de problèmes.

Elle se mit à rire, alors que les autres secouaient la tête dépité.

Michael: Je plaisantes !

Il ouvrit la mallette et en sortit un tapis de jeu.

Maria: Qu'est ce que c'est ?

Michael: Un tapis pour jouer au poker, y a les jetons et le jeu de cartes avec.

Bruce: Tu as trouvé ça où ?

Michael: J'ai la voiture de mon frère.

John: Ton frère a une mallette de poker dans sa voiture.

Michael: Oui.

Les quatre adultes se regardèrent intrigués.

Franck: Je peux te demander pourquoi, ou c'est trop indiscret.

Sara: C'est trop indiscret !

Michael la regarda amusé avant de reporter son attention sur le père de la jeune femme.

Michael: Lincoln garde la mallette dans sa voiture parce qu'il l'emmène à son boulot quand il travaille de nuit, généralement il n'a pas grand chose à faire, alors il s'occupe en fessant des parties de poker avec ses collègues, en tout bien tout honneur bien sûre.

Franck lui sourit, Bruce donna un coup de coude à son ami.

Bruce: Tu devrais penser à en avoir une, ça pourrai t'occuper pendant tes réunions barbantes.

Sara: Ou lors de tes réceptions ennuyeuses.

Franck regarda sa fille et son ami avec un petit sourire.

Franck: Le message est passé.

Ils le regardèrent en souriant, Michael secoua la tête amusé et mis le jeu en place, donnant des jetons à chacun.

John: Tu sais y jouer au moins !

Michael: Oui, Linc m'a appris y a trois ou quatre ans.

Bruce: Tu n'étais pas un peu jeune.

Michael: Non.

Maria: Quatorze, quinze ans, je trouve que c'est un peu tôt pour apprendre à jouer au poker.

Michael: Lincoln n'a jamais attendu que j'ai l'âge légal pour m'apprendre quoi que ce soit, honnête ou pas d'ailleurs.

Bruce le regarda avec un léger sourire.

Bruce: Quel genre de chose pas trop honnête, il t'a appris ton frère.

Michael secoua la tête.

Michael: Je ne peux pas vous le dire.

Bruce: Pourquoi ?

Michael désigna Franck d'un mouvement de tête.

Michael: Après, il ne voudra plus jamais me laisser approcher Sara.

Bruce: A ce point là !

Michael: Vous n'avez pas idée.

Franck: J'ai passé un peu de temps avec ton frère et il ne m'a pas donné l'impression d'être quelqu'un qui s'attire des problèmes.

Michael le regarda avec un léger sourire.

Michael: On ne vous as jamais dit de ne pas vous fier aux apparences.

Franck: Si, bien sûre, surtout en politique.

Michael: Ca ne marche pas qu'avec les politiciens, aujourd'hui Lincoln est un père de responsable, mais ça n'a pas toujours été le cas, loin de là.

Bruce: Tu n'as jamais été tenté de faire pareil.

Michael: Passé plusieurs jours derrière les barreaux, étrangement ça ne m'a jamais tenté plus que ça, non.

Maria: En plus ton frère ayant ta tutelle, si tu avais chercher les ennuis, il lui aurait enlever.

Michael hocha la tête.

Michael: Oui alors choisir entre rester sagement à la maison ou retourner à l'orphelinat, je n'ai pas mis longtemps à me décider.

Bruce: Oui c'est normal.

Sara: Il n'a même pas voulu m'apprendre quelques trucs, j'étais déçu !

Michael secoua la tête amusé.

Franck: Moi je lui en suis reconnaissant, vois-tu.

Sara regarda son père avec un léger sourire, Michael prit le paquet de cartes.

Michael: Bon, tout le monde connaît les règles.

Ils hochèrent tous la tête, Franck regarda sa fille.

Franck: Tu sais jouer Sara ?

Sara: Oui, Michael et moi on fait des parties avec Linc et Véro.

John: Et alors, tu gagnes ?

Sara: Disons que, heureusement pour moi qu'on ne fait pas de strip poker, sinon je serai très embêté.

John ferma douloureusement les yeux, tout comme Franck, elle regarda son petit ami étonné.

Sara: D'ailleurs c'est étonnant que Linc n'y est pas encore pensé.

Michael: T'inquiète pas pour lui, ça lui est déjà venu à l'esprit.

Sara: Il ne l'a jamais proposé.

Michael: Manquerai plus que ça, qu'il le propose !!

Sara se mit à rire devant la tête qu'affichait son compagnon.

John: Quelque chose me dit qu'il n'apprécierai pas de jouer à ça avec lui.

Bruce: Il préférerait sûrement y jouer rien que tout les deux.

Bruce regarda Michael avec un grand sourire, Franck bouscula son ami.

Franck: Hé !!

Bruce: Bah quoi (à Michael) C'est faux peut-être !

Michael le regarda quelques secondes avant de baisser les yeux et de se racler la gorge.

Michael: Je distribue.

Bruce se mit à rire.

Bruce: Tu as raison, ne répond pas, tu n'as pas besoin, de toute façon, on est pas si bête.

John et Maria se mirent à rire, Michael commença à distribuer les cartes en essayant de ne pas croiser le regard du père de Sara, une fois que tout le monde eu ses cartes, Sara attendit qu'ils les regardent avant de se pencher vers Michael pour lui murmurer à l'oreille.

Sara(murmure): Tu sais moi, cette histoire de strip poker en tête à tête, ça m'intéresse beaucoup.

Un léger sourire se dessina sur le visage de Michael, Sara recula le sien pour regarder son petit ami, elle lui fit un grand sourire tout en se mordant la lèvre, quand la voix de son père se fit entendre.

Franck: Qu'est ce que tu racontes toi encore !

Bruce regarda la jeune femme et se mit à sourire, en voyant la façon dont elle regardait Michael.

Bruce: Quelque chose me dis que ça ne te regarde pas Franck.

Sara leva les yeux vers son père.

Sara: Tout à fait, ce ne sont pas tes affaires.

Franck: Mais....

Bruce: Ta fille a 18 ans Franck, alors quelque chose me dis, qu'elle fait un tas de choses que tu dois ignoré.

Sara: Si ma vie privée, pouvait le rester, ça m'arrangerai !

Bruce: Bien sûre, désolé ma belle, à mon avis y a pas que toi que ça arrangerai.

Il jeta un coup d'oeil à Michael, ce dernier se fessait tout petit, il avait la tête baissé et ne croiser le regard de personne, John le regarda et pouffa de rire en secouant la tête.

John: Pauvre Michael !

Sara le regarda et lui caressa la nuque.

Sara: Désolé mon chéri.

Il la regarda du coin de l'oeil avec un léger sourire.

Michael: Si on jouait !!

Maria: Vaut mieux ou alors je crois que tu vas fuir à toute jambe.

Bruce: Ouais et Mr Le Gouverneur risque de faire une attaque.

Ils éclatèrent de rire, Michael leva les yeux et croisa le regard insistant de Franck, il lui fit un léger sourire avant de regarder ses cartes en soupirant.

Une heure et demi plus tard, ils étaient encore en pleine partie de poker, quand John posa ses cartes sur la table.

John: Je me couche.

Maria: Moi aussi !

Sara: Idem !

Michael regarda ses cartes puis lança un jetons.

Michael: Je suis.

Bruce posa ses cartes à son tours.

Bruce: Je me couche également.

Tout les regards se tournèrent vers Franck, il leva les yeux vers Michael et lui dit tout en lançant un jeton.

Franck: Je crois que ça va se jouer entre nous.

Il regarda le jeune homme avec insistance, ce que Sara remarqua.

Sara: Arrête papa !!

Franck: Quoi ?

Sara: Tu crois que je te vois pas, tu essaie d'effrayer Michael.

Il la regarda avec un petit sourire en coin avant de regarder le petit ami de sa fille.

Franck: Je te fais peur.

Michael le regarda.

Michael: Comme je vous l'ai déjà dis, j'ai eu affaire à bien pire.

Franck reporta son attention sur sa fille.

Franck: Tu vois ( à Michael) alors tu abandonnes.

Le jeune homme regarda Franck puis ses cartes avant de poser à nouveau deux pions en face d'eux.

Michael: Je relance de deux !

Franck hocha la tête.

Franck: Je te suis et je relance d'un !

Les personnes autour se regardèrent les uns les autres, après quelques secondes de silence John prit la parole.

John: Et si pour pimenter tout ça, vous fessiez un pari.

Maria: Quel genre de pari vous voulez qu'ils fassent.

John: Heu...je ne sais pas, ils pourraient parier.......

Bruce se mit à sourire.

Bruce: La main de Sara !!

Ils le regardèrent tous avec de grands yeux.

Michael: Pardon !

Bruce: Si c'est toi qui gagne, tu pourras épouser Sara quand tu veux, demain, dans 2,5 ou 10 ans, par contre si c'est Franck il pourra mettre une date butoir à partir de quand vous pourrez vous marriez.

Franck: C'est a dire pas avant que vous soyez tout les deux diplômés.

Il jeta un coup d'oeil à ses cartes puis regarda son ami en hochant la tête.

Franck: Ce pari me tente assez !

Sara le regarda avec de grands yeux.

Sara: Non mais ça va pas, tu ne crois pas que je vais te laisser décider pour moi quand je pourrai me marier.

Bruce: Désolé Sara, c'est à Michael de voir si il pari avec ton père.

Maria: Et puis si c'est lui qui gagne, ton père ne pourra rien dire.

Sara: Parce que toi tu crois que si on veut se marier dans 3 mois ou deux ans, il ne s'y opposera pas, j'aimerai voir ça.

Bruce: Alors Michael.

Ce dernier regarda Bruce et Franck en secouant la tête.

Michael: Non, je marche pas avec vous.

Franck: Tu es sûre, tu as une chance de l'emporter tu sais.

Michael: Tout comme j'ai une chance de perdre et il est hors de question que je joue mon avenir avec Sara sur une partie de cartes.

La jeune femme regarda son petit soulagé, Franck esquissa un sourire.

Franck: J'aurais bien aimer que tu paris, ça aurait été bons pour moi.

Il posa ses cartes sur la table, dévoilant son jeu.

Maria: Carré de rois !

Franck regarda Michael avec un grand sourire.

John: Tu as eu un sacrée flair sur ce coup là Michael.

Franck: Tu aurais du parier, j'aurais été tranquille pour un moment.

Michael: Et moi je dis qu'il vaut mieux que je me sois abstenu, sinon, vous vous en seriez mordu les doigts.

Franck fronça les sourcils, Michael posa son jeu sur la table, John et Maria restèrent bouche bée.

Bruce: Quinte Flush, de coeur en plus.

Franck regarda les cartes, avant de fermer les yeux en soupirant.

Bruce: Tu as de la chance que ce ne soit pas un joueur.

Michael: En effet sinon je vous aurait demandé d'appeler l'église pour réserver.

Le père de la jeune femme le regarda en secouant la tête.

Franck: Je t'en suis très reconnaissant de ne pas m'avoir suivi.

Michael afficha un léger sourire.

Michael: J'imagine, mais ce n'est pas pour vous que je l'ai fait.

Il regarda Sara, elle lui sourit.

Sara: Sache que si j'avais vu ton jeu, je t'aurais incité à parier.

Il sourit et l'embrassa tendrement avant de regarder John, Maria et Bruce.

Michael: Vous savez, je trouve que vous êtes très naïf, si vous croyez que le jour où je voudrai épouser Sara, j'irai demandé la permission à son père, parce que, je le ferai pas.

Maria: Ah non, j'aurai cru.

Bruce: Il n'est pas si bête, il doit se douter de ce que sera la réponse.

Michael: Un peu et puis, je ne voudrai pas gâcher l'effet de surprise.

Sara se mit à rire, il la regarda en souriant.

Michael: Ca serai dommage !!

Les deux amoureux se mirent à rire en regardant les personnes autour d'eux.

Bruce(murmure): Il ne te rassure pas tellement hein.

Franck(murmure): Non, mais le fait que leurs universités soient séparés par des milliers de kilomètres, c'est plus rassurant.

John et Maria qui les avaient entendus, se regardèrent avec un léger sourire.


Bisous je t'adore !!!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mar 6 Juil - 11:36

j'adore michael qui est tout géné
hate de lire la suite
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 11 Juil - 18:53

 

Coucou ma belle, tu vas bien merci pour ton coms, voilà la suite, bonne lecture !!!!

En début de soirée, Bruce était rentré chez lui, le père de Sara ne sachant toujours pas que le couple restait à Chicago, Michael et Sara durent jouer le jeun Michael rentra dans chez lui pour passer du temps avec sa famille avant son "départ", Sara avait dîné avec son père, Maria et John avant de monter dans sa chambre, prétextant devoir finir sa valise.

Il était plus de 22 heures quand la jeune femme entendit quelqu'un frapper à la porte de sa chambre.

Sara: Oui.

Elle vit la poignée s'abaissé, la porte s'ouvrir et son père passé la tête à l'intérieur de la pièce.

Franck: J'ai vu de la lumière.

Elle esquissa un sourire, il entra dans la chambre et referma la porte derrière lui.

Franck: Tu ne dors pas encore.

Elle secoua la tête, Franck vint s'asseoir près d'elle, sur le lit.

Franck: Tu devrais te coucher, tu dois te lever tôt demain matin.

Sara: Je sais.

Il remarqua la point d'agacement dans la voix de sa fille, il regarda le lit et vit une photo de Michael.

Franck: C'est parce qu'il n'est pas là que tu n'arrives pas à dormir.

Sara regarda la photo avant de lever les yeux vers son père.

Franck: C'est à peine si vous avez une ou deux nuits loin l'un de l'autre depuis que vous êtes rentrés.

Sara: Oui, j'ai du mal à être loin de lui.

Franck: Va pourtant falloir t'y réhabitué.

Elle le regarda en fronçant les sourcils.

Sara: Si tu es venu pour me dire ce genre de choses, tu peux repartir.

Franck se mit à grimacer.

Franck: Je suis désolé, je sais que la séparation est difficile.

Sara: Non, tu ne sais pas !!

Franck: Sara....

Sara: Tu n'ai pas à ma place, ni à celle de Michael, tu ne sais pas ce qu'on ressent, nous tous qu'on veut c'est rester ensemble, il suffirai de pas grand chose pour qu'on le soit mais on ne peut pas.

Franck: J'imagine que ce ne doit pas être facile, mais à la longue vous finirez par vous y faire.

Sara détourna les yeux en soupirant.

Sara: Tu sais combien d'année dure au minimum les études de médecine.

Elle regarda son père à nouveau.

Sara: 7 ans, il est hors de question que je reste 7 ans loin de Michael.

Franck: Peut-être que d'ici quelques temps, tu trouveras une solution pour y remédier mais en attendant tu n'as pas le choix Sara.

Elle baissa la tête en soupirant.

Franck: Tu dois avant tout penser à ton avenir, c'est le plus important.

Sara(entre ses dents): C'est pour toi que c'est important.

Il regarda sa fille et posa une main sur la sienne.

Franck: Je ne suis pas venu te voir pour qu'on se dispute Sara, je n'ai pas envie qu'on soit en froid avant que tu partes.

La jeune femme ne répondit pas.

Franck: Tu veux quelque chose avant de dormir, un chocolat chaud ou un verre d'eau.

Sara: Je veux Michael.

Franck: Oui ça je n'en doute pas.

Il se releva et commença à partir.

Franck: Je te laisse tu devrais peut-être l'appeler avant de te coucher.

Elle hocha la tête, alors qu'il allait ouvrir la porte, un bruit se fit entendre, Franck fronça les sourcils.

Franck: C'était quoi ça ?

Sara quia avait bien entendu fit comme si de rien était.

Sara: De quoi tu parles ?

Franck: Tu n'as pas entendu.

Sara: Non.

Il la regarda peu convaincue, avant de s'approcher de la fenêtre, il regarda à travers avant de secouer la tête.

Franck: Non mais ce n'est pas possible.

Il ouvrit la fenêtre et vit Michael, ce dernier se mit à grimacer.

Michael: Je crois que je me suis trompé de chambre.

Sara se mit à rire, Franck lui fit signe de rentrer.

Franck: Rentre tout de suite, il fiat un froid de canard dehors.

Une fois à l'intérieur, Michael sourit légèrement.

Michael: Bonsoir.

Franck: Tu as oublié qu'on avait une porte d'entrée.

Michael: Non, mais c'est beaucoup moins romantique.

Il regarda Sara, elle affichait un tendre sourire, Franck secoua la tête.

Franck: Je devrai te repasser par la fenêtre.

Sara se leva d'un bond et se mit face à son père.

Sara: Essais pour voir !

Elle se tourna vers son petit ami et se blottit dans ses bras.

Sara: Tu me manquais.

Il déposa un baiser sur ses cheveux.

Michael: Toi aussi.

Franck les regarda quelques secondes.

Franck: Bon, c'est bien parce qu'il doit faire moins cinq dehors que je te laisse rester.

Michael: Merci.

Sara secoua la tête.

Sara: Ouais c'est pour ça.

Franck plissa les yeux.

Franck: Tu sais je pourrais lui demander d'aller dormir dans la chambre d'amis.

Sara se tourna vers lui.

Sara: Bonne nuit papa !!

Franck: Bonne nuit.

Il quitta la pièce et referma la porte, avant de descendre les escaliers, quand il arriva au salon, John lui demanda.

John: Sara dors ?

Franck: Non pas encore.

Maria: Michael doit lui manquer.

Franck: Plus maintenant, il vient d'arriver par la fenêtre de sa chambre.

John secoua la tête amusé.

John: Alors celui là !

Franck: C'est ce que je me suis dit, mais bon je crois que j'ai été naïf de croire qu'ils passeraient leur dernière nuit loin l'un de l'autre.

Maria: Un peu oui en effet.

Il la regarda amusé.

Franck: Je vous dis à demain, je vais me coucher.

John/Maria: Bonne nuit.

Franck: Bonne nuit.

Il quitta la pièce, John et Maria attendirent quelques minutes puis montèrent voir Sara et Michael, ils frappèrent et entrèrent dans la chambre, ils les virent ranger des affaires.

Maria(à voix basse): Qu'est ce que vous faîtes ?

Sara(à voix basse): Je prend toutes les affaires dont j'ai besoin pour mettre à l'appartement, parce qu'après jusqu'a ce que j'en parle à mon père, je ne pourrai pas revenirn quoi que même une fois que je lui en aurais parlé, je ne suis pas sûre d'être la bienvenue.

Maria et John la regardèrent en fronçant les sourcils.

John(à voix basse): Je te trouve bien pessimiste.

Sara(à voix basse): Non, je suis juste réaliste, il va mal le prendre, ça c'est sûre.

Maria(à voix basse): Qui te dis qu'il n'approuveras pas.

Sara(à voix basse): Si il avait approuvé, je n'aurais pas eu besoin de lui cacher.

Elle prit une pile de vêtements et la mis dans un carton en soupirant, Michael lui passa une main dans le dos.

Sara(à voix basse): Ce n'est pas grave.

Elle effaça une larme qui apparaissait sur sa joue, Michael la retourna et la serra contre lui, en lui caressant les cheveux.

Michael( à voix basse): Chut.... ce n'est pas ta faute ma puce.

Elle hocha la tête qu'elle avait enfouie dans le cou de Michael, John s'approcha d'elle.

John(à voix basse): Hé regarde moi ma grande.

Sara se détacha un peu de Michael et regarda John.

John(à voix basse): Ton père n'apprendra pas la nouvelle avant plusieurs semaines alors en attendant ne pense pas à ça, toi et Michael vous allez commencez une vie à deux, alors surtout tu dois en profitez et pas te prendre la tête. Ce n'est pas rien de s'installer avec son chéri, j'en sais quelque chose.

Sara se mit à rire.

John(à voix basse): Alors tu ne dois pas le regretter à cause de la réaction que pourrait avoir ton père.

Sara(à voix basse): Je ne regrette pas !!

John(à voix basse): Tant mieux, surtout vous devez en profitez c'est ça le plus important et puis si ton père le prend mal, bien sûre tu seras déçue, mais ça ne sera pas la première fois.

Elle esquissa un sourire.

John(à voix basse): Et puis au final, c'est lui s'en mordra les doigts, t'inquiéte pas.

Sara(à voix basse): Merci John.

John(à voix basse): De rien c'est normal, d'ailleurs je te préviens, d'ici peu tu me verras pointer le bout de mon nez chez vous, Maria à déjà vu, alors je compte bien être le prochain.

Michael(à voix basse): Y a pas de problème.

John lui sourit.

John(à voix basse): Vous couchez pas tard, vous êtes censé vous levez tôt demain.

Ils hochèrent la tête.

Sara(à voix basse): On va bientôt se mettre au lit.

John et Maria les regardèrent amusés.

Michael(à voix basse): Pour dormir, pas pour ce que vous pensez !

Maria(à voix basse): On a rien dit !

Michael/Sara(a voix basse): Pas besoin !

Ils se mirent tous les quatre à rire, John et Maria quittèrent la chambre, quelques minutes plus tard Michael et Sara se couchèrent, ils s'endormirent rapidement dans les bras l'un de l'autre.

Le lendemain matin, il était tout juste 8 heures, le couple était dans la cuisine entrain de déjeuner en compagnie de Maria, quand John arriva dans la pièce.

John: Bonjour tout le monde !

Michael/Sara: Bonjour John !

Maria: Vous êtes de bien bonne humeur ce matin.

John: Oui et pour cause, une fois que Sara aura pris l'avion.

Il dit ça assez fort pour qu'on l'entende, Sara secoua la tête amusé.

John: Je rentre chez moi !

Michael: Retrouver Chloé.

John: Tout à fait !!

Sara: Y en a qu'on de la chance.

Il regarda le couple avec un léger sourire.

John: Vous avez passé une bonne nuit.

Sara: Oui très bonne.

Le garde du corps regarda autour de lui avant de leur demander.

John: J'espère que vous n'avez pas fait trop d'excès.

Michael: Je vous l'ai déjà dit John, pas ici.

John: Ah oui c'est vrai.

Il regarda Sara avec une petite moue.

John: Dommage.

Sara: T'inquiète pas pour nous on se rattrapera.

John ferma les yeux en grimaçant, au même moment Franck entra dans la pièce.

Franck: Qu'est ce que tu rattraperas.

Sara le regarda.

Sara: Les heures de sommeil en retard.

Maria: Un café monsieur.

Franck: Oui merci Maria.

John: Ce n'est pas trop dure de se lever un dimanche pour aller à des réunions.

Franck: Ca doit être aussi dure que de se lever pour emmener Sara à l'aéroport.

John lui fit un sourire jaune.

Sara: Je vois pas pourquoi t'oblige John a m'emmené alors que Michael m'accompagne.

Franck: Question de sécurité ma chérie.

Sara: Ouais......

John la regarda avec une petite moue.

John: Tu veux pas que je t'emmène.

Elle se mit à rire.

Sara: Non ce n'est pas ça, mais tu aurais sûrement préféré faire la grasse matinée avec Chloé.

John: Je retournerai au lit une fois rentrer.

Michael: C'est Chloé qui va être contente.

John: Attention toi.

Michael se mit à rire.

Franck: Et toi Michael, ton train est à quel heure.

Michael: Heu...

Sara: Dans l'après midi !

Franck: Tu vas pouvoir rester un peu avec ta famille.

Michael: Oui.

Le gouverneur finit sa tasse de café, puis regarda sa montre.

Franck: Bon je dois y aller, si je veux être à l'heure.

Il s'approcha de Sara et déposa un baiser sur son front.

Franck: Fais bon voyage ma chérie, tu appelles quand tu es à la fac.

La jeune femme hocha la tête.

Sara: Bien sûre !

Il serra la main de Michael.

Franck: Bon retour à Harvard.

Michael: Merci.

Franck: Au revoir.

Tous: Au revoir !

Il quitta la pièce puis quelques secondes plus tard, ils entendirent la porte d'entrée se fermer, ils se regardèrent en soupirant.

John: Dîtes, vous croyez que pour avoir menti au Gouverneur, on risque la peine de mort !!

Ils le regardèrent et se mirent à rire.

Sara: Bon, tu vas pouvoir rentrer chez toi.

John: Je dois t'emmener à l'aéroport, alors à défaut de t'emmener là-bas, je vous dépose chez vous.

Sara: Michael a la voiture de son frère.

John: Et alors je vous suis avec la mienne, comme ça, je serai où vous vivez.

Sara: D'accord, mais tu porteras des cartons.

John: Si j'ai droit à un café, ça sera avec plaisir.

Sara: Bien sûre, je le préparerai pendant que Michael et toi apporterai les cartons.

John regarda Michael.

John: Mon pauvre, à peine installer et tu es déjà son homme à tout faire.

Michael: J'adore !

John: Pardon.

Michael: Être son homme à tout faire, j'adore ça !

John secoua la tête et regarda Maria.

John: Oh Maria, ce garçon à un grain.

Maria: C'est pire que ça, il est amoureux.

Le couple les regarda en secouant la tête.

Sara: Bon ce n'est pas qu'on s'ennuie, mais on va aller vider ma chambre.

John: Je viens vous aidez.

Ils quittèrent tout les trois la cuisine et montèrent débarrasser la chambre de Sara, une demi heure plus tard, ils avaient tous mis dans la voiture, Sara s'apprêta à dire au revoir à Maria, cette dernière la regarda tristement.

Maria: Au revoir ma grande.

John: Vous n'allez pas pleurer Maria quand même, Sara ne pars qu'a quelques kilomètres, vous allez la revoir.

Elle le fusilla du regard.

Maria: Je pleure si je veux.

Sara sourit, l'enlaça et déposa un baiser sur sa joue.

Sara: A bientôt Maria, tu viens nous voir quand tu veux d'accord.

Maria: Je n'y manquerai pas, bon courage pour la rentrée et amusez vous bien.

Sara: Promis !!

Maria regarda Michael.

Maria: Je te la confie, alors je compte sur toi, tu prend soin d'elle.

Michael: Je vous promet Maria, je prendrai bien soin d'elle.

Maria: Je te fais confiance.

Il l'embrassa avant de quitter la maison avec Sara, John les accompagna, jusqu'a leur appartement, il aida Michael a porter les cartons, puis Sara lui offrit un café après lui avoir fait visiter les lieux, et John rentra chez lui.

Michael et Sara se retrouvèrent assis sur le canapé, il regarda sa petite amie.

Michael: Qu'est ce que tu veux faire aujourd'hui.

Sara: On est dimanche, alors je ne veux rien faire.

Michael: Rien du tout.

Sara: Non.

Elle se blottit contre lui.

Sara: Je veux juste, rester ici et profiter de toi.

Michael: Profitez de moi, j'ai des doutes sur vos intentions Melle Tancredi !!

Elle se mit à rire, releva la tête et pris ses lèvres dans un tendre baiser.



Bonne fin d'après midi, bisous !!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Lun 12 Juil - 21:39

pour moi boulo boulo car beaucoup de départ vacance alor il fo lé remplacé
super suite
hate de lire la suite

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 18 Juil - 22:12

Slt miss tu vas bien, merci pour ton coms, moi aussi j'ai beaucoup de boulot, je me tape plein de remplacements et j'ai pas fini mes vacances ne sont qu'en septembre, en attendant voilà une suite, bonne lecture!!!


Il fessait encore nuit quand le réveil se mit à sonner, il ne fallut qu'à peine quelques secondes pour qu'une main vienne s'écraser dessus afin de le stopper, Michael, qui venait d'être réveiller par les quelques notes de musique qui s'était échapper de l'auto radio, releva un peu la tête avant de la laisser retomber sur le coussin après avoir vu l'heure, il étira les bras en baillant avant de tourner la tête sur le côté et de se mettre à sourire en voyant Sara profondément endormie près de lui.

Il se mit sur le côté et la regarda plusieurs minutes le sourire aux lèvres avant de caresser ses cheveux, éparpillés sur le matelas, il commença à déposer de lègers baisers sur son visage, il remarqua qu'elle commençait à bouger, alors quand il arriva au niveau de son oreille, il lui murmura tout bas.

Michael: Bonjour mon amour.

La jeune femme émit un léger grognement qui amusa Michael, il laissa ses doigts glisser sur le visage de sa belle en ajoutant.

Michael: Il est l'heure de se lever ma chérie.

Il la vit froncer les sourcils avant qu'elle ne lui réponde d'une voix endormie.

Sara: Déjà, il est quel heure ?

Michael: 6 heures.

Elle souffla et resserra la couette contre elle.

Sara: Il est tôt.

Michael: Oui je sais, mais on doit être à la fac bien avant 8 heures pour aller chercher les emplois du temps.

Elle se décida à ouvrir les yeux et ne put s'empêcher de sourire en découvrant le visage accueillant de son petit ami.

Sara: Hey !!

Michael: Coucou toi, ça va.

Elle le regarda avant de secouer la tête.

Sara: Je suis fatigué.

Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de son compagnon.

Michael: Oui ça je veux bien le croire.

Sara: Te moque pas, c'est de ta faute !

Il se mit à rire en secouant la tête.

Michael: Ma faute, elle est bien bonne celle là !!

Sara: Tu n'es pas fatigué toi peut-être.

Michael: Non.

Sara: Ce n'est pas juste.

Michael: Au si au contraire, ce n'est que justice justement, c'est toi qui a tout fait pour ne pas que je dorme.

Elle le regarda avec un léger sourire.

Sara: Tu aurais pu dire non.

Michael: Entre nous honnêtement , face à tes avances, je ne vois pas comment j'aurais pu refuser.

La jeune femme se mit à rougir avant de se mordre la lèvre, Michael sourit, approcha son visage du sien et déposa un baiser sur ses lèvres.

Michael: Mais rassure toi, c'était loin d'être déplaisant.

Ils se regardèrent quelques instants avant de fondre sur les lèvres de l'autre, ils s'embrassèrent plusieurs secondes, avant que Michael ne casse leur baiser, il caressa la joue de Sara avec beaucoup de tendresse.

Michael: Je vais prendre une douche.

Sara: D'accord, moi je reste au chaud.

Michael: Tu ne te rendors pas.

Sara secoua la tête.

Sara: Non.

Il déposa un dernier baiser sur ses lèvres avant de se lever et de quitter la pièce, elle le regarda faire avant d'enfouir sa tête dans le coussin de son petit ami et de fermer les yeux.

Un quart d'heure plus tard, Michael sortit de la salle de bain, il retourna dans la chambre et sourit en voyant Sara toujours allongé dans le lit, les yeux fermés, il fit le tour et vint se placer dos à elle, il déplaça les cheveux de la jeune femme qui caché sa nuque et déposa ses lèvres dessus, la parsemant de petits baisers, il fit la même chose jusqu'a ses épaules, mis sa main sous la couette avant de la poser sur le vendre de Sara, le caressant tendrement.

Michael: Sara mon ange, tu t'es rendormie.

Sara(d'une voix endormie): Non.....

Il sourit et stoppa ses baisers et ses caresses, Sara émit un râle de protestation.

Sara: Hum..... continue, t'arrête pas.

Il l'écouta et reprit ses baisers autour de son oreille, elle posa une main sur celle de Michael.

Sara: Ta main.

Michael: Quoi ma main.

Sara: Elle ne me caresse plus.

Il secoua la tête amusé et reprit ses caresses, après quelques secondes il lui demanda.

Michael: Ca va mieux comme ça.

Sara: Hum.... j'adore.

Il l'observa quelques instants, avant de faire monter sa main le long de son corps, venant caresser sa poitrine, il entendit un gémissement sortir de la bouche de Sara.

Michael: Ca aussi tu aimes.

La jeune femme se mordit à nouveau la lèvre, elle se retourna, planta son regard dans celui de son amant avant de passer ses bras autour de son cou et de prendre ses lèvres dans un fougueux baisers, très bite, leurs langues rentrèrent en contact, se caressant, avant de se repousser pour se retrouver inlassablement, ce n'est qu’à bout de souffle qu'ils mirent fin à cet échange intense.

Elle enfouie sa tête dans le cou de son petit ami, en respirant son odeur.

Sara: Tu sens bon.

Il sourit et lui caressa les cheveux.

Michael: Je suis ravie que mon odeur te plaise, mais il va être temps que tu te lève.

Elle secoua la tête tout en déposant des baisers dans le cou de Michael.

Sara: Non !

Michael: Non ?

Sara: Je veux rester ici.

Michael: Pour pouvoir dormie encore un peu.

Elle se recula un peu pour le regarder avec un léger sourire.

Sara: Ou autre chose !

Il secoua la tête en souriant.

Michael(à lui même): Résiste Michael.

Sara se mit à rire.

Sara: Non justement, ne résiste pas.

Il la regarda avant de soupirer.

Michael: Même si j'avoue que ta proposition est très tentante, je ne crois pas que sécher la première journée de cours est une façon de bien commencer dans une nouvelle fac.

Sara se mit à grimacer.

Sara: Oui, tu as raison, je vais aller me doucher, je ne voudrai pas qu'on soit en retard à cause de moi.

Il lui sourit et déposa un baiser sur son front.

Michael: Tu voudras que je vienne te frotter le dos.

Sara: Ca serai avec plaisir, amis si tu rentres dans la salle de bain quand je suis sous la douche, on est pas prêt de quitter l'appartement.

Il hocha la tête amusé avant de se lever.

Michael: D'accord; je vais préparer le petit déjeuner, en attendant.

Sara: Bonne idée; je me dépêche.

Elle commença à regarder autour du lit cherchant visiblement quelque chose, Michael la regarda faire intriguer.

Michael: Qu'est ce que tu cherches ?

Sara: Quelque chose pour m'habiller.

Michael: Pourquoi ?

Elle rougit légèrement.

Sara: Je suis toute nue.

Michael: Et alors !!

Sara: Alors je vais mettre quelque chose pour aller dans la salle de bain.

Michael: Pourquoi tu n'as que quelques mètres à faire, tu as peur de tomber malade peut-être.

Elle secoua la tête.

Michael: Alors tu peux y aller sans rien, tu ne crois pas.

Elle baissa les yeux hésitante.

Michael: Tu sais qu'on est que tout les deux.

Sara: Bien sûre, tu fermes les yeux le temps que j'y aille.

Il la regarda étonné.

Michael: Pourquoi ?

Sara: Je ne veux pas que tu me vois.

Michael: Sara, je te vois nu à chaque fois qu'on fait l'amour.

Sara: Oui je sais mais ce n'est pas pareil.

Michael: Ah non.

Sara: Non.

Il l'observa quelques instants et remarqua qu'elle semblait mal à l'aise, il se pencha, ramassa un vêtement et le donna à Sara.

Michael: Mets ta nuisette.

Elle le regarda et prit le vêtement qu'il lui avait enlever pendant la nuit.

Sara: Merci.

Il lui sourit, prit son visage entre ses mains et l'embrassa tendrement avant de quitter la pièce, Sara le regarda faire puis baissa les yeux vers sa nuisette, qu'elle enfila pour se rendre dans la salle de bain.

Après une vingtaine de minutes, elle sortit de la pièce et alla dans la cuisine, elle vit Michael de dos face à la gazinière, quand il se retourna, il lui sourit.

Michael: Ca va, tu es mieux réveiller.

Elle hocha la tête, il se tourna à nouveau, elle le regarda, s'approcha et se colla contre son dos, passant ses bras autour de lui et posant sa tête sur son épaule.

Sara: Tu m'en veux !

Il fronça les sourcils intrigués et se tourna à nouveau pour lui faire face.

Michael: De quoi, je devrai t'en vouloir ?

Elle baissa la tête.

Sara: A cause de la nuisette.

Michael: Hey !

Il lui releva doucement le visage.

Michael: Regarde moi Sara.

Ele leva les yeux vers lui.

Michael: Je te taquinais, c'est tout à fait normale que tu veuilles préserver ton intimité.

Sara: Oui mais comme tu l'as dis, tu me vois nue quand on fait l'amour.

Michael: Et tu avais tout à fait raison en répondant que ce n'était pas pareil, dans ces moments là, on est dans notre bulle, ce n'est plus toi d'un côté et moi de l'autre, c'est nous, on fait plus qu'un.

Elle hocha la tête en souriant, il déposa un doux baiser sur ses lèvres avant d'ajouter.

Michael: Je vais juste devoir attendre encore un peu avant de te dessiner à la "Kate Winsley".

Sara: Tu t'en souviens.

Il la regarda avec un sourire taquin.

Michael: Une proposition comme ça, je ne suis pas prêt de l'oublier tu peux me croire.

Sara se mit à rire et l'embrassa tendrement.

Sara: Je t'aime Michael.

Michael: Je t'aime aussi mon ange.

Elle se blottit contre lui quelques secondes avant de jeter un coup d'oeil dans la poêle posait sur la gazinière.

Sara: Tu fais des pancakes.

Michael: Oui, on ne sait pas à quel heure on va manger à midi alors autant bien déjeuner ce matin.

Sara: Oui tu as raison, par contre je crois que celui qui est dans la poêle ne vas pas tarder à brûler.

Michael: Mince !

Il se détacha de Sara et se retourna sous les rires de la jeune femme.

Michael: J'espère que tu as faim !

Elle lui mordilla légèrement l'oreille.

Sara: Je meurs de faim.

Il sourit et la regarda du coin de l'oeil.

Michael: Tu parles bien de nourriture là.

Sara: Va dont savoir !!

Il secoue la tête en riant, elle le regarda amusé.

Michael: Tu sais.....

Il se tourna vers elle et passa une main dans ses cheveux.

Michael: J'adore déjà ça qu'on vive ensemble.

Sara se mordit la lèvre et passa ses bras autour de son cou.

Sara: Tant mieux, parce que tu en as pour le reste de ta vie.

Michael: J'espère bien !!

Ils se regardèrent amoureusement avant de fondre sur les lèvres de l'autre dans un baiser passionnés.


Bisous bonne soirée !!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Lun 19 Juil - 14:38

super suite
trop presser de savoir comment était leur premier jour a la fac vivement la prochaine suite

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 8 Aoû - 18:51

Coucou miss tu vas bien ? Désolé ça fait un moment que je n'ai pas poster, voilà une suite, bonne lecture !!!!


Après le petit déjeuner, Michael et Sara avaient fini de se préparer, puis ils avaient quittés l'appartement pour se rendre à leurs université réceptifs, Michael laissa Sara devant Northwester, avant de se diriger vers Loyola.

La jeune femme reste devant le bâtiment quelques instants avant de se décider à rentrer à l'intérieur, elle regarda autour d'elle et s'arrêta devant un panneau d'indication, elle chercha l'endroit où se trouver l'administration et après quelques secondes, elle s'y rendit, cinq minutes après environ, Sara se trouva face à une porte, elle frappa, entra à l'intérieur de la pièce et se dirigea vers le comptoir où se trouver une dame.

Sara: Excusez moi !

La dame leva la tête et regarda Sara.

Dame: Je peux faire quelques chose pour vous Mademoiselle.

Sara: Oui je suis désolé de vous déranger, je suis nouvelle, je viens de changer d'Université, alors je viens chercher mon nouvel emploi du temps.

Dame: En effet, on m'a prévenu, votre nom c'est ?

Sara: Tancredi, Sara Tancredi !

La femme leva les yeux vers Sara quelques instants avant de se mettre à chercher, après quelques secondes, elle reprit la parole.

Dame: Tancredi comme......

Sara se mit à sourire.

Sara: Oui comme lui.

Une voix derrière la jeune femme se fit entendre.

Voix; Ne lui faîtes aucune remarque, la pauvre y a déjà eu droit !!

Sara se retourna et vit le Doyen en face d'elle, elle lui sourit amusé.

Sara: Mr Le Doyen, bonjour !

Doyen: Bonjour Melle Tancredi, vous avez passer de bonnes vacances.

Sara: Excellente, merci.

Doyen: Vous êtes déjà là !

Sara: Je suis venu chercher mon emploi du temps.

Doyen: Aussi tôt.

Sara: Je ne sais à quel heure est mon premier cours alors, autant être en avance, qu'en retard.

Le Doyen hocha la tête tout en regardant autour de lui.

Doyen: Votre petit ami n'est pas avec vous.

Sara ria légèrement avant de secouer la tête.

Sara: Non, il est allé chercher son emploi du temps lui aussi.

Doyen: D'accord.

Sara: Vous savez, il s'en ai aussi tôt voulu de sa réaction.

Doyen: Il ne faut pas, c'est plutôt moi qui me suis sentit très bête.

La dame derrière Sara l'interpella.

Dame: Tenez Mademoiselle !

Sara se tourna vers elle.

Dame: Votre emploi du temps.

Sara le prit en la remerciant.

Sara: Je vous remercie.

La jeune femme regarda le papier avant d'entendre la voix du Doyen.

Doyen: Vous allez avoir beaucoup de travail.

Elle le regarda avec un léger sourire.

Sara: La médecine n'a rien de reposant c'est sûre, mais ça va mon emploi du temps est plus souple que celui que j'avais à Seattle.

Doyen: En parlant de Seattle, ça va, vous n'avez aucun regret.

Elle secoua la tête.

Sara: Non aucun regret.

Doyen: Et votre père, ça ne l'ennuie pas trop que vous ayez choisi de faculté.

Sara baissa les yeux quelques secondes avant de le regarder à nouveau.

Sara: Heu...... en faite pour être honnête avec vous, mon père ne sait pas que je suis ici, il me croit reparti pour Seattle.

Le doyen la regarda avec de grands yeux, alors que la femme derrière elle se mit à grimacer.

Dame(entre ses dents): Oh l'embrouille........

Sara la regarda, alors elle baissa la tête.

Dame: Désolé.

Sara: Ce n'est pas grave.

Elle regarda le Doyen.

Doyen: Vous........ vous ne lui avez rien dit.

Sara: Non mon père finançait mes études et en ce nom, il pensait pouvoir décider, pour moi où je devais étudier et ce qui était le mieux pour mon avenir, mais sur ce point là, nous ne sommes pas d'accord.

Doyen: Je comprend, donc il serait mieux qu'on ne crie pas sur les toits que vous étudiez ici.

Sara: J'aimerai autant, si ça ne vous dérange pas.

Doyen: Y a pas de problème.

Il regarda la femme derrière Sara, elle secoue la tête.

Dame: Je serai une vrai tombe !!

Sara leur sourit amusé.

Sara: Merci c'est gentil !!

Doyen: On se montrera discret mais vous savez, vous ne pourrez pas éternellement lui cachez.

Sara: Oui je sais, une fois que j'aurais pris mes marques et que je serai intégré, je lui dirai.

Doyen: Et vous n'avez pas peur de sa réaction.

Sara: Peur, non, je sais qu'il sera furieux.

Les deux adultes lui sourirent compatissant, Sara haussa les épaules.

Sara: Je vais y aller.

Doyen: Vous commencez à quelle heure ?

Sara: 9h !

Doyen: Dans cas, je vais vous trouver quelqu'un pour vous faire visiter.

Sara: Non ce n'est pas la..............peine.

La jeune femme n'avait même pas fini sa phrase que le Doyen s'était déjà éclipsé, la dame derrière elle, se mit à rire.

Dame: Vous savez, vaut mieux que vous l'ayez dans votre poche, plutôt qu'il ne vous prenne en grappe.

Sara hocha la tête.

Sara: Oui j'imagine.

A peine quelques secondes après le Doyen réapparu dans la pièce.

Doyen: Vous avez de la chance, je viens de croiser la personne idéale.

Sara: C'est vraiment très gentil, mais je pense que je vais pouvoir me débrouiller seule.

Une voix derrière elle se fit entendre.

Voix: Tu ne veux pas de moi comme guide.

Sara fronça les sourcils.

Sara: Je connais cette voix !!

Elle se retourna et regarda la personne en face d'elle surprise.

Voix: J'espère bien que tu connais ma voix !

Sara: Chris !!

Le Doyen les regarda étonnés.

Doyen: Vous vous connaissez !

Sara hocha la tête.

Sara: Oh que oui !

Doyen: Vous étiez dans le même lycée.

Chris: Pas seulement, Sara et moi on est bons amis.

En disant ça, il passa un bras autour des épaules de Sara, avant de l'enlever rapidement en regardant autour de lui, la jeune femme secoua la tête en riant.

Sara: Michael n'est pas là !

Chris: Ah d'accord.

Il remit son bras autour des épaules de Sara, le Doyen les regarda amusé.

Doyen: Je vois que votre petit ami à une réputation qui le précède.

Sara se mit à sourire, Chris hocha la tête.

Chris: Tout à fait, Michael serai là, jamais je ne ferai ça.

Doyen: Il n'a pas l'air si méchant pourtant.

Chris: Il ne l'es pas, au contraire, c'est le type le plus gentil que je connaisse, le seul truc c'est qu'il n'aime pas qu'on touche à sa chérie, on ne peut pas lui en vouloir, elle est tellement jolie.

Sara secoua la tête en rougissant.

Sara: Tu arrêtes tes bêtises, d'ailleurs tu ne m'avais pas dis que tu étudiais ici.

Chris: J'y ai pas pensé, parce qu'en faite, j'étudie un peu mais je joue surtout au football.

Sara: Tu joues bien au moins j'espère.

Chris: Je fais ce que je peux !

Doyen: C'est un très bon élément, il a marqué 6 Touch Down en quatre matchs.

Sara: Tu dois courir vite, c'est bien.

Chris et le doyen se mirent à rire.

Chris(riant): Tu as de la chance, je vais être ton guide.

Sara: Oui j'en ai de la chance.

Doyen: Je vais vous laisser, j'ai du travail, bonne journée et j'espère que vous vous plairez ici Melle Tancredi.

Chris: Ne vous inquiétez pas pour ça, maintenant qu'elle est avec son chéri, elle va aller très bien.

Sara secoua la tête amusé.

Sara: Tu arrêtes ou je te bâillonne.

Chris regarda le Doyen.

Chris: Elle est adorable, vous ne trouvez pas.

Doyen: Elle pourrait le répéter à son chéri, vous devriez faire attention.

Chris: Non.

Il regarda Sara.

Chris: Tu ne me ferai pas ça.

Sara releva un sourcil en le regardant.

Chris: D'accord j'arrête, allez je vais te faire visiter.

Les deux jeunes gens saluèrent le Doyen puis quittèrent la pièce, alors qu'ils marchaient dans un couloir, Chris demanda à Sara.

Chris: Mike n'est pas venu avec toi.

Sara: Ne sachant pas à quel heure, on commençait, on a préféré aller chercher nos emploi du temps de bonne heure.

Chris: Qui sait peut-être que lui aussi a trouvé quelqu'un pour lui faire visiter son université.

Sara: Connaissant Michael, il a du préférer se débrouiller tout seul.

Ils se sourirent et continuèrent leur chemin, pendant ce temps dans le secrétariat de l'Université de Loyola, un homme demanda à la secrétaire.

Homme: Mademoiselle, quand un nouvelle étudiant du nom de Michael Scofield, viendra chercher son emploi du temps, j'aimerai que vous me préveniez.

Secrétaire: En faite, ce jeune homme est déjà venu le chercher Mr Le Doyen.

Doyen: Déjà !

Secrétaire: Oui, mais il devait remplir quelques papiers, il repassera sûrement.

Doyen: Dans ce cas, dés qu'il arrive vous me prévenez, j'aimerai lui parler.

Secrétaire: Très bien, je le ferai monsieur.

Doyen: Merci.

Il quitta la pièce et retourna à ses occupations, après son dernier cours de la matinée, Michael retourna au secrétariat où il état allé chercher son emploi du temps quelques heures plus tôt, il frappa et entra dans la pièce avant de s'approcher de la secrétaire.

Michael: Excusez moi, je viens vous rapporter les formulaires.

La secrétaire les prit et les regarda.

Secrétaire: Merci.

Michael commença à partir mais elle l'arrêta.

Secrétaire: Attendez, ne partez pas.

Il se retourna intrigué.

Michael: Je peux faire autre chose pour vous.

Secrétaire: Le doyen voudrait vous voir.

Alors qu'elle se levait, Michael la regarda étonné, il la vit frapper à une porte avant de l'ouvrir.

Secrétaire: Monsieur, Michael Scofield est là...... d'accord.

Elle se tourna vers Michael et lui fit signe.

Secrétaire: Vous pouvez y aller.

Michael hocha la tête et se dirigea vers le bureau, il resta devant quelques secondes avant d'entrer à l'intérieur, une fois dedans, il vit un homme assis devant son bureau, il s'approcha doucement.

Michael: Mr le Doyen.

L'homme leva la tête et sourit en voyant Michael.

Doyen: Mr Scofield, bonjour !!

Il tendit la main à Michael qui la serra.

Michael: Bonjour !

Doyen: Asseyez vous ne rester pas debout.

Michael lui sourit et s'exécuta.

Doyen: Vous devez vous demander pourquoi j'ai tenu à vous parler.

Michael: J'avoue oui.

Doyen: Ne vous inquiétez pas, je tenais juste à faire votre connaissance, surtout après que le Doyen d'Harvard m'est parlé de vous.

Le jeune homme baissa la tête embarrassé, ce qui amusa le Doyen.

Doyen: Il ne m'a dit que du bien de vous, si ça peut vous rassurez.

Michael leva les yeux et sourit légèrement.

Doyen: Il a l'air de bien vous aimez.

Michael: C'est quelqu'un de très gentil.

Doyen: Vous allez trouvé ça étonnant, mais généralement, c'est extrêmement rare qu'un étudiant d'Harvard demande son transfert dans une autre université.

Michael le regarda avec un léger sourire.

Michael: C'est tout moi ça, je ne fais jamais rien comme tout le monde.

Le Doyen secoua la tête amusé.

Doyen: Y a une raison pour laquelle vous avez souhaitez changer.

Michael: Je ne me sentais pas vraiment à ma place.

Le Doyen le regarda surpris.

Doyen: Pas à votre place à Harvard, vous devez être l'un des meilleurs, non le meilleur éléve que votre lycée n'est jamais eu.

Michael: Justement, j'ai fait exploit de faire un sans faute à mes examens et aujourd'hui tout le monde s'attend à ce que je fasse de très grande études, alors que moi tout ce que je veux c'est faire de mon mieux, c'est trop de pression pour moi.

Doyen: Vous pensez que ça sera différent ici.

Michael: Oui, tout le monde ne me regardera pas du coin de l'oeil en attendant le jour où je me planterai.

Doyen: J'espère que vous ne vous planterez pas quand même.

Michael: Je ferai de mon mieux.

Doyen: C'est tout ce que je vous demande, le Doyen d'Harvard m'a aussi dit que vote famille avait peut-être jouer un rôle dans votre décision.

Michael hocha la tête.

Michael: C'est vrai, je suis très proche d'eux, et ils me manquaient beaucoup.

Doyen: Ils sont content de votre retour.

Michael: Oui je crois, mon frère a retrouvé son baby sitter bénévole alors je pense qu'il est ravi.

Le doyen se mit à rire.

Doyen: C'est ce qu'il vous a dit.

Michael: Oui.

Doyen: C'est ........sympa !!

Michael lui sourit.

Michael: Je suis habitué.

Doyen: Je vais vous laisser aller déjeuner, j'espère que vous trouverez vite vos marques ici.

Michael se leva et lui serra la main.

Michael: Je n'en doute pas, bonne journée.

Doyen: Bonne journée.

Il se leva à son tour, il accompagna Michael à la porte, et l'ouvrit avant de le laisser sortir.

Michael: Au revoir Monsieur.

Doyen: Au revoir.

Il regarda Michael partir le sourire aux lèvres, la secrétaire le regarda.

Secrétaire: Il a l'air gentil.

Doyen: Oui, je comprend que le Doyen d'Harvard l'apprécie.

Il la regarda avec un sourire et retourna dans son bureau.

Vers 17h, Michael rentra à l'appartement, au moment de sortir ses clés, il appuya sur la poignet et sourit en constatant que la porte était déjà ouverte, il l'ouvrit et entra à l'intérieur, il vit tout de suite Sara assis par terre, travaillant sur la table basse du salon, cette dernière leva la tête ayant entendu du bruit, son visage s'éclaira d'un magnifique sourire lorsqu'elle vit Michael.

Sara: Hé c'est mon chéri qui rentre.

Il sourit , s'approcha d'elle, en gardant une main derrière le dos, se pencha vers elle avant de l'embrasser tendrement.

Michael: Comment tu vas ?

Sara: Beaucoup mieux maintenant.

Ils se regardèrent amoureusement avant que Michael ne sorte un bouquet de roses rouge de derrière son dos, Sara se mordit la lèvre.

Sara: Elles sont pour moi !!

Michael la regarda avant de secouer la tête.

Michael: Non, elles sont pour la voisine de palier.

Elle secoua la tête en riant et le frappa à l'épaule, avant de prendre le bouquet et de sentir les fleurs.

Sara: Elles sentent bons.

Michael déposa un baiser dans son cou en respirant son odeur.

Michael: Pas aussi bon que toi.

Elle lui sourit tendrement et déposa un doux baisers sur ses lèvres.

Sara: Merci.

Michael: Je vais les mettre dans un vase d'accord.

Il reprit le bouquet et quitta la pièce, Sara se leva et le suivit jusque dans la cuisine, il sortit un vase et commença à couper un peu les tiges des roses, Sara se plaça derrière lui, l'enlaça et déposa sa tête sur son épaule, Michael la regarda du coin de l'oeil en souriant.

Michael: Tu es rentré tôt.

Sara: Oui, mon emploi du temps est assez chargé mais il est quand même plus souple que celui que j'avais à Seattle.

Michael: Tant mieux.

Sara: Tu ne devineras jamais qui étudie à Northwestern.

Michael: Qui ?

Sara: Chris !!

Michael: Pourquoi il ne nous l'as pas dit ?

Sara: Il n'y a pas pensé !

Michael secoua la tête amusé.

Sara: En faite il a eu une bourse pour jouer au football dans l'équipe de la fac.

Michael: Ca doit plus lui plaire que les études.

Sara hocha la tête en souriant, Michael mis les fleurs dans le vase, s'essuya les mains et se tourna pour prendre Sara dans ses bras.

Michael: Il en a profité que je n'étais pas là, pour poser les mains sur toi.

Sara grimaça légèrement.

Sara: Il a passé un bras autour de mes épaules, mais c'est tout, je ne l'aurais pas laissé faire plus.

Michael lui sourit et passa une main dans ses cheveux.

Michael: J'en suis sûre !

Il posa son front contre le sien avant de l'embrasser tendrement.

Sara: Je sens qu'on va être bien ici tout les deux.

Michael hocha la tête, pris le visage de Sara entre ses mains, avant de pendre ses lèvres dans un langoureux baiser.


Bonne fin de journée, bisous !!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Dim 8 Aoû - 21:03

c'était dur de attendre mais j'ai était bien récompensé avec cette super suite
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie le Mar 31 Aoû - 21:59

Coucou miss, tu vas bien, je suis impardonnable ça fait ongtemps que je ne t'ai pas mis de suite en voilà une pour toi, bonne lecture !!

La première semaine de cours passa à une vitesse folle pour notre couple, le dernier jour avant le week end était déjà là, après son dernier cour du matin du vendredi, Michael prit ses affaires et essaya de les mettre dans son sac tout en marchant pour quitter la salle de cours, alors qu'il allait franchir la porte, le professeur arriva rapidement et le bouscula, fessant tombe le contenu intégrale de son sac.

Michael: Excusez moi, je suis désolé.

Prof: Non, non c'est de ma faute, je n'ai pas fait attention.

Michael s'accroupit et commença à ramasser ses affaires, le professeur fit de même pour l'aider, il prit un des livres qui était tombé avant de voir un cahier ouvert, qui laissait apparaître des croquis, il le prit et le feuilleta quelques instants avant de lever les yeux vers Michael.

Prof: Vous êtes le nouvel étudiant c'est ça, celui qui vient d'Harvard.

Michael leva les yeux vers lui en hochant la tête.

Michael: Oui c'est moi, je vois que ma venue à fait le tour de la faculté.

Le professeur lui sourit.

Prof: Je commence à connaître le nom de mes étudiants mais vous le vôtre, ne me vient pas en tête.

Michael: Scofield !

Prof: Michael Scofield, oui c'est ça.

Michael: Apparemment on vous a déjà parlé de moi.

Prof: Un peu, un étudiant d'Harvard qui arrive ici suscite un peu la curiosité.

Michael: J'imagine, mais comme vous pouvez le voir, je suis tout à fait normal.

Le professeur lui sourit amusé, avant de regarder à nouveau les dessins.

Prof: C'est vous qui faîtes ça.

Michael hocha la tête en voyant ses dessins.

Michael: Oui ce sont les miens.

Prof: Ils sont magnifiques.

Michael: Je vous remercie.

Prof: Vous prenez des cours de dessins.

Michael: Non.

Prof: Vous en avez déjà pris.

Michael: Jamais, non, enfin je dessinais à l'école comme tout le monde.

Prof: C'est épatant qu'une personne n'ayant jamais pris de cours, dessine aussi bien et mette autant de détails.

Michael lui sourit légèrement, un autre professeur passa devant eux.

Prof: Hé Calvin viens voir !

Il s'arrêta et s'approcha de l'autre professeur.

Prof2: Qu'est ce qui y a ?

Prof: Regarde un peu ça.

Il lui montra le cahier de Michael, ce dernier regarda autour de lui un peu gêné.

Prof2: Tu sais qui fait ça !

Le professeur désigna Michael.

Prof: Ce jeune homme.

Michael: Bonjour.

Prof: Bonjour, vous avez pris des cours de dessins.

Michael eu à peine le temps d'ouvrir la bouche que l'autre professeur répondit à sa place.

Prof: Jamais, je viens de lui demander.

Prof2: Vous dessinez autre chose que des portraits.

Michael hocha la tête.

Michael: Oui, il m'arrive de dessiner des monuments connus.

Prof2: Vous les avez avec vous.

Michael: Oui.

Prof2: Je pourrai les voir.

Michael hocha la tête, regarda dans son sac, en sortit un grand calepin de feuille blanche et le donna au professeur, ce dernier l'ouvrit et le regarda plusieurs secondes avant de secouer la tête.

Prof2: Qu'il y ai autant de précision dans les détails, sans avoir pris de cours, je trouve ça impressionnant.

Il leva les yeux vers Michael épaté.

Prof2: Vous savez ce que vous voulez faire plus tard.

Michael secoua la tête.

Michael: Non, je n'ai pas encore trouvé le métier qui me donnera envie de me lever tout les matins.

Les deux professeurs lui sourirent amusés.

Prof: Même quand on le trouve, on se demande si c'est celui qu'on fera pendant plus de quarante ans.

Prof2: Dîtes moi vous avez entendu parler de la nouvelle construction a Dubaï, il s'agit d'un immeuble qui penche.

Michael: Le Capital Gate.

Le professeur le regarda avec de grands yeux avant de tourner la tête vers son collègue.

Prof2: J'en ai parlé au dernier cours à mes étudiants y en a pas un qui a était capable de me sortir le nom.

Michael: Un immeuble qui penche autant m'a intrigué c'est pour cela que j'ai retenu le nom.

Prof2: Justement les cours que je donne consiste à comprendre comment des constructions comme celle-là tiennent debout.

Michael: Vous enseignez l'architecture.

Prof2: Oui et non, en faite j'enseigne le génie civil, ça ne doit pas vous dire grand chose j'imagine.

Michael: Pas trop non désolé.

Prof2: C'est normale, en faite pour faire simple, j'apprend aux étudiants, la conception, la réalisation, l'exploitation et aussi la réhabilitation d'ouvrage, comme le Capital Gate, tout en assurant la sécurité du public et la protection de l'environnement.

Prof: Et bien, moi j'ai rien compris à ce que tu viens de raconter.

Michael ria légèrement.

Michael: Moi je crois avoir saisi, le génie civil consiste à étudier les meilleurs terrains où peuvent être construit des immeubles, ainsi qu'à choisir les meilleurs matériaux et les plus adaptés, pour qu'ils puissent tenir debout en toute sécurité.

Prof2: C'est tout à fait ça !!

Michael: Ca doit être très intéressant.

Prof2: Si vous voulez venir assister à un cours, vous êtes le bienvenu, vous avez une heure de libre cet après midi.

Michael: Heu, je reprend à 14h !

Prof2: J'ai cour de 13 à 14h avec les premières années, vous pouvez venir y assister si vous voulez, ça ne vous engage à rien.

Michael le regarda plusieurs secondes avant de hocher la tête.

Michael: Oui pourquoi pas.

Prof: Bon on va vous laissez aller déjeuner.

Michael: Je peux récupérer mes cahiers.

Prof2: Bien sûre !

Il lui redonna ses cahiers de dessins, Michael les rangea dans son sac avant de les saluer.

Michael: Au revoir !

Prof: Au revoir.

Prof2: Une dernière chose, vous êtes bon en maths !

Michael haussa les épaules.

Michael: Je connais mes tables de multiplications.

Les deux professeurs le regardèrent amusés avant qu'il ne parte.

Prof2: Tu ne l'avais pas repéré avant.

Prof: C'est le nouvel étudiant qui s'est fait transfert d'Harvard.

Prof2: Celui qui a fait un sans faute à ses examens de fin d'étude.

Prof: Oui.

Prof2: Alors il doit être bon en maths.

Après le déjeuner, Michael se rendit au cour du professeur dont il venait de faire connaissance, quand ce dernier arriva dans sa salle de cours, il regarda les étudiants et se mit à sourire en voyant Michael présent.

Prof: Bon comme je vous l'ai dit lord du dernier cours, on va étudie le Capital Gate.

Il afficha un diaporama de la construction, la voix d'un étudiant se fit entendre.

Etudiant: Il aurait pu au moins le construire droit !

Des rires se firent entendre, le professeur soupira en secouant la tête.

Prof: Ca aurait été beaucoup moins intéressant à étudier, qui sait combien de fois cet immeuble est plus pencher que la Tour de Pise ?

Michael qui s'était mis un peu en retrait, regarda les étudiant autour de soi, attendant qu'un d'entre eux répondent, après deux minutes personnes ne l'avait encore fait.

Prof: Alors personne ne se risque à répondre.

Michael regarda le professeur et leva la main.

Prof: Je vous écoute !

Michael: Le Capital Gate est 4 fois plus penché, la Tour de Pise penche d'a peine 4 degrés alors que lui atteint les 18 degrés.

Prof: C'est ça !

Alors qu'il était juste venu voir en quoi consisté ce cours, Michael sortit un cahier et commença à prendre des notes.

A la fin du cours, alors que les autres avaient déjà quitté la pièce, Michael prit son sac et se dirigea vers le professeur.

Prof: Je vois que vous ne vous êtes pas endormie.

Michael: J'aurais eu du mal, c'est vraiment passionnant ce que vous enseignez.

Prof: Vraiment ça vous a plue.

Michael: Beaucoup, on ne s'imagine pas tout ce qui doit être pris en compte pour construire quelque chose.

Prof: Si ça vous intéresse vraiment, vous pouvez intégrer cette matière.

Michael: C'est vrai, en cours d'années ce n'est pas dérangeant.

Prof: Si ça ne vous ennuie pas de attraper trois mois de cours, non.

Michael secoua la tête.

Michael: Du tout.

Prof: Vous finissez a quel heure ?

Michael: 16 heures.

Prof: Repassez quand vous avez fini, je vous donnerai les cours pour que vous rattrapiez votre retard.

Michael: Je vous remercie, je repasserai.

Sara: Et tu y es retournée !

Dés que Sara était rentré Michael lui avait raconté l'histoire avec les deux professeurs, le jeune femme ne pouvait s'empêcher de sourire devant l'excitation de Michael.

Michael: Oui, en première année ce n'est que trois heures par semaine et par chance ce sont pendant des heures où je n'avais rien.

Sara: Tu finiras plus tard alors.

Michael: Une seule fois dans la semaine, les deux autres heures sont après le déjeuner.

Sara: Ca a l'ai de te plaie, je suis contente pour toi, qui sait tu travailleras peut-être dans le génie civil.

Michael: J'avoue que ça ne m'ennuierai pas, je trouve ça vraiment passionnant.

Sara: Tant mieux, c'est mieux de faire quelque chose qui nous passionne.

Il la regarda avec un léger sourire.

Michael: J'ai bien une autre passion dans la vie, mais je ne pourai jamais en faire mon métier.

Elle se mit à rougir en voyant son léger sourire et reporta son attention sur ses livres.

Sara: Travaille tu veux !

Il sourit et se rapprocha d'elle, ils étaient assis devant la table basse du salon, il caressa ses cheveux tout en les dégageant de sa nuque où il déposa de doux baisers, Sara se mordit la lèvre.

Sara: Michael.....

Michael: Hum......

Il s'arrêta et la regarda tout en passant une main sur sa joue.

Michael: Tu as encore beaucoup de travail.

Sara: Malheureusement oui et toi tu dois rattraper ton retard.

Michael: J'ai déjà commencer, je vais plutôt aller faire deux ou trois courses pendant que tu étudies.

Il déposa un baiser sur ses lèvres, Sara passa ses bras autour de son cou et l'embrassa tendrement.

Michael: Je crois qu'il vaut mieux que j'y aille.

Sara: Hum, j'ai plus tellement envie d'étudier d'un coup.

Il sourit, déposa un dernier baiser sur ses lèvres et se leva avant de quitter la pièce, Sara soupira et eporta son attention sur ses cours, en revenant dans le salon Michael la vit souffler.

Michael: C'est moins intéressant que ce qu'on aurait pu faire tout les deux.

Sara leva les yeux vers lui en riant.

Sara(riant): Ca c'est sûre !!

Michael: Tu veux que je te raméne quelque chose.

Sara le regarda de la tête aux pieds avant de se mordre la lèvre.

Sara: Toi !!

Il se mit à rire.

Michael: Et en dehors de moi !

Sara: Hum... un pot de glace à la vanille, ça me tenterai bien.

Michael: D'accord.

Il enfila son manteau, Sara lui fit signe de s'approcher, il s'exécuta, elle l'attrapa par le col de son manteau et prit ses lèvres dans un fougueux baiser.

Sara: Maintenant tu peux y aller.

Il hocha la tête, se releva et secoua la tête sous les yeux amusés de Sara, avant de quitter l'appartement, elle le regarda partir et se mit à rire avant de reporter son attention sur ses cours.



Une heure plus tard Michael rentra avec un sac à chaque main, il ne vit plus Sara dans le salon et se rendit dans la cuisine, la jeune femme était assise à la table, elle leva la tête et sourit.

Sara: Tu es revenu.

Michael: Oui, toi tu as changé de place.

Elle hocha la tête, il déposa un baiser sur son front.

Sara: Oui je commençais à avoir mal au dos, assise par terre.

Il déposa les sacs sur la table avant de lui passer une main dans le dos.

Michael: Ca va mieux.

Sara: Oui.

Michael: Tu as pu travailler tranquillement.

Sara: Je travaille tranquillement même quand tu es là.

Ils se regardèrent et se sourirent amoureusement, Michael déposa un baiser sur ses lèvres avant de sortir ce qu'il y avait dans les sacs et de le poser sur la table, il mit ce qu'il devait y être au frigo, Sara le regarda faire.

Sara: Un coup de main !

Michael: Non merci c'est gentil mon coeur.

Elle lui sourit et continua ses cours, après quelques secondes, son attention fut attiré par un carton d'emballage, elle le prit et sourit en regardant Michael.

Sara: C'est mon baiser avant que tu partes, qui t'as fait penser à en prendre.

Il regarda la boite de préservatifs qu'elle tenait et lui sourit.

Michael: Entre autre chose.

Sara: Ils n'en restaient pas !

Michael: Si, mais j'ai préféré anticipé, ça serai dommage de tomber à court.

Sara le regarda avec un sourire coquin.

Sara: Ca c'est sûre.

Il secoua la tête amusé, prit la boîte et alla la ranger dans leur chambre, en revenant il sortit un pot de glace et le tendit à Sara.

Michael: Je t'ai pris ta glace à la vanille.

Sara: Merci tu es un amour.

Il la rangea dans le congélateur et s'installa près de Sara, après quelques secondes, il la vit se passer une main sur l'épaule en grimaçant, il fronça les sourcils, se leva , se mit derrière elle, posa ses mains sur ses épaules et commença à la masser doucement, Sara leva la tête et la tourna vers lui, il l'embrassa sur la joue.

Sara: Ca fait du bien.

Michael: Tu es fatigué.

Sara: Un peu.

Michael: C'est normal, tu n'arrêtes pas, quand tu n'es pas la fac, tu étudies à la maison.

Sara: C'est la reprise, après ça ira mieux.

Michael: Vraiment !

Il la regarda peu convaincu, elle secoua la tête en souriant.

Sara: Non !

Il sourit et déposa un baiser dans son cou.

Michael: Tu sais, y a une chose qu'on devrai faire.

Sara: C'est quoi .

Michael: La semaine ont étudient et à partir du vendredi soir, on ferment les bouquins, on essaie de ne pas bosser le week end.

Pendant deux jours ont se détend, on sort avec les copains, on va voir la famille, ou on passe simplement du temps rien que tout les deux, mais on arrête d'étudier pendant 48h.

Sara le regarda et hocha la tête.

Sara: Oui je suis entièrement d'accord.

Il lui désigna ses bouquins.

Michael: Tu en as encore pour longtemps.

Sara: Cinq minutes.

Michael: Ok, alors tu finis et moi je me charge de te faire couler un bon bain.

Elle leva les yeux vers lui en souriant.

Sara: C'est vrai !!

Il hocha la tête et déposa un baiser sur ses lèvres.

Michael: Oui, ça te fera du bien.

Sara: Tu es vraiment un ange.

Il lui caressa les cheveux et l'embrassa avant de quitter la pièce.

Après un peu plus de cinq minutes, Sara ferma son livre, au même moment Michael réapparu dans la pièce.

Michael: Tu as fini ma puce.

Sara: A l'instant !

Michael: Ton bain est prêt.

Sara: Merci, je vais ranger mes affaires et j'y vais.

Au moment où elle quitta la pièce, le téléphone de Michael se mit à sonner, alors qu'il répondit, Sara alla ranger ses bouquins dans la chambre, elle prit des vêtements de rechange et se rendit dans la salle de bain, quand elle entra dans la pièce, elle vit que Michael avait allumer des bougies partout dans la pièce, elle se mordit la lèvre, elle l'entendit parler au téléphone et décida de se mettre dans son bain et de le remercier après.

Quelques minutes plus tard, elle entendit frapper à la porte, celle ci s'ouvrit tout doucement et Michael laissa apparaître sa tête.

Michael: Hey ça va ?

Sara ouvrit les yeux qu'elle avait fermé et tourna un peu la tête.

Sara: Très bien oui.

Il entra dans la pièce et vint s'agenouiller près de la baignoire.

Michael: Y a pas trop de mousse.

L'eau était recouverte par de la mousse qui cacher le corps nue de Sara.

Sara: Non c'est parfait et j'adore les bougies posés un peu partout.

Michael: Je trouve ça plus relaxant que la lumière.

Elle le regarda et lui sourit tendrement, Michael lui passa une main sur le visage.

Michael: Je viens d'avoir Chris au téléphone, il nous propose de venir voir un match demain après midi.

Sara: Pourquoi pas, ça va nous changer.

Michael déposa un baiser sur ses lèvres avant de se relever.

Michael: Pendant que tu te détends, je vais préparer le dîner.

Sara: Je vais venir t'aider.

Michael: Non, non toi tu te reposes un peu, ça ne te fera pas de mal.

Sara: Toi aussi tu dois te reposer, je ne suis pas la seule à étudier comme une forcenée.

Michael: Moi j'ai des heures pour étudier pendant la journée alors quand je rentre j'en ai moins à faire, ce qui n'est pas ton cas.

Sara: Quoi que je dises, tu ne me laisseras pas venir t'aider.

Michael: Non en effet.

Sara secoua la tête amusé.

Sara: D'accord, je laisse tomber, pour cette fois.

Michael: Profites en pendant ce temps, d'accord.

Sara: D'accord.

Il quitta la pièce et se rendit dans la cuisine pour préparer le dîner. Après une vingtaines de minutes, Sara réapparu dans la cuisine, Michael la regarda en souriant.

Michael: Déjà !

Sara: Tu plaisantes, ça fait vingt minutes que je me prélasser.

Michael: Ca t'as fait du bien.

Sara: Un bien fou, je te remercie, ici en tout cas ça sent très bon.

Michael: Du poissons au dîner ça te tente.

Sara: Oui c'est lequel ?

Michael: De la truite.

Sara: Hum..... j'adore !!

Il lui sourit et commença à mettre la table.

Michael: Ca sera prêt dans dix minutes.

Sara: Je peux au moins t'aider à mettre la table.

Michael: Hum...... je ne suis pas sûre.

Sara: Michael !!

Michael se mit à rire.

Michael: Je plaisante ma puce.

Elle secoua la tête amusé et l'aida à mettre la table, dix minutes après le dîner étant prés, le couple s'installa et ils commencèrent à manger tout en discutant.

Après le repas, ils s'installèrent sur le canapé devant la télé, une chose en entraînant une autre, Sara se retrouva à califourchon sur les genoux de Michael à l'embrasser avec passion, il la serrait contre lui, tout en passant ses mains dans son dos, caressant sensuellement sa peau, à bout de souffle ils cassèrent leur baiser, leurs fronts collés l'un contre l'autre, ils se regardèrent avec insistance.

Michael lui passa une main dans les cheveux, avant de l'allonger sur le canapé, il reprit ses lèvres avant de parsemer son cou de baisers, Sara se mordit la lèvre sous ses assauts, elle l'encercla avec une de ses jambes et passa ses mains sous le T-Shirt de Michael, ce dernier releva le haut de sa compagne et couvrir son ventre de baisers, des soupirs s'échappèrent de la bouche de Sara.

Sara: Michael .......

Il releva la tête et reprit ses lèvres langoureusement, quand au même moment, ils entendirent frapper à la porte, ils cassèrent leurs baisers et se regardèrent intrigués.

Sara: Qui ça peut-être ?

Michael: J'en sais rien.

Il ne bougea pas, après quelques secondes des coups se firent à nouveau entendre.

Sara: Tu ne vas pas ouvrir !

Michael: Je n'ai aucune envie d'aller ouvrir.

Elle lui sourit et déposa un baiser sur ses lèvres.

Sara: Allez vas-y, je sens que qui que ce soit, ils vont insister.

Il soupira et se leva à contre coeur.

Michael: Même chez soi on ne peut pas être tranquille.

Sara se réinstalla sur le canapé et remis ses affaires correctement, Michael sourit en la voyant faire avant d'ouvrir la porte.

Voix: Salut petit frère !!

Michael le regarda surpris.

Michael: Lincoln !! Qu'est ce que tu fais là ?

Lincoln: Moi aussi je suis content de te voir !

Le plus jeune des frères secoua la tête en soupirant, la voix de Veronica qui était derrière Lincoln se fit entendre.

Veronica: Tu vois, je te l'avais dit qu'on aurait dû appeler.

Il haussa les épaules, Michael se décala pour les laisser rentrer.

Michael: Entrez, restez pas dehors.

Ils entrèrent à l'intérieur, Veronica posa LJ, qu'elle avait dans les bras, par terre, le petit garçon regarda autour de lui intrigué, avant de courir vers le canapé, où il avait vu Sara assise.

LJ: Tata !!

La jeune femme l'accueillit avec un grand sourire et le prit sur ses genoux.

Sara: Hey, coucou trésor.

Elle leva les yeux vers Lincoln et Veronica et les salua.

Sara: Bonsoir vous deux !

Lincoln: Salut Sara.

Veronica s'approcha du canapé où était installé la jeune femme.

Veronica: Salut, j'espère qu'on ne vous dérange pas.

Sara échangea un regard avec Michael avant de regarder son amie en secouant la tête.

Sara: Non du tout.

Lincoln regarda autour de lui avant de hocher la tête.

Lincoln: C'est sympa ici.

Veronica: C'est vrai, vous êtes bien installez là.

Michael: Oui c'est agréable, on s'y est vite fait, venez vous asseoir.

Ils s'installèrent tous sur le canapé, LJ tendit les bras à Maria.

LJ: Tonton !!

Il le prit dans ses bras et l'embrassa.

Michael: Coucou bonhomme, tu vas bien.

LJ: Oui va bien !

Lincoln: Sinon ça va ce n'est pas trop dure la vie à deux.

Michael et Sara se regardèrent avant de secouer la tête.

Sara: Non au contraire.

Lincoln: C'est parce que c'est le début, on en reparlera dans 2ou 3 mois, la vie de couple ce n'est jamais simple, hein Véro.

Veronica: Ce n'est pas la vie de couple qui n'est pas simple, c'est de vivre avec toi.

Michael et Sara se mirent à rire devant la tête qu'affichait Lincoln.

Lincoln: Sympa !

Il regarda le couple.

Lincoln: Sinon vous faîtes quoi ce soir ?

Veronica: Quoi ?

Il regarda sa petite amie avec un léger sourire, ce qui n'était pas le cas de cette dernière.

Veronica: Voilà pourquoi, tu voulais à tout pris venir les voir ce soir !!!

Lincoln: Si je te l'avais dit, tu ne serais pas venue, tu as un sacré culot quand même !!!

Elle tourna la tête vers le couple.

Veronica: Laissez tomber d'accord, on ne vas pas sortir.

Lincoln: Je me suis déjà engagé en faite.

Veronica: Hé bien tu n'as qu’à y aller, moi je reste avec LJ.

Lincoln se mit à grimacer.

Lincoln: J'ai dis que tu serais de la partie.

Elle le fusilla du regard.

Veronica: Tu te fou de moi !

Il secoua la tête.

Lincoln: J'oserai pas voyons.

Veronica: Bizarre moi j'ai l'impression que si !

Il avala difficilement sa salive avant de baisser les yeux, Michael et Sara se regardèrent amusés.

Sara: Ne t'inquiètes pas Véro, on va vous le garder, ce n'est pas grave.

Veronica: Si c'est grave, il abuse de votre gentillesse et il le sait.

Elle regarda son petit ami avec des yeux noirs.

Veronica: Alors je te préviens, on va sortir mais tu paieras Michael et Sara pour leur baby sitting c'est clair.

Lincoln: Ouais.

Elle secoua la tête en soupirant.

Veronica: Bon, ils nous restent plus qu'à retourner à la maison pour aller chercher les affaires d'LJ.

Lincoln: Heu....... bah en faite...... c'est déjà dans la voiture.

Elle soupira à nouveau exaspérer, Lincoln se leva du canapé.

Lincoln: Je vais les chercher.

Il quitta précipitamment l'appartement, Veronica regarda le couple sidérer.

Veronica: Il m'aura tout fait, on est même pas marié et pourtant il m'aura tout fait.

Michael et Sara la regardèrent compatissante, LJ vint s'asseoir sur les genoux de sa mère et lui fit un bisous, elle lui caressa les cheveux.

Veronica: Je t'en pris mon coeur, ne deviens pas comme ton père.

Le petit garçon secoua la tête.

LJ: Non pas comme papa, comme tonton.

Veronica se mit à sourire.

Veronica: Oui c'est ça comme Oncle Mike si tu veux, mais en aucun cas comme ton père d'accord.

LJ: Accord !!

Veronica: Merci mon ange.

Michael: Tu crois vraiment que c'est mieux pour lui, qu'il devienne comme moi, plutôt que comme son père.

Veronica fit mine de réfléchir plusieurs secondes avant de hocher frénétiquement la tête.

Veronica: Oh oui sans aucun doute et pour cause, je n'aurais aucune envie de le tuer.

Sara: Là je te le confirme, la seule envie qu'on peut avoir envers Michael, c'est de lui faire plein de câlin.

Les deux amoureux se regardèrent, Veronica remarqua qu'ils se dévorés des yeux, elle se mit à sourire.

Veronica: Vous êtes sûre qu'on ne vous a pas déranger tout les deux !!!!


En faite, je t'en ai mis deux, histoire de me faire pardonner Embarassed , bisous !!!

suzie
Compagnon de Cellule de Michael

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mar 31 Aoû - 22:54

c'est pas grave car j'avais pas trop le temps de venir sur internet. merci pour c'est 2 suites car elles sont géniales.
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Jeu 16 Sep - 20:42

Slt miss, j'espère que tu vas bien,moiçava, j eprofite de mes vacances, merci pour ton coms, voilà une suite, bonne lecture !!!!


Un quart d'heure plus tard, Veronica et Lincoln étaient partis après que ce dernier ai emmené les affaires d'LJ, le petit garçon était blottit dans les bras de Sara, quand Michael arriva dans le salon.

Michael: Ca y est, c'est fait.

La jeune femme tourna la tête vers lui et sourit avant de baisser les yeux vers LJ.

Sara: Tu vas pouvoir aller au dodo mon trésor.

Il secoua la tête.

LJ: Non !!

Sara: Non ?

Michael vint s'installer prés d'eux avant de passer une main dans les cheveux de son neveu tout en regardant Sara.

Michael: Veronica m'a dis qu'en ce moment, il fessait tout pour ne pas aller se coucher.

Elle le regarda avec un léger sourire.

Sara: Je sens qu'on va rire.

LJ: Reste avec tata !

Elle baisse les yeux vers lui.

Sara: Un peu si tu veux mais pas longtemps, tu dois aller dormir.

Il la regarda et secoua la tête avant de se lever et d'aller s'installer sur les genoux de son oncle.

LJ: Veux pas dormir !!

Il se blottit contre lui en mettant son pouce dans sa bouche.

Michael: Si, tu vas aller dormir mon grand, tu peux rester encore un peu mais après tu iras au lit.

Le petit garçon le regarda en fronçant les sourcils, Michael secoua la tête amusé.

Michael: Tu ressemble à ton père quand tu fais ça !

LJ cache son visage contre le corps de son oncle déclenchant les rires du couple.

Ils gardèrent le petit garçon avec eux une vingtaine de minutes avant de le prendre pour aller le mettre au lit, LJ protesta, il s'agita dans tout les sens sous les yeux médusés de Sara.

Sara: Hé bah, lui qui est si calme d'habitude.

Michael: Une fois au lit, il devrait se calmer.

Elle hocha la tête et l'accompagna dans la chambre d'ami, dans laquelle Michael avait installé le lit du petit garçon, une fois à l'intérieur, il mit LJ dans son lit avec son doudou, Sara y posa un biberon d'eau et embrassa l'enfant, Michael fit de même mais se pinça les lèvres en le voyant continuer de s'agiter.

Michael: J'espère qu'il va se calmer.

Sara: Je vais lui lire une histoire, qui c'est ça le calmera peut-être.

Michael: Ca ne t'ennuie pas ?

Sara: Tu plaisantes j'espère !

Michael: D'accord, alors je vais retourner dans le salon................seul.

La jeune femme se mit à sourire, passa les bras autour du cou de son petit ami et déposa un baiser sur ses lèvres.

Sara: J'essaie de faire vite et je viens te rejoindre.

Michael: On pourrai peut-être continuer ce que l'on a commencé.

Elle hocha la tête en se mordant la lèvre.

Sara: Oui et plus si affinité.

Michael: Tout à fait !

Ils se sourirent et s'embrassèrent tendrement, quand elle se détacha de lui, elle le regarda et sourit.

Sara: Je me dépêche !!

Il hocha la tête; quitta la pièce et retourna dans le salon, il s'installa sur le canapé après avoir allumer la télé et commença à zapper.

Après une dizaine de minutes, Sara ferma le livre qu'elle avait dans les mains et déposa un baiser sur le front d'LJ qui avait les yeux fermés.

Sara: Bonne nuit trésor.

Elle quitta la pièce et retourna dans le salon, en arrivant elle vit Michael entrain de zapper, elle le regarda et sourit.

Sara: Y a quelque chose d"intéressant ?

Michael: Rien du tout comme d'habitude !

Elle s'approcha et éteignit la télé, il la regarda avec un léger sourire.

Sara: Elle ne te servira à rien ce soir.

Il la vit s'approcher de lui, puis s'installer sur ses genoux à califourchon, elle lui sourit et passa une main dans ses cheveux, il passa ses mains dans son dos et la serra contre lui, ils se regardèrent quelques secondes avant de fondre sur les lèvres de l'autre, alors qu'ils s'embrassaient amoureusement et que les mains de Michael se faufiler sous le haut de Sara, des pleurs se firent entendre, ils cassèrent leur baiser à regret et posèrent leurs front l'un contre l'autre.

Sara: Je vais voir ce qu'il a !

Il n'eut même pas le temps de répondre que Sara était déjà descendu de ses genoux, il posa sa tête contre le canapé en soupirant, quelques minutes après, elle réapparu et lui sourit.

Sara: Il avait fait tomber son doudou.

Michael lui tendit la main.

Michael: Reviens là !

Elle sourit et revint s'installer à la place qu'elle occupait quelques minutes auparavant, ils reprirent là où ils en étaient avant d'être interrompu, rapidement Michael bascula Sara sur le canapé, il lui enleva son haut et commença à parsemer son corps de baisers, la jeune femme se mit à soupirer sous ses assauts et ferma les yeux afin de savourer les sensations qu'il fessait naître en elle.

Tandis qu'elle s'apprêtait à ôter le T-Shirt de son amant, des pleurs se firent à nouveau entendre.

Michael: Non j'y crois pas !

Sara: J'y vais !

Il secoua la tête.

Michael: Non, non je m'en charge, ne bouge pas !

Elle hocha la tête, il lui déposa un baiser sur le nez avant de se relever, ce qui amusa la jeune femme, quand il arriva dans la chambre, Michael trouva son neveu debout dans son lit, les joues inondés de larmes, il alluma la lumière et s'approcha inquiet.

Michael: Hé mon bonhomme, qu'est ce qui t'arrive ?

LJ lui tendit les bras en pleurs.

LJ(pleurant): Tonton.......

Michael: Viens trésor !

Il le prit dans ses bras et le berça contre lui.

Michael: Qu'est ce qui vas pas mon grand ?

LJ (pleurant): A peur....

Michael: Tu as peur de quoi ?

LJ enfoui sa tête dans le cou de son oncle.

LJ: Noir .....

Michael: Oh trésor, c'est pour ça que tu ne veux pas dormir.

LJ: Oui.

Michael déposa un baiser sur sa tête en lui frottant le dos.

Michael: Ca va aller on va arranger ça.

Le petit garçon leva la tête et le regarda.

LJ: Reste avec toi.

Michael: Désolé mon grand mais tu dois dormir.

L'enfant secoua la tête.

Michael: T'inquiète pas, je vais trouver une solution, tu ne dormiras pas dans le noir.

LJ: Merci tonton.

Michael: De rien trésor.

Il le garda dans les bras à le bercer encore quelques instants, avant de le remettre dans son lit.

Michael: Ne bouge pas, je reviens d'accord.

LJ: D'accord.

Michael s'éclipsa quelques instants, quand il revint quelques secondes plus tard, il déposa des bougies sur la commode et les alluma, LJ le regarda faire intrigué.

LJ: Fais quoi tonton ?

Il se retourna et le regarda amusé.

Michael: Attend un peu tu vas voir.

LJ hocha la tête, Michael secoua la tête en souriant et continua d'allumer les bougies, peu de temps après il retourna prés du petit garçon.

Michael: Bon maintenant tu vas faire un gros dodo.

LJ: Oui, gros dodo, bisou !

Michael: Oui un gros bisou.

Michael lui fit un bisou sur la joue, le rallongea dans le lit, et le couvrir avec la couverture.

Michael: Bonne nuit trésor.

LJ: Bonne nuit tonton.

Michael se dirigea vers la porte, quand il s'apprêta a éteindre la lumière, le voir d'LJ se fit entendre.

LJ: Non....

Michael: Laisse faire tonton, tu veux.

Il éteignit la lumière, les flammes des bougies, illuminèrent un peu la pièce, LJ regarda autour de lui.

Michael: Alors c'est bien comme ça.

LJ: Oui.......pas noir !

Michael: Allez maintenant, dors trésor.

Il ferma la porte et retourna au salon, quand il arriva, il vit Sara toujours allongé sur le canapé, elle leva la tête et lui sourit.

Sara: Tu es revenu, j'ai cru que tu t'étais perdu.

Il lui sourit et retourna s'asseoir prés du canapé.

Michael: Désolé, j'ai été un peu long.

Elle se rasseya, passa ses bras autour de lui et déposa un baiser dans son cou.

Sara: Ce n'est pas grave, ça y est il dors.

Michael: Pas encore mais ça ne devrai pas tarder, j'ai compris pourquoi, il ne voulait pas dormir.

Sara: Ah et pourquoi ?

Michael: Il a peur de rester dans le noir.

Elle posa sa tête sur son épaule.

Sara: Je comprend mieux maintenant, qu'est ce que tu as fait, tu as laissé la lumière allumer.

Michael: Non je l'ai éteint, mais j'ai allumé des bougies, comme ça il n'est pas dans le noir.

Sara sourit et déposa un baiser sur sa joue.

Sara: Tu es le meilleur !

Il tourna légèrement la tête et la regarda.

Michael: Tu crois.

Sara: J'en suis sûre.

Il sourit, prit le visage entre ses mains et l'embrassa tendrement, peu de temps après, elle casse le baiser en grimaçant, Michael fronça les sourcils.

Michael: Ca ne vas pas.

Sara: Mon dos me fait un peu mal.

Il lui caressa la joue tendrement.

Michael: C'est fini d'étudier sur la table du salon.

Sara: Oui j'ai compris la leçon.

Il passa une main dans ses cheveux et lui déposa un baiser sur le front.

Michael: Tu sais ce qu'on va faire ?

Elle le regarda avec un sourire en coin, il secoua la tête amusé.

Michael: Je vais te faire un bon massage.

Sara: C'est très tentant mais si moi je n'ai pas seulement envie d'un massage.

Michael: Qui dis que je m'arrêterai au massage.

La jeune femme se mit à sourire sous le regard lourd de sous entendu de son compagnon.

Sara: D'accord, tu vas me masser avec une pommade.

Michael: Mieux que ça !

Il se leva, elle le regarda intrigué.

Sara: Avec quoi ?

Michael: Des huiles, ça te tente.

Elle se mordit a lèvre en hochant la tête.

Sara: Oh que oui, mais tu sais ça risque de déraper, très vite.

Il la regarda avec un sourire en coin.

Michael: J'y compte bien !

Elle se mit à rire, s'approcha de lui avant de prendre ses lèvres dans un langoureux baiser, quand ils se détachèrent l'un de l'autre, ils se regardèrent avec des yeux pétillants.

Michael: Tu es sûre de vraiment vouloir ce massage.

Sara: Oh oui et y a pas que le dos que tu vas me masser.

Il se mit à rire, Sara attrapa sa main et l'entraîna avec elle vers la chambre.


Bonne soirée, bisous !!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Jeu 16 Sep - 21:16

moi aussi je profite de la fin de mes vacances. je rembauche lundi.
super suite
vivement la prochaine
j'attends avec impatience

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Mer 6 Oct - 19:10

Coucou ma belle, tu vas bien, merci pour ton coms, voilà une suite, bonne lecture !!!


Quelques jours plus tard, Sara était à l'appartement avec un garçon qui se trouvait être dans la même classe qu'elle, ayant des difficultés en biologie, la jeune femme lui avait proposé son aide, alors qu'ils étudiaient les différents os du corps, son camarade étant un peu perdu, elle décidé de servir de cobaye pour qu'il arrive à tous les différencier, il pose une main au niveau de sa hanche et c'est ce moment là que choisi Michael pour rentrer, il fronça les sourcils en voyant Sara en compagnie d'un garçon qu'il ne connaissait pas, cette dernière sourit dés qu'elle le vit.

Sara: Hey, salut toi !

Michael les regarda et demanda froidement.

Michael: Je dérange ?

Sara le regarda surprise et secoua la tête en enlevant la main de son camarade.

Sara: Non bien sûre que non.

Garçon: J'étais juste entrain de.....

Michael(d'un ton sec): Peloter ma petite amie.

Le jeune homme regarda Michael avec de grands yeux, Sara ouvrit la bouche pour démentir, mais aucun son n'eut le temps d'en sortir qu'elle entendit la porte claqué.

Sara: Michael !!

Trop tard ce dernier venait juste de repartir, laissant la jeune femme complètement abasourdi, son camarade la regarda en grimaçant.

Garçon: Je vais te laisser c'est gentil d'avoir bien voulu m'aider.

Sara: Y a pas de quoi.

Elle le raccompagna à la porte, il la regarda embêté.

Garçon: Je suis désolé pour ton copain, je penses savoir ce qu'il croit, j'espère que tu arriveras à lui expliquer et que ça ne causera pas trop de problème entre vous.

Sara: Ca devrait aller.

Garçon: A plus.

Elle lui sourit légèrement avant de fermer ma porte et de s'appuyer dessus en soupirant.

Sara: En tout cas, je l'espère.

Elle resta quelques instants contre la porte avant de se passer une main dans les cheveux et d'aller chercher son téléphone, elle chercha le numéro de son petit ami et l'appela, elle patienta quelques secondes mais tomba directement sur la messagerie, elle essaya plusieurs fois mais obtenu toujours le même résultat, elle soupira frustré et s'installa sur le canapé, attendant le retour de Michael.

Durant l'absence de son compagnon, la jeune femme regarda plusieurs fois sa montre voyant les heures passées les une après les autres.

19h.

20h.

21h.

Plus le temps passés, plus elle s'inquiétait de ce que Michael pouvait bien faire depuis qu'il avait quitté l'appartement, vu à quel point il semblait énerver des idées horribles, pour Sara, lui vinrent en tête, trop sur les nerfs, la jeune femme ne mangea rien pour le dîner et se contenter de fixer la porte d'entrée, tout en jetant des coups d'oeil à son téléphone, dans l'espoir de recevoir un appel de l'homme qu'elle aimait.

Quand il fut prés de 23 heures, bien que toujours très soucieuse, Sara décida d'aller se coucher, elle se changea et se mit au lit avec une boule au ventre, elle avait allumer la lampe de chevet et allongé dans son lit, elle resta là, à regarder le plafond, elle éteignit la lumière et se tourna sur le côté, fessant semblant de dormir, quand il entra dans la chambre, Michael la regarda plusieurs secondes avant de se passer une main dans les cheveux en soupirant, il ouvrit l'armoire, prit une couverture à l'intérieur et la referma, il s'apprêtait à quitter la pièce quand la voix de Sara se fit entendre.

Sara: Tu vas où ?

Elle s'asseya, ralluma la lampe de chevet et regarda Michael qui avait la tête baissé.

Sara: Tu vas dormir dans le salon !

Il garda la tête baissé et ne répondit pas, Sara fronça les sourcils, se leva et s'approcha de lui.

Sara: Michael, ce que tu as vu ce n'est pas que ce tu crois.

Michael: Je sais.

Il passa à côté d'elle et s'asseya sur le lit, Sara le regarda étonnée.

Sara: Comment ça tu sais !

Il leva enfin les yeux vers elle.

Michael: A la seconde où je suis parti, je......j'ai su que je me méprenais.

Sara: Alors pourquoi tu n'es pas revenu, pourquoi tu ne rentres que maintenant.

Michael: Parce que je me sens affreusement mal et très stupide.

Il baissa à nouveau, Sara esquissa un léger sourire et s'approcha de lui.

Sara: Michael......

Il leva les yeux vers elle, elle lui sourit et caressa son visage.

Sara: Tu es tout gelé !

Michael: Il fait froid dehors.

Elle le regarda les yeux écarquillés.

Sara: Tu es resté dehors pendant tout ce temps !!

Il hocha la tête en grimaçant.

Michael: Je cherchais un trou de souris pour me cacher, moi et ma stupidité.

Sara ne put s'empêcher de rire un peu, elle secoua la tête et s'installa sur les genoux de son petit ami.

Sara: Tu n'es pas stupide Michael.

Michael: Non tu as raison, je suis juste un crétin.

Elle prit son visage entre ses mains et posa son front contre le sien.

Sara: Arrête d'accord, tu n'es pas stupide et encore moins un crétin.

Il soupira avant de la regarder.

Michael: Je suis désolé Sara, je te demande pardon.

Sara: Ce n'est pas grave, oublie ça.

Michael: Si c'est grave, je ne veux pas que tu crois que je ne te fais pas confiance parce que ce n'est pas le cas.

Sara: Tu es sûre !

Michael: Absolument, j'ai toute confiance en toi Sara, honnêtement je ne sais pas pourquoi j'ai réagit comme ça, je.....je...quand j'ai vu ses mains posaient sur toi mon sang n'a fait qu'un tour, je n'ai pas réfléchis.

Elle lui sourit amusé.

Sara: Toi tu n'as pas réfléchis, alors ça c'est une première.

Il sourit à sa remarque et passa une main dans ses cheveux.

Michael: Je m'excuse, je ne recommencerai pas, je te promet.

Sara: Je sais, viens là.

Elle passa ses bras autour de son cou et l'embrassa tendrement, il déposa plein de petite baisers sur son visage, un immense sourire se dessina sur celui de Sara quand il s'approcha de son oreille et lui murmura.

Michael: Je t'aime Sara, je t'aime tellement.

Elle s'écarta un peu pour le regarder et comme à chaque fois qu'il lui disait, la sincérité qu'elle voyait dans ses yeux l'ému au plus au point.

Sara: Moi aussi, je t'aime Michael et c'est pour ça que tu n'as rien à craindre, je ne laisserai jamais personne posait les mains sur moi, pas comme toi tu poses les tiennes, parce qu'il n'y a que tes mains que j'aime sentir sur mon corps, et ça sera toujours ainsi, ça ne changera jamais.

Il caressa son visage du bout des doigts avant de capturer ses lèvres dans un fougueux baiser.

Après plusieurs minutes, les deux amoureux étaient toujours enlacés quand un bruit se fit entendre, Michael fronça les sourcils.

Michael: C'est ton ventre.

Sara se mordit la lèvre et hocha la tête.

Sara: Oui.

Michael: Tu n'as pas mangé !

Sara: Toi non plus.

Michael: Sara !

Sara: J'étais trop inquiète pour manger quoi que ce soit.

Michael: Je suis désolé, tu te demandais où j'étais passé !

Sara: Hum, ce que tu fessais aussi.

Il regarda la jeune femme, elle avait prononcer cette phrase d'une drôle de voix.

Michael: Qu'est ce que j'aurais pu être entrain de faire ?

Elle haussa les épaules, il fronça les sourcils avant de lui faire relever la tête.

Michael: Hé qu'est ce que tu es allé imaginer ?

Elle baissa les yeux honteuse.

Sara: Rien.

Michael: Sara.....

Sara: Tu avais l'air vraiment énervé en partant.

Michael: Sara, regarde moi.

Elle leva les yeux vers lui gêné, il lui caressa la joue.

Michael: Jamais, je te ferai une chose pareille Sara, énerver ou pas. Toi et moi on est pareille mon ange, y a que mes mains que tu aimes sentir sur ton corps et bien moi y a que ton corps que mes mains aiment caresser et ça sera toujours comme ça.

Sara se mit à rougir, Michael déposa un tendre baiser sur ses lèvres avant qu'elle ne lui dises.

Sara: Prouve le moi.

Il la regarda intrigué.

Sara: Que tes mains aiment caresser mon corps, prouve le moi !

Il sourit et lui passa une main dans les cheveux avant de prendre ses lèvres dans un doux baiser qui devint vite plus passionnés lorsque leurs langues rentrèrent en contact, Sara passa rapidement ses mains sous le pull et le T-Shirt de Michael et les enleva avant de les balancer à travers la pièce et de reprendre les lèvres de son amant avec fougue, pendant que ces mains se balader le long de son dos et de son torse, celle de Michael était descendu jusqu'a ces fesses, il les caressa avant de monter dans son dos et d'emporter la nuisette de Sara avec lui, une fois qu'elle en fut débarrasser, il la regarde plusieurs secondes et lui caressa la joue.

Michael: Tu es si belle !

Elle sourit et déposa ses lèvres sur son torse, elle embrassa chaque parcelle de peau laissant une traînée humide après son passage, Michael soupira de plaisirs et caressa le corps de sa douce, ses mains cajolant affectueusement chacun de ses seins, après plusieurs minutes leurs lèvres se retrouvèrent et leurs langues entamèrent une danse endiablé, ce n'est qu'a bout de souffle qu'ils se séparèrent.

La bouche de Michael descendit le long du cou de la jeune femme, qui pencha la tête en arrière pour lui permettre de continuer
son exploration, quand ses lèvres arrivèrent sur ses seins, elle se mordit la lèvre pour ne pas gémir de plaisir trop fort, elle se sentit perdre pied quand la langue de Michael fit le contour de ses seins avant de venir lécher ses tétons.

Sara: Michael......

Il leva les yeux vers elle et sourit en la voyant essayer de retenir ses gémissements, il releva la tête et lui chuchota à l'oreille.

Michael: Ne te retient pas mon ange.

Elle le regarda et devant son sourire charmeur, elle entreprit de lui enlever son pantalon, elle défit la ceinture, puis s'occupa du bouton, il la regarda faire amusé.

Michael: Pressé !!

Elle sourit et hocha la tête, Michael la renversa sur le lit, enleva son pantalon et se plaça au dessus d'elle avant de reprendre ses lèvres dans un tendre baiser, quand elle sentit sa bouche descendre le long de son corps, Sara lui passa une main sur la tête, il parsema son ventre de brûlants baisers puis continua à descendre, quand il arriva à la limite de son shorty, il leva les yeux vers elle, elle souleva un peu ses fesses permettant à son amant de lui ôter son sous vêtement, il le fit glisser doucement le long de ses jambes sans la quitter des yeux.

Une fois débarrasser du tissu, il posa ses lèvres sur ses jambes tandis que ses mains remontaient vers son intimité, Sara ferma les yeux en sentant les doigts de Michael frôler délicatement cette partie de son anatomie.

Sara(dans un souffle): Michael....

Après quelques minutes, elle agrippa les draps et étouffa un cri en sentant la bouche de Michael se poser sur son trésor déjà moite de plaisir, sa respiration se fit irrégulière et de plus en plus saccadé quand la langue entra en action, entre sa bouche qui embrasser la partie la plus intime de sa féminité et ses mains qui malaxer sensuellement sa poitrine, Sara ne savait plus où donner de la tête, les yeux fermés, elle sentait une vague de chaleur montait en elle et prendre possession de tout son corps, elle gémit le nom de son amant.

Sara: Michael........stop.........

Il s'arrêta, leva les yeux vers elle et sourit en la voyant ainsi.

Michael: Laisse toi aller mon amour.

Il reprit ses baisers et ses caresses, Sara se mordit la lèvre avant d'être terrassé par une vague de plaisir, elle cria le nom de son amant qui vint étouffer son cri en l'embrassant, quand il cassa le baiser, il la regarda et lui caressa le visage.

Michael: Mon amour.

Elle ouvrit les yeux et le regarda, le sourire aux lèvres.

Sara: Viens Michael, fais moi l'amour.

Il sourit en sentant les mains de sa compagne passait sous son boxer et tenter de lui enlever, il frôla ses lèvres avec les siennes tout en la dévorant du regard.

Sara: Tu m'aimes !

Michael: Plus que tout !

Sara: Dans ce cas fait moi l'amour.

Il déposa un baiser sur ses lèvres avant de tendre le bras pour prendre un préservatif dans la table de chevet, Sara le regarda faire impatiente, il se débarrassa de son boxer rapidement puis mis la protection avant de se placer à nouveau au dessus de Sara, la jeune femme écarta un peu les jambes avant d'encercler la taille de Michael avec, il sourit devant son impatience et tout en l'embrassant tendrement, il entra doucement en elle, Sara laissa échapper un gémissement de plaisir quand il commença de lents et doux vas et vient, les deux amoureux cessèrent de s'embrasser et se regardèrent lisant dans le regard de l'autre tout le désir qu'il ressentait.

Après de longues minutes, Michael accéléra la cadence, rendant ses coups de rein plus rapide et brutal, sans quitter le regard désireux de sa belle qui gémissait de plus en plus fort, après plusieurs minutes de vas et vient intense le couple fut emportés par une vague de plaisir intense étouffant leurs cris dans la bouche de l'autre, Michael se laissa tomber sur le corps de Sara avant de s'en dégager quelques minutes après, elle se blottit contre lui, pendant qu'il laissait ses mains caresser son corps nue.

Sara: Tu sais ce qui serai génial !!

Michael: Non quoi ?

Sara: J'aimerai qu'un jour, on passa toute une journée ici, au lit.

Elle le regarda avec un sourire coquin.

Sara: Rien qu'à faire l'amour.

Un sourire se dessina sur le visage de Michael.

Michael: Toute une journée.

Sara: Oui pendant 24h, on ferme les volets, la porte à clé, on éteint les téléphones, on aura pris soin d'acheter de quoi manger et on passerai notre temps ici, à faire l'amour.

Michael: Cette idée me parait très intéressante.

Sara: Ah oui !

Michael: Oui, y a juste un petit détail à changer.

Sara: Lequel ?

Michael: Pourquoi ne se contenter que de la chambre quand on peut faire ça dans tout l'appartement.

Sara se mit à rire, il déposa à nouveau des baisers dans son cou.

Michael: Dans la salle de bain, dans le salon, la cuisine.

Sara: J'ai hâte !!

Michael: Maintenant que tu m'en as parlé moi aussi, le seul problème c'est qu'il serai préférable qu'on ai pas cours le lendemain et le surlendemain, en faite on devrai faire ça aux prochaines vacances.

Sara: Elles ne sont qu'en Avril.

Michael: Oui je sais, alors en attendant on peut s'entraîner.

Sara se mit à sourire en hochant la tête.

Sara: Oh oui, beaucoup d'entraînement.

Michael sourit, Sara se mordit la lèvre en sentant à nouveau ses lèvres sur son corps, avant de se mettre à rire.

Sara: On va être encore crevé demain matin.

Quelques heures plus tard, Sara était couché sur le ventre, son corps était recouvert d'un drap qui ne montait pas plus haut qu'au dessus de ses fesses, quand Michael arriva dans la chambre, un plateau à la main, il resta debout à l'admirer plusieurs secondes avant d'aller s'asseoir et de le poser dur le lit, il se pencha vers Sara et lui caressa les cheveux en lui chuchotant des mots doux à l'oreille, peu de temps après elle ouvrit les yeux, un grand sourire aux lèvres et le regarda.

Sara: Hey, bonjour mon coeur.

Michael: Salut toi.

Il déposa un baiser sur ses lèvres, Sara s'asseya emportant le drap avec elle, et sourit en voyant le plateau.

Sara: Petit déjeuner au lit, en quel honneur !!

Michael: Pour me faire pardonner pour hier.

Elle le regarda avec un léger sourire.

Sara: J'ai cru que cette nuit tu avais compris que tu étais pardonner.

Il lui sourit, prit le plateau et le posa sur ses genoux.

Sara: Tu sais, j'ai réfléchis et je vais lui demander de trouver quelqu'un d'autre pour l'aider.

Michael: Non surtout pas, je ne veux pas que tu arrêtes à cause de moi, et puis il ne trouveras jamais meilleure que toi.

Sara: Tu es sûre !

Michael: Oui ce qui c'est passé hier ne se reproduira pas et la prochaine fois promis, je dis bonjour.

Sara éclata de rire et déposa un baiser sur ses lèvres, Michael lui prit sa main gauche et déposa un baisr sur la bague qu'il lui avait offerte, sans la quitter des yeux.



Bonne soirée, bisous !!!!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 6 Oct - 23:31

super suite
vivement la prochaine
tu peux pas poster plus régulièrement si c'est possible

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Jeu 7 Oct - 19:01

Slt miss, j'espère que tu vas bien, désolé pour le retard je suis impardonnable, je vais essayer de me rattraper, en postant plus régulièrement, voilà une suite, bonne lecture !!!!



La fin du mois de Janvier arriva très rapidement, Michael et Sara s'étaient très bien intégrés à leurs nouvelles universités et la vie à deux se passer également très bien, de son côté le Gouverneur Tancredi, qui n'était toujours pas au courant du changement de faculté de sa fille, était à Portland depuis plusieurs jours pour un voyage d'affaires, celui-ci arrivant à son terme, il allait pouvoir rentrer chez lui mais avant celle là une idée, bonne selon lui, lui était venu en tête.

Alors qu'il était à l'accueil de son hôtel prés à partir, Franck se tourna vers son assistant.

Franck: Vous êtes sûre d'avoir bien réserver mon billet.

L'assistant hocha la tête pour la troisième fois depuis une heure, en effet le Gouverneur ne cesser de lui reposer la même question, soit il n'avait aucune confiance en lui, qui était son assistant depuis plus de 4 ans, soit ce cher Gouverneur commençait à perdre un peu la tête ou alors il tenait vraiment à effectuer cette petite escale avant de rentrer à Chicago.

Assistant: Oui monsieur Le Gouverneur, il vous attend à l'aéroport.

Franck: Très bien et vous avez pensez à réserver celui pour Chicago.

Assistant: Aussi Monsieur, il décollera à 22 heures de Seattle, j'espère que vous aurez assez de temps à passer avec votre file, comme vous le souhaitez.

Franck: Oui ça devrait aller, je vous remercie, je ne vous retient pas plus longtemps sinon vous allez ratez votre vol, je vous dis a demain.

Assistant: A demain Monsieur Le Gouverneur, bon vol et passez le bonjour à Sara.

Franck: Bon vol à vous aussi, au revoir.

Assistant: Au revoir !

L'assistant prit sa valise et quitta l'hôtel, quelques minutes après un homme arriva à l'accueil et demanda à l'hôtesse.

Homme: Excusez moi Madame, vous avez fait demander un chauffeur pour un de vos clients ?

Hôtesse: Oui tout à fait.

Elle désigna Franck qui s'était installé sur un des fauteuils dans l'entrée.

Hôtesse: C'est pour ce monsieur là-bas.

Homme: Je vous remercie.

Ils se dirigea vers le Gouverneur, qui lisait patiemment le journal, avant de se présenter.

Homme: Bonjour Monsieur, je me présente, Jack, le chauffeur que vous avez demandé.

Franck se leva et lui serra la main en se présentant.

Franck: Franck Tancredi, Gouverneur de L'Illinois.

Jack: Permettez que je prenne votre valise.

Franck hocha la tête, le chauffeur s'exécuta, ils se dirigèrent vers la sortie de l'hôtel tout en discutant.

Jack: Vous étiez à Portland en vacances ?

Franck: Non pour affaires.

Jack: Vous rentrez chez vous maintenant.

Franck: Pas encore, je fais une petite escale pour Seattle.

Jack: Encore pour affaires ?

Franck: Non, je vais rendre visite à ma fille, elle est étudiante là-bas.

Jack: Elle doit être contente de votre venu.

Franck: En faite elle ne le sait pas, je lui fais la surprise.

Jack: Je suis sûre qu'elle sera ravie de vous voir.

Franck: J'espère !!

Jack ouvrit la porte au Gouverneur, ce dernier s'installa pendant que le chauffeur rangeait le valise dans le coffre avant de s'installer à son tour et de démarrer.

Après vingt minutes de trajet, Franck arriva à l'aéroport, il retira son billet à l'accueil et du attendre un quart d'heure avant de prendre son avion en destination de Seattle.

Quelques heures plus tard, Franck avait pris un taxi pour se rendre à l'université, il entra à l'intérieur de l'établissement et alla se renseigner auprès de l'administration, il vit une femme assise à son bureau et s'approcha d'elle.

Franck: Excusez moi de vous déranger madame, pouvez vous me renseignez.

Femme: Bien sûre que puis je faire pour vous monsieur.

Franck: Je viens rendre visite à ma fille et j'aimerai avoir son numéro de chambre.

Femme: Très bien, donnez moi son nom.

Franck: Tancredi, Sara Tancredi.

Elle se mit à pianoter sur son clavier et se mit à froncer les sourcils en regardant son écran, quand elle leva les yeux vers Franck, elle lui sourit légèrement.

Femme: Je vais vous demandez quelques instants, je reviens.

Elle se leva, se dirigea vers son bureau, frappa à la porte et entra à l'intérieur.

Femme: Excusez moi de vous déranger Mr le Doyen, mais j'ai un petit problème.

Le Doyen leva la tête et la regarda.

Doyen: Dites moi.

Femme: Il y a une personne à côté qui me demande le numéro de chambre d'une étudiante.

Doyen: Où est le problème ?

Femme: Le problème c'est que la jeune fille en question n'étudie plus ici.

Doyen: Dans ce cas, dites le à la personne qui la demande.

Femme: Je veux bien mais le problème, c'est que c'est son père qui l'a demande.

Le Doyen regarda la femme en grimaçant.

Doyen: Son nom c'est quoi ?

Femme: Sara Tancredi.

Le Doyen ferma les yeux en secouant la tête.

Doyen: Vous êtes sûre !

Femme: Oui pourquoi ?

Doyen: Si l'homme à côté est vraiment son père, il s'agit de Gouverneur de L'Illinois.

La femme le regarda avec de grands yeux.

Femme: Ne m'en veuillez pas, mais je préférerez que ce soit vous qui lui annonciez que sa fille n'est plus là.

Il hocha la tête, se leva et quitta son bureau suivi de la femme qui retourna s'assoir à son bureau, le Doyen se dirigea vers Franck et lui serra la main.

Doyen: Mr Le Gouverneur Tancredi bonjour, je suis le doyen de cette université.

Franck: Bonjour, je suis navrée de vous déranger, j'aurai juste voulu savoir le numéro de chambre de ma fille.

Doyen: Oui je sais, mais il se trouve que votre fille Sara ne fait plus partis de nos étudiants.

Franck le regarda avec de grands yeux, très surpris.

Franck: Je vous demande pardon !!

Doyen: Sara n'étudie plus ici.

Franck secoua la tête essayant de remettre ses idées au clair.

Franck: Attendez une minutes, ma fille a intégré votre cursus de médecine à la rentrée d'Octobre !

Doyen: Oui tout à fait, mais pendant les vacances de Noël, elle a demandé a être transférer dans une autre université.

Franck le regarda sidéré par cette nouvelle.

Franck: Comment elle a pu se faire transférer sans que je sois averti !

Doyen: Votre fille a bien 18 ans.

Franck: Oui, elle les as eu le mois dernier.

Doyen: Dans ce cas, elle n'a pas eu besoin de votre signature pour faire transférer votre dossier. A partir de 18 ans, les étudiants sont libres de choisir eux même où ils veulent étudier, les parents ne sont pas prévenu quand il y a un transfert.

Franck: Je vois, je peux au moins savoir où son dossier a été transférer.

Doyen: Si mes souvenirs sont bons, on l'a envoyé à Chicago.

Le lendemain matin, Maria et John sont tranquillement entrain de boire un café, tout en discutant quand ils sursautèrent en entendant une porte claqué violemment.

Maria: Qu'est ce qui se passe ?

John haussa les épaules, avant de tourner la tête vers la porte de la cuisine et de voir Franck arrivait dans la pièce visiblement furieux.

Maria/John: Bonjour Mr Le....

Franck(leur coupant la parole): Où est elle ?

John et Maria se regardèrent avant de reporter leur attention sur Franck.

John: De qui vous parlez ?

Franck la fusilla du regard.

Franck: Ne vous payez pas ma tête tout les deux, je crois que vous l'avez assez fait comme ça !!

Maria: De quoi vous......

Franck(élevant la voix): Où est Sara ?

Les deux complices se jetèrent un coup d'oeil, comprenant l'énervement soudain de leur patron, cependant John haussa les épaules et lui répondit.

John: Où voulez vous qu'elle soit, elle est à Seattle.

Franck tapa du poing sur la table, visiblement excédé.

Franck: Ca suffit !! J'en viens de Seattle, elle n'y est pas, mais ça vous le savez déjà !

Il les regarda à tour de rôle.

Franck: Je réglerai mes comptes avec vous plus tard, en attendant je veux que vous me disiez dans quelle université se trouve Sara, parce que je suis sûre que vous le savez.

Il fixa John mais ce dernier ne cilla pas et ne prononça pas le moindre mot, Franck regarda alors Maria.

Franck: Maria !!

Elle le regarda plusieurs secondes avant de hausser les épaules.

Maria: Désolé je ne vois pas de quoi vous parlez.

Franck: Très bien, vous voulez être solidaire jusqu'au bout à ce que je vois, mais ce n'est pas ce qui vas m'empêcher de trouvez dans quelle facs de Chicago, elle s'est faite transférer.

Maria et John le regardèrent en silence.

Franck: Quand à vous deux, vous ne payez rien pour attendre !!

Il quitta la cuisine aussi furieux que quand il y était rentré deux minutes auparavant, sous les yeux des deux personnes.

John: Il a l'air très en colère ou c'est moi !

Maria: Non j'ai la même impression que vous.

Ils se regardèrent avant de secouer la tête en soupirant, quelques instants après Maria regarda John qui venait de raccrocher après avoir appeler une connaissance au sein du bureau du Gouverneur.

Maria: Alors !!

John: Alors apparemment son assistant l'a laissé hier à Portland après lui avoir réserver deux billets d'avion, un pour Seattle et un autre pour Chicago qui ne décoller que quelques heures plus tard.

Maria: Il est allé à Seattle pour faire une surprise à Sara.

John: Oui mais au final c'est lui qui a été très surpris.

Maria: Jusqu'a ce que Sara se retrouve nez à nez avec lui.

John le regarda avec de grands yeux avant de secouer la tête.

John: Il faut à tout prix qu'on la prévienne !!


Bonne soirée, bisous !! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Jeu 7 Oct - 20:42

super suite
vivement la prochaine surtout voir la rencontre entre sara et son père
continue comme ça

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 10 Oct - 17:11

Slt miss, tu vas bien, voilà une suite, bonne lecture !!!!!



Le jour même au milieu de l'après midi, Sara sortait du bâtiment dans lequel elle avait eu son dernier cour, avec des écouteurs sur les oreilles quand une main se posa sur son épaule, elle sursauta et se retourna effrayé, avant de porter une main à son coeur en secouant la tête.

Sara: Chris, tu es dingue !!

Elle enleva ses écouteurs et le regarda en soupirant.

Sara: Tu m'as fait peur !

Chris: Désolé, mais si tu n'avais pas ces trucs là dans tes oreilles, tu m'entendrais t'appeler.

Sara: Tu peux parler, tu fais pareil et le son est encore plus fort.

Chris: Oui c'et vrai, mais moi personne ne me fait sursauter.

Elle croisa les bras en fronçant les sourcils.

Sara: Je vais dire à Michael que tu t'amuses à me faire peur comme ça.

Chris: Non surtout pas, si il apprend que je t'ai touché, même si ce n'est que l'épaule, il va me descendre.

Sara haussa les épaules.

Sara: Au moins, tu ne m'effraieras plus.

Il secoua la tête amusé.

Chris: Dis moi ton chéri à un problème avec son portable, ça fait plusieurs jours que j'essaie de le joindre, y a pas moyen.

Sara: Son téléphone a rendu l'âme.

Chris: Ah, il est déjà mort, pourtant ça fait pas longtemps qu'il l'avait.

Sara: Six mois, mais je crois que le fait d'être envoyé contre un mur ne lui a pas trop plue.

Chris: Un mur !

Sara: Ouais, LJ l'a propulsé contre un mur.

Chris: Pourquoi il a fait ça ce bout de choux.

Sara: Son père s'amusait à faire rebondir une balle de tennis contre un mur, LJ a voulu faire pareil mais au lieu d'une balle c'est le téléphone qu'il a envoyé !

Son ami la regarda en grimaçant.

Chris: Oula !!

Sara: Comme tu dis.

Chris: Et toi pourquoi tu ne me répond pas.

Sara: Je répond toujours au téléphone.

Chris: J'ai essayé de te joindre à l'heure du déjeuner !

Sara: Ah oui, non mais aujourd'hui mon portable est hors service, ce matin en allant en cours je me suis rendu compte que je n'avais plus de batterie.

Chris: Tu as oublié de le recharger.

Sara hocha la tête.

Chris: Qu'est ce que tu as dans la tête ?

Sara: Un tas de choses, alors des fois, je ne peux pas pensez à tout.

Chris: Tu devrais dire à Michael de laisser un peu de place dans ton cerveau.

Sara: Ce n'est pas dans mon cerveau qu'il est.

Chris: Tu penses à lui !

Sara: Bien sûre.

Chris: Alors il est aussi dans ton cerveau.

Sara secoua la tête amusé.

Chris: D'ailleurs je pari que tu vas aller le rejoindre là.

Sara: Hé non, je vais d'abord faire quelques courses.

Chris: Sérieux !

Sara: Oui, je finis plus tôt que lui alors c'est moi qui vais.

Chris: Je peux venir avec toi, je pourrais t'aider.

Sara: Ah oui tiens, tu porteras mes paquets !

Chris se mit à rire.

Chris: Tu ne perds pas le nord toi !

Elle se mit à rire puis entendit une voix l'appeler, elle se retourna et ses rires cessèrent aussitôt lorsqu'elle vit son père à quelques mètres d'elle.

Chris: Ca y est tu lui as annoncé que tu étais resté.

Sara: Non.

Chris se mit à grimacer.

Chris: Aie !!

Elle le regarda et esquissa un léger sourire.

Sara: Tu ne crois pas si bien dire, à mon avis je vais en avoir pour un moment alors.....

Chris: Comme Mike n'est pas là, je vais rester pour m'assurer que tu rentres vivante.

Sara: C'est gentil.

Chris: Bon courage !

Sara: Du courage j'en ai, c'est de la volonté qui me fait défaut là.

Il lui fit un sourire d'encouragement avant qu'elle ne se dirige vers son père qui l'attendait visiblement énervé.

Sara: Papa.

Franck: Monte dans la voiture Sara.

La jeune femme le regarda plusieurs secondes avant de secouer la tête.

Sara: Non, j'ai des choses à faire.

Franck: Sara !

Sara: Qu'est ce que tu fais là ?

Franck: Qu'est ce que je fais là ! Tu ne crois pas que ça serai plutôt à moi de te demander ça. Je viens pour te voir à la fac de Seattle et je découvre que tu n'étudies plus là-bas !!

La jeune femme le regarda mais ne parla pas.

Franck: Je pourrais savoir ce qui t'a pris !

Sara: Je suis désolé, je ne voulais pas que tu l'apprennes comme ça.

Il secoua la tête en fronçant les sourcils.

Franck: Parce que tu comptais me le dire peut-être.

Sara: Oui je....

Franck: Arrête de te moquer de moi tu veux, tu m'as menti Sara, délibérément.

Sara: Oui c'est vrai je t'ai menti mais tu ne m'as pas laissé le choix.

Franck: Parce que c'est de ma faute !!

Sara: Si je t'en avais parlé, jamais tu m'aurais laissé faire.

Franck: Un peu que je ne t'aurais pas laissé, jamais je t'aurais permis de quitter Seattle !

Sara: Mais je n'ai pas besoin de ta permission, c'est ma vie pas la tienne, tu n'as pas à décider pour moi !

Franck: Et je n'ai pas à savoir non plus où tu te trouves !!

Sara: Oui c'est vrai j'oubliais, de quoi tu aurais l'air si on apprenais que tu ignores où se trouve ta fille !

Il baissa les yeux quelques secondes avant de la regarder à nouveau.

Franck: Tu aurais au moins pu essayer de m'en parler tu ne crois pas.

Sara: J'ai essayé, je t'ai dis que je ne me sentais pas bien là bas, mais tu n'as rien voulu entendre.

Franck: Tu aurais pu t'y faire à force !!

Sara: J'en avais pas envie !

Le père et la fille se défièrent du regard, aucun d'eux ne détourna les yeux.

Franck: Alors tu as décidé de revenir à Chicago, de prendre une chambre sur le campus dans rien me dire !

Sara: Je n'ai pas pris de chambre.

Il fronça les sourcils et soupira avant d'essayer de lui demander calmement.

Franck: Si tu n'as pas de chambre, je peux savoir où tu vis ?

Sara: A cinq cent mètres du campus, dans un studio.

Franck: C'est de mieux en mieux !

Sara: Avec Michael.

Franck: Pardon !!

Sara: Je vis avec Michael dans un studio.

Il ferma les yeux quelques instants essayant d'assimiler ce que venait de lui annoncer sa fille.

Franck: Lui aussi est revenu à Chicago, il a quitté Harvard et New York, vous avez tout manigancez ensemble en faite !!

Sara: On a rien manigancez !

Franck: Bien sûre et le fait que vous soyez tout les deux revenu c'est une coïncidence !

Sara: On a rien préméditer, on....

Franck(élevant la voix): Ne te fou pas de moi Sara, tu l'as assez fait comme ça !!

La jeune femme soupira et se mordit la lèvre, elle avait déjà vu son père énervé mais là, il semblait vraiment furieux.

Franck: Alors en faite c'est pour ça, tu as quitté une des meilleures universités de médecine du pays pour rester avec ton petit ami. Je ne suis pas sûre que tu te rende compte, tu es entrain de gâcher ta vie Sara.

Sara: Ce n'est pas vrai, je ne gâche rien du tout, je n'ai pas tout arrêté, je continue mes études.

Franck: Parce que tu penses qu'en suivant tes cours ici, tu pourras devenir un aussi bon médecin que si tu été rester à Seattle !

Sara: Oui.

Franck: Et bien tu te trompes, tu ne pourras jamais faire une aussi bonne carrière.

Sara: Mais je m'en fiche de faire une bonne carrière, ce n'est pour ça que je veux devenir médecin.

Franck: Et c'est pourquoi ?

Sara: Je veux aider les gens c'est tout, je ne veux pas devenir un grand médecin de renoms, je veux juste sauver des gens.

Franck: Dans ce cas, tu aurais dû réfléchir à deux fois parce que la tu es entrain de foutre en l'air ton avenir !

Sara: Mon avenir !

Franck: Oui parce que ta carrière c'est ton avenir.

Elle le regarda en secouant la tête.

Sara: Non, mon avenir c'est Michael !!

Franck regarda sa fille et s'approcha d'elle.

Franck: Sara, arrête de penser à Michael deux minutes et pense un peu à toi. Où est ce que tu te vois dans dix ans, tu y as déjà pensé.

Sara: Oui.

Franck: Et alors ?

Sara: Et alors je me vois médecin avec Michael près de moi, fier que j'ai réalisé mon rêve.

Franck: Sara......

Sara: J'en ai rien à faire, je m'en fiche de ne pas devenir un grand médecin, tout ce que je veux c'est être près de Michael. Y a que lui qui compte, je l'aime et je veux passez ma vie avec lui, je pensais que tu avais fini par comprendre.

Franck: Et moi je pensais qu'on avait réussi à construire une relation de confiance entre nous, je vous que je me suis trompé !

Sara le regarda mais ne répondit pas, Franck retourna vers sa voiture, ouvrit la portière, monta à l'intérieur et la referma avant que le chauffeur ne démarre.

Quelques secondes après Chris arriva près d'elle, il la regarda en grimaçant.

Chris: Alors comment ça c'est passé ?

Sara: Pas géniale !!

Chris: Il a mal pris la nouvelle.

La jeune femme hocha la tête.

Chris: Comment il a su que tu serai là.

Elle regarda son ami avec un léger sourire.

Sara: Chris, mon père est le Gouverneur, en un coup de fil, il peut savoir tout ce qu'il veut.

Chris: Ca ce n'est pas top pour toi.

Sara: Non.

Chris: Tu peux toujours voir le bon côté.

Sara: Ah oui lequel ?

Chris: Tu es toujours vivant et ça vu la tête qu'il fessait ce n'était pas gagné d'avance.

Elle le regarda et secoua la tête avant de se mettre à sourire.



Bonne après midi, bisous !!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Dim 10 Oct - 18:46

je vais bien je te remercie et toi
super suite continue
j'attends la suite avec impatience

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 17 Oct - 21:00

Coucou miss j'espère que tu vas bien, merci pour ton coms, voilà la suite, bonne lecture !!!!


Deux heures plus tard, Sara était assise à la table de la cuisine entrain d'étudier, quand elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir, elle se mit à sourire quand au bout de quelques secondes elle vit Michael apparaître dans la cuisine.

Michael: Bonjour mon amour !

Il se pencha vers elle, frotta son nez contre le sien avant de l'embrasser.

Sara: Salut mon coeur, ça va.

Il s'installa sur la chaise qui se trouvait près de Sara en hochant la tête.

Michael: Oui je suis content d'être rentré et toi.

Il la regarda et fronça les sourcils.

Michael: Tu vas bien, je te trouve un petite mine.

Sara: En faite ça pourrait aller mieux, j'ai......j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle, je commence à laquelle ?

Il haussa les épaules intrigué.

Michael: N'importe.

Elle lui sourit légèrement.

Sara: Ok, alors la bonne nouvelle c'est que je suis allé faire les courses.

Michael la regarda en plissant les yeux avant de secouer la tête en riant.

Michael: D'accord, alors laisse moi deviner la mauvaise nouvelle c'est qu'il n'y avait plus de glace à la vanille !

La jeune femme le regarda avec de grands yeux.

Sara: Quoi ! Non, ça ce n'est pas une mauvaise nouvelle, c'est la fin du monde !

Michael éclata de rire sous les yeux amusé de sa compagne, elle lui sourit avant de reprendre son sérieux.

Sara: Non, la mauvaise nouvelle c'est que mon père est au courant.

Le sourire de Michael s'effaça, il la regarda inquiet.

Michael: Tu es allé le voir.

Sara: J'aurais préféré !

Michael: Oh !!

Sara: Comme tu dis.

Michael: Comment....

Sara: J'ai appelé Maria, apparemment il été à Portland pour un voyage d'affaires.

Michael: Portland ce n'est pas loin de Seattle !

Sara: Oui, il a eu la bonne idée, de venir me faire une petite visite surprise.

Michael: Et c'est lui qui a été surpris.

La jeune femme hocha la tête en grimaçant.

Michael: Il l'a mal pris.

Sara: Mal est un euphémisme.

Il posa sa main sur la sienne compatissant.

Michael: Je suis désolé.

Sara: Moi aussi, surtout que le fait que je lui dises qu'on s'était installé ensemble n'a pas vraiment calmé sa fureur.

Il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire, imaginant très bien la tête du père de Sara.

Michael: J'imagine !!

Elle le regarda et se mit à sourire devant le visage amusé de son petit ami, qui d'un coup redevint très sérieux.

Sara: Qu'est ce qui y a ?

Michael: Tu crois qu'on doit s'attendre à le voir débarquer ici en défonçant la porte !

Elle secoua la tête.

Sara: Non, à mon avis, sauf miracle, on ne risque pas de le voir de si tôt.

Michael la regarda tristement et passa une main dans ses cheveux.

Michael: Hé ne t'inquiète pas ma puce, ça s'arrangera.

Elle haussa les épaules en soupirant.

Sara: Ce n'est pas le problème.

Il déposa un baiser sur sa tempe avant de la regarder.

Michael: Qu'est ce que c'est ?

Sara: Pour lui, en étudiant ici je ne deviendrais pas un aussi bon médecin qu'en étant rester à Seattle.

Michael: Ce n'est pas vrai Sara.

Sara: Je sais, mais tu vois le plus important pour lui c'est que j'aille dans une grande fac et que je fasse de grande étudies pour devenir un grand médecin, mais moi ce n'est pas ce que je veux, si je veux être médecin c'est pour aider et sauver les gens.

Michael: Tu lui as dit.

Sara: Bien sûre, mais monsieur Tête de Mule tu connais. Il a dis que je gâchais ma vie, mon avenir, il ne comprend pas que tout ce que veux pour mon avenir c'est toi. Je lui ai dit que je pensais qu'il avait fini par comprendre que je t'aime et que je veux passer ma vie avec toi.

Il lui passa une main sur le visage, un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme, elle lui prit la main et déposa un baiser dessus.

Sara: Tout ce qu'il a trouvé à me répondre, c'est qu'il pensait qu'on avait réussi à instaurer une relation de confiance entre nous mais qu'apparemment il s'était trompé.

Michael: Il ne le pensais pas ma puce.

Sara: Qu'il le penses ou non je m'en fiche, parce que tu vois si tu enlève le temps passé à la fac, ça me fait que quelques semaines qu'il se comporte comme un père avec moi, je ne sais même pas si je lui fais confiance, d'ailleurs comment je pourrais.

Elle se passa une main dans les cheveux avant de le regarder à nouveau en soupirant.

Sara: Sérieusement, tout doit être fait selon ce qu'il veut, il s'en fiche de mon opinion, il veut prendre tout les décision concernant MA vie, sans tenir compte de ce que je penses. Il croit faire ce qui est le mieux pour moi sans savoir si ça me convient, je ne suis pas d'accord, ce n'est pas à lui de décider, si il m'avait écouté, si il ne s'était pas buté à vouloir diriger ma vie, je n'aurais pas été obligé de lui mentir et on n'en serai pas là.

Michael: Ca s'arrangera, il finira par comprendre.

Sara: Peut être mais le jour où il comprendra, ça sera à lui d'arranger les choses, parce que moi je n'irai certainement pas le voir, et encore moins m'excuser. Quand il est venu me voir l'été dernier j'ai été compréhensive parce qu'il se sentait très mal par rapport à la mort de ma mère et que je comprenais, j'ai essayé d'oublier que ces dernières années, il m'avais complètement sorti de sa vie, qu'il ne s'occupait plus de moi, je l'ai fait parce que c'est mon père, mais lui si il n'est pas capable de passer outre le fait que je lui ai menti pour que je puisse mener ma vie comme je le veux et pas comme lui aimerai, je ne vois pas pourquoi cette fois je ferai un effort.

Michael: Donc si j'ai bien compris, tant qu'il ne vient pas lui même vers toi pour s'excuser et avouer que c'est de sa faute.

Sara: Pas que c'est de sa faute, je veux juste qu'il se rende compte qu'il aurait dû m'écouter, me laisser décider moi même.

Michael: Donc tant qu'il ne t'aura pas dit ça, tu n'iras pas le voir.

Sara: Non je n'irai pas !!

Michael: D'accord.

Elle le regarda plusieurs secondes avant de lui demander.

Sara: Comme je lui ai menti, tu crois que j'exagère d'en vouloir autant.

Michael: Non, si tu lui as menti Sara c'est que tu n'avais pas le choix, par contre une fois qu'il t'aura dis ce que tu veux entendre, tu peux t'excuser de lui avoir menti.

Sara: Ouais...

Michael: Hé, quoi que tu décides, sache que je te soutiens à 100%.

Sara: Merci.

Michael: Viens là !

Il lui ouvrit les bras, l'invitant à s'y blottir, ce qu'elle fit volontiers, il la serra contre lui un moment avant de lui chuchoter à l'oreille.

Michael: Tu veux passer ta vie avec moi !

Sara s'écarta et le regarda en souriant.

Michael: Ah, je préfère quand tu as un beau sourire.

Elle secoua la tête amusé, Michael dévia son regard vers la table et sourit encore plus en prenant une feuille posait dessus.

Michael: Hé c'est quoi ça.

Sara se mordit la lèvre.

Sara: Mon devoir.

Il leva les yeux vers elle en souriant.

Michael: Ton premier devoir depuis que tu es ici et tu récoltes un A, tu mets la barre très haut.

Elle secoua la tête amusé, Michael se leva et s'approcha du frigo, elle le vit l'accrocher dessus avec l'aide d'un aimant.

Sara: Qu'est ce que tu fais ?

Michael: J'accroche tes bons résultats.

Sara: En parlant de résultats, tu n'as pas eu un devoir dans ta nouvelle matière la semaine dernière.

Michael: Si.

Sara: Et alors ?

Michael: Dans mon sac !

Sara ramassa le sac que Michael avait posé en arrivant, à côté de la chaise, elle l'ouvrit et après quelques secondes de recherches, se mit à sourire en sortant la feuille.

Sara: Non je n'y crois pas, tu prend une matière avec un trimestre de retard et dés le premier devoir tu trouves le moyen d'avoir un A.

Elle leva les yeux vers lui.

Sara: Tu m'étonneras toujours.

Michael: Tu aurais dû voir la tête du prof, apparemment au premier devoir tout les étudiants se plantent.

Sara: Tu lui as dis que tu été l'exception à la règle.

Michael: Non, c'est lui qui l'a dis.

Sara: Il sait que tu as rattrapé tout ton retard du programme.

Michael: Non, il était suffisamment surpris comme ça, je le lui annoncerai un autre jour.

Elle lui sourit amusé avant de lui tendre la feuille.

Sara: Accroche le à côté du mien.

Il prit son devoir et s'exécuta, il regarda la porte du frigo avant de dire à Sara.

Michael: Tu sais si on continue à accrocher nos bons résultats là, quand les gens viendront ils seront tellement dépités qu'ils n'ouvriront plus la porte, on leur aura coupé l'appétit.

Sara se mit à rire.

Sara: Tant mieux!

Michael secoua la tête amusé.

Michael: En parlant d'appétit, tu veux que je fasse le dîner.

Sara: Non je vais le faire, j'ai acheté de quoi faire une recette que ma mère m'avait appris.

Michael: D'accord, tu as besoin de mon aide.

Sara: Non c'est gentil, je fini mon exercice et je m'y met.

Michael: Très bien.

Sara reporta son attention sur son livre, mais après quelques secondes remarqua que Michael tournait en rond dans la pièce, elle sourit et le regarda.

Sara: Si tu allais te reposer devant la télé.

Michael: Non je n'ai pas envie, tu es sûre que tu n'as pas besoin d'aide.

Sara: Si tu m'aides, ça va déraper.

Michael: Non je promet de me conduire comme un parfait gentleman.

Sara: C'est aussi ce que tu as dis l'autre jour, quand je fessais le ménage et que tu as voulu m'aider.

Michael: Et alors !

Sara: Et alors vingt minutes après on été à moitié nu sur le canapé.

Michael se mit à sourire à l'évocation de se souvenir.

Michael: Ah ouais c'est vrai !

Sara: Bien sûre que c'est vrai.

Michael: Oui mais attend, tu m'avais provoqué, tu dansais en même temps, tu m'as poussé à la tentation.

Sara secoua la tête en riant devant l'excuse, certes vrai, mais peu convaincante de son petit ami.

Michael: Allez s'il te plait ma chérie.

Devant le regard suppliant du jeune homme, Sara hocha la tête.

Sara: D'accord, mais tu gardes tes mains dans tes poches !

Michael: Ca ne va pas être pratique !

Sara: Loin de mon corps en tout cas.

Michael: Très bien mademoiselle.

Il s'approcha pour l'embrasser mais Sara recula la tête.

Sara: Et tes lèvres aussi !

Michael: Quoi ! Ah non tu es dure là mon ange.

Sara: C'est ça ou tu sors de cette pièce.

Il soupira résigné, Sara lui sourit avant de secouer la tête.

Sara: Tu es capable de me faire céder en un baiser.

Michael: Le meilleur moyen de résister à la tentation c'est d'y céder.

Elle lui lança un regard provocateur et un sourire coquin.

Sara: Ah j'y céderai, mais après le dîner !!!



Bonne soirée, bisous !!!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Dim 17 Oct - 21:42

sa va et toi?
en tout cas super suite
j'ai hate de lire la suite

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 24 Oct - 18:06

Slt miss, j'espère que tu vas bien !!

voilà une suite, bonne lecture !!!!


Au même moment chez le Gouverneur Tancredi, John discutait avec Maria, attendant le retour de Franck qui avait appelé peu de temps avant pour leur dire qu'il voulait leur parler très sérieusement.

John: Il semblait s'être clamer quand vous lui avez parler.

Maria: Pas vraiment, son entrevu avec Sara n'a pas du arranger les choses.

John: Elle vous a sembler aller bien au téléphone.

Elle haussa les épaules.

Maria: Je ne sais pas trop, elle s'attendais à ce qu'il le prenne mal, mais elle aurait préféré lui annoncer elle même.

John: C'est sûre que le fait qu'il l'ai appris de cette façon, ça n'arrange pas les choses.

D'un coup John se mit à sourire, Maria le regarda étonné.

Maria: Qu'est ce qui vous fait sourire ?

John: Rien c'est juste que, j'aurais voulu voir la tête qu'il a fait quand elle lui a annoncé qu'elle s'était installé avec Michael.

Elle le regarda, un sourire se dessina sur son visage, avant qu'elle ne se mette à rire, très vite suivi par John.

Après quelques secondes, ils retrouvèrent leur sérieux, John soupira.

John: J'espère au moins qu'il ne lui a rien dit de blessant.

Ils entendirent la porte d'entrée s'ouvrirent, Maria le regarda.

Maria: On ne vas pas tarder à le savoir.

Ils attendirent quelques instant puis Franck entra dans la pièce.

Franck: Vous êtes là, parfait !!

Il s'approcha d'eux, John était assis en face du plan de travail tandis que Maria était placer debout de l'autre côté.

Franck: Je ne vais pas tourner autour du pot, je suis extrêmement déçu de votre comportement, vous vous êtes moqué de moi et de la pire façon qu'il soit en aidant Sara à me mentir. Vous avez cautionner son action, je vous fessais confiance et vous en avez abuser, au lieu de me dire ce qu'elle avait en tête vous l'avez couvert. Je vous rappelle au passage que c'est moi votre patron, pas Sara !

John: Et alors ?

Franck: Pardon !

John tourna la tête et le regarda pour la première fois depuis qu'il était rentré dans la pièce.

John: Et alors, qu'est ce que vous comptez faire, vous allez nous virer !

Franck: Je devrai oui !

John: Alors allez-y, en ce qui me concerne vous gênez pas !!

Franck: Je vois que vous tenez à votre emploi !

John: Sara ne vit plus ici, alors je n'ai plus à assumer votre rôle de père, ni à la protéger autant qu'avant, alors ça ne me pose aucun problème de devoir chercher un autre travail, si je suis resté aussi longtemps ici c'est pour Sara, pas pour assurer votre protection.

Franck: Ca fait quelques temps que j'avais compris.

John: Je repassera demain, vous me direz quelle décision vous avez prise.

Il se leva de sa chaise.

John: Une dernière chose, réfléchissez à ça, si vous aviez écouter votre fille quand elle a essayé de vous parler, elle n'aurait peut-être pas été obligé de vous mentir.

Sur ce il salua Maria, quitta la pièce et la maison, après quelques secondes Franck regarda Maria qui le fixer.

Franck: Vous avez un avis à soumettre vous aussi .

Maria: Pourquoi, pour une fois vous en tiendrez compte !

Il baissa la tête, Maria passa devant lui, près à quitter la pièce, quand Franck lui demanda.

Franck: Le dîner est prêt.

Maria: Dans le frigo, il y a le restant du déjeuner, vous n'avez qu'à le faire réchauffer, pour ma part, je n'ai pas faim.

Elle quitta la cuisine et se dirigea vers la porte d'entrée quand quelqu'un sonna, elle soupira et ouvrit la porte.

Maria: Bonsoir Bruce.

Bruce: Maria comment allez-vous ?

Maria: J'ai connu mieux.

Bruce: Vous avez un problème ?

Franck: Bruce, bonsoir !

Il se tourna vers son ami.

Bruce: Bonsoir, je ne te dérange pas j'espère, je me suis dit, tiend si j'allais boir un apèro chez Franck.

Franck: Tu ne me dérange pas du tout, Maria vous pouvez......

Maria(lui coupant la parole): Vous dirigez un état, vous devez être capable de servir un verre !!

Bruce la regarda surpris, ça ne ressemblait pas à Maria de parler de cette façon, il regarda Franck qui secoua la tête pendant qu'elle prenait son manteau.

Bruce: Vous.......vous sortez ?

Maria: Tout à fait, je vais voir ailleurs si j'y suis, bonne soirée Bruce.

Bruce: Bonne soirée à vous aussi.

Elle quitta la maison et ferma la porte derrière elle, Bruce se tourna vers son ami intrigué.

Bruce: J'ai également croisé John en arrivant, il avait l'air énervé. Qu'est ce qui se passe, ils ont décidés de faire grève ?

Franck: On peut dire ça, comme ça !

Il retourna dans la cuisine, Bruce le suivit et s'installa sur une chaise devant la table, pendant que Franck sortait deux verres et une bouteille, quand il s'installa à ses côtés, Bruce lui demanda.

Bruce: Ils veulent une augmentation !!

Franck: Non, ils protègent Sara !

Bruce: Qu'est ce que ta fille a voir la dedans, elle est à l'autre bout du pays.

Franck: Elle n'y est plus !

Bruce: Elle est revenue.

Franck: Elle n'est pas repartie.

Bruce plissa les yeux un peu perdu.

Bruce: Je ne suis pas sûre de tout comprendre.

Franck: Elle n'est pas retourner à Seattle après les fêtes, figure toi que pendant les vacances de Noël, elle a pris la décision de faire transférer son dossier dans une autre université, ici, à Chicago.

Bruce: Pourquoi tu ne me l'as pas dis !

Franck: Pour ça il aurait fallu que je sois au courant, je l'ai appris par hasard hier alors que j'allais lui rendre une visite surprise.

Bruce: Par contre, John et Maria le savaient.

Franck: Oui et ils se sont bien cachés de me le dire.

Bruce: Et heu...... elle est dans quelle fac ?

Franck: Je ne sais plus, North........je ne sais plus quoi.

Bruce: Northwestern.

Franck: Ouais, c'est ça, non mais tu ne connais pas encore la meilleure.

Bruce: Parce qu'il y a encore une bonne nouvelle.

Franck: Parce que toi tu trouves que le fait qu'elle ai quitté une des meilleures universités du pays, soit une bonne nouvelle.

Bruce: Northwestern a de très bons résultats.

Franck: Mais ça m'est complètement égale, c'est pas comme Seattle.

Bruce: Est ce que tu sais au moins pourquoi elle est parti.

Franck: Non pas vraiment, à son retour, elle m'a dit qu'elle ne se sentait pas très bien là bas, mais je lui ai dit qu'elle allait finir par s'y faire.

Bruce: Bravo, ta fille te fais savoir qu'elle ne se sent pas bien quelque part et toi tu ne trouves rien de mieux à lui répondre. Elle était loin de la ville où elle a grandi, loin de sa famille, loin de ses amis, je crois que tu aurais au moins pu l'écouter. J'espère qu'ici elle se sent mieux.

Franck: Pour se sentir mieux, ça doit être le cas, parce qu'en plus, elle n'a pas pris de chambre sur le campus, elle s'est installait dans un studio avec Michael.

Un sourie flotta sur les lèvres de Bruce.

Bruce: Il a quitté Harvard.

Franck: Apparemment et ne souris pas, ce n'est pas drôle.

Bruce: De ton point de vue non, mais moi je trouve ça très bien qu'ils se soient installé ensemble, aujourd'hui ils doivent aller beaucoup mieux qu'il a quelques mois quand ils étaient séparés par des milliers de kilomètres.

Franck: Je crois que tu ne te rends pas compte que cette décision va foutre son avenir en l'air.

Bruce: C'est toi qui ne te rend pas compte, pour toi l'avenir de Sara dépend de ses études, mais pas pour elle, elle veut devenir médecin et je suis sûre qu'elle y arrivera, mais à ses yeux son avenir ne dépend pas de ça, tu le sais très bien.

Il prit son verre et but une gorgée avant de continuer.

Bruce: D'ailleurs tu ne peux t'en prendre qu'a toi si elle ne t'a rien dit.

Franck: Tu plaisantes là j'espère.

Bruce: Non, elle a essayé de te parler mais tu ne l'as écouté, alors elle n'a pas insisté, elle s'est débrouillé avec certainement un coup de pouce de Michael, si j'avais été à sa place, j'aurais fait pareil.

Franck secoua la tête.

Bruce: C'est sa vie Franck, pas la tienne, je crois qu'il est plus que temps que tu te mettes en tête que ce n'est pas à toi de prendre les décisions pour son avenir et à ne pas t'interposer quand celles qu'elle prend ne te plaise pas.

Franck: Oui en faite, je n'ai qu'à fermer ma gueule !

Bruce: A peu près, tu peux donner ton avis mais l'oblige pas à le suivre.

Franck le regarda sidéré.

Franck: Tu sais Maria et John se sont déjà rangé de son côté alors tu aurais pu te mettre du mien;

Bruce: Je ne vais pas me mettre du tien alors que tu as tort et puis c'est normal que Maria et John soient de son côté, ils la considèrent comme leur fille, ils veulent ce qu'il y a de mieux pour elle.

Franck: Moi aussi !!

Bruce: Oui mais ce qu'à tes yeux est bons pour elle, ne l'est pas forcément aux siens. Dis moi tu n'as pas menacé John et Maria de les renvoyer.

Franck se mit à grimacer.

Franck: Si je l'ai peut-être sous entendu, mais tu vois ça n'avait même pas l'air de les déranger.

Bruce: J'imagine, après tout si ils sont toujours à ton service ce n'est pas vraiment pour toi.

Franck: Je sais, John me l'as dis.

Bruce se mit à sourire.

Bruce: Je l'ai toujours beaucoup aimer John, c'est quelqu'un de bien.

Franck secoua la tête avec un léger sourire.

Bruce: Un conseil, dés demain arrange les choses avec eux et après va voir ta fille pour t'excuser.

Franck: C'est elle qui me ment et je dois m'excuser.

Bruce: On va faire les comptes, au pire Sara doit avoir 2 ou 3 gros mensonges, ce qui pour une adolescente n'est pas beaucoup tu peux me croire, et toi tu as une idée de ton quota, combien de fois tu lui as menti et n'a pas respecté les promesses que tu lui avais faite.

Franck baissa les yeux.

Franck: C'est bon j'ai compris.

Bruce: Non plus sérieusement, au final si tu enlève le temps passé à la fac, ça fait peu de temps que tu as retrouver Sara alors, ne fait pas l'imbécile ou alors tu vas finir par la perdre, définitivement.

Franck hocha la tête avant de prendre son verre et de boire un coup.

Bruce: Et sinon, y a quoi de bon pour le dîner.

Franck: Avant de partir Maria m'a dis qu'il y avait les restants du déjeuner dans le frigo.

Bruce se mit à rire devant le visage décontenancé de son ami.

Bruce: Et bien elle devait être énerver, tu es fort toi quand même parce qu'il en faut pour l'agacer Maria.

Franck: Oui, j'exaspère les gens, c'est un don chez moi !

Bruce: Oui ça j'avais remarqué et tu sais à quoi je penses.

Franck: A ce que je devrai faire pour me faire pardonner auprès de Maria et John.

Bruce: Non, là tu te débrouille, par contre quand tu iras chez Sara, penses à lui apporter un cadeau.

Franck: Pourquoi ?

Bruce: Afin de la féliciter d'avoir emménager avec Michael.

Franck secoua la tête en fronçant les sourcils.

Franck: Faudrait pas pousser !!!


Bonne après midi, bisous !!!! Very Happy Very Happy
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum