Ensemble a tout jamais !!

Page 34 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Dim 5 Juin - 19:13

super suite
vivement la prochaine
toujours avec l'impatience de la lire

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Lun 13 Juin - 21:54

coucou tu as oublié de mettre la suite
je suis triste lol

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Mer 22 Juin - 19:55

Coucou miss, j'espère que tu vas bien merci pour ton com, voilà la suite bonne lecture !!!



Le lendemain en milieu de matinée, Maria entendit sonner à la porte d'entrée, elle alla ouvrir la porte et sourit en voyant Veronica avec LJ, devant elle.

Veronica: Bonjour Maria, je ne vous dérange pas, j'espère.

Maria: Bien sûre que non, je vous avais dit de passer, entrez ne restez pas dehors.

Veronica entra à l'intérieur, Maria passa une main dans les cheveux du petit garçon.

Maria: Coucou LJ.

LJ: Coucou !

Elle sourit amusé avant de regarder Veronica.

Maria: Comment allez-vous Veronica ?

La jeune femme lui sourit légèrement.

Veronica: Michael et Sara ont du vous dire que je devenais folle.

Michael: Heu.....non, ils n'ont jamais dit ça et puis je suis sûre que vous ne devenez pas folle.

Veronica: Ah si, si, d'après Lincoln, je ne suis pas loin de devenir dingue.

Maria la regarda avec de grands yeux avant de froncer les sourcils.

Maria: C'est très...... gentil de sa part, de vous dire ça.

Veronica: C'est Lincoln, il est très délicat.

Maria: Je vois ça, je vous sers un café ?

Veronica: Oui je veux bien.

Les deux femmes se rendirent dans la cuisine, Veronica pose le sac à linge d'LJ près d'elle avant de s'asseoir avec le petit garçon sur les genoux, Maria lui servit un café avant de regarder l'enfant.

Maria: Tu veux quelque chose, toi aussi ?

L'enfant secoua la tête avant de regarder autour de lui.

LJ: Non, est là papy ?

Maria: Désolé bonhomme, il est à son bureau.

LJ: Pourquoi ?

Maria: Parce qu'il a du travail.

LJ: Pourquoi ?

Elle le regarda amusé avant de lever les yeux vers Veronica en souriant.

Maria: Il est en pleine phase du "Pourquoi ".

Veronica: Oui !

Maria: D'accord (à LJ) Il a du travail parce que beaucoup de gens ont besoin de lui.

LJ: Pourquoi ?

Veronica secoua la tête amusé.

Maria: Parce qu'ils l'ont élu Gouverneur.

LJ: Pourquoi ?

Maria: Alors ça mon grand, j'en ai aucune idée.

Veronica éclata de rire, Maria la regarda amusé.

Maria: Ne lui dîtes pas que j'ai dis ça.

Veronica: Promis !

Maria: C'est gentil.

LJ: Veux voir mon papy !

Maria: Si tu restes un peu, peut-être que tu le feras si il rentre.

LJ: Oui reste.

Veronica: Depuis quand c'est toi qui décide ?

Le petit garçon haussa les épaules, sa mère secoua la tête amusé et déposa un baiser sur sa tête quand elle entendit son téléphone sonnait, elle le prit et regarda l'écran avant de grimacer et de lever les yeux vers Maria.

Veronica: Excusez moi, je dois répondre.

Maria: Allez-y !

Veronica soupira avant de décrocher et de parler à son interlocuteur.

Veronica(tél): Allo.... oui c'est moi..... bonjour monsieur...... oui je sais, je...... je comprend........ aujourd'hui, non je crois pas que........... si bien que je veux mon diplôme.... d'accord, très bien....... je serai là....... au revoir.

La jeune femme raccrocha et posa son téléphone tout en secouant la tête agacé.

Maria: Un problème ?

Veronica: Oui mon prof de droit à la fac, veux me voir aujourd'hui pour parler de mon stage et je dois aussi rencontrer les avocats chez qui je suis censé faire mon stage.

Maria: C'est un stage rémunéré ?

Veronica: Oui, ça ne fera pas de mal au portefeuille.

Maria lui sourit amusé.

Maria: Je veux bien le croire, vous me laissez LJ !

Veronica la regarda hésitante plusieurs secondes.

Veronica: Heu...... je ne sais pas......

Maria: Lincoln est au travail ?

Veronica: Oui.

Maria: Et Michael et Sara sont en cours.

Veronica: En effet.

Maria: A part si vous comptez l'emmenez avec vous, ce qui je pense ne plaira pas beaucoup à votre professeur, vous n 'avez pas vraiment le choix.

Veronica: Heu..... oui mais..... je ne veux pas vous dérangez.

Maria: Vous ne me dérangez, je n'ai pas grand chose à faire et puis ça fera un essai.

Maria baissa les yeux et regarda le petit garçon.

Maria: Qu'est ce que tu en dis LJ, tu veux bien rester un peu avec moi ?

LJ: Oui !

Elle sourit avant de reporter son attention sur Veronica.

Maria: Lui est d'accord, à vous de décider maintenant.

La jeune femme baissa les yeux vers son fils et déposa un baiser sur sa tête, comprenant son angoisse, Maria tenta de la rassurer.

Maria: Il ne lui arrivera rien, on ne quittera pas la maison et je ne le lâcherai pas des yeux, c'est promis.

Veronica la regarda et esquissa un léger sourire.

Veronica: C'est stupide comme réaction.

Maria: Non pas du tout, après ce qui c'est passé, c'est normal que vous ayez peur et que vous ne vouliez pas le laisser, mais je vous assure qu'il est en sécurité ici.

Après plusieurs secondes de silence, Veronica haussa la tête.

Veronica: D'accord, je vous le laisse, mais je ne sais pas pour combien de temps, je vais en avoir.

Maria: Ce n'est pas grave, j'ai ce qu'il faut pour midi et on fera un gâteau.

LJ: Un gâteau !

Elles se mirent à rire face à l'enthousiasme du petit garçon, Veronica le regarda et lui passa une main dans les cheveux.

Veronica: Tu vas resté un peu avec Maria mon coeur, tu vas être sage d'accord.

LJ: Oui sage.

Elle lui sourit et déposa un baiser sur son front.

Veronica: Je t'aime très fort mon ange.

LJ: Je t'aime aussi.

Après quelques minutes, Veronica était sur le point de quitter la maison du Gouverneur quand Maria lui donna un papier.

Veronica: Qu'est ce que c'est ?

Maria: Mon numéro de téléphone, celui de mon portable, si vous vous inquiétez, vous appelez.

Veronica: Je risque de vous appeler souvent vous savez.

Maria: Téléphonez dix fois si ça peut vous rassurez, ce n'est pas grave.

Veronica: Je vous remercie Maria (à LJ) Maman revient vite mon coeur, d'accord.

LJ: D'accord, au revoir maman.

Veronica: A tout à l'heure mon ange.

Elle l'embrassa et le regarda plusieurs secondes avant de se relever, elle inspira profondément avant de saluer Maria et de quitter la maison, une fois la porte fermé, le petit garçon leva les yeux vers Maria.

LJ: Bon, fait quoi ?

Elle le regarda amusé et lui sourit.

Maria: Qu'est ce que tu veux faire ?

LJ: Veux jouer !

Maria: D'accord alors on va allé jouer.

Elle emmena LJ au salon et lui donna quelques jouets que Veronica avait mis dans le sac qu'elle avait apporter avec elle, le petit garçon joua un moment jusqu'a ce que Maria dû préparer le repas, il la suivit dans la cuisine et continua à jouer dans la pièce.

Sur les coups de midi, la porte d'entrée se fit entendre, Maria vit LJ fronçait les sourcils, elle secoua la tête amusé.

Maria: A ton avis qui c'est LJ ?

Le petit garçon haussa les épaules.

LJ: Sais pas !

Après quelques secondes, John apparu dans la cuisine, LJ les regarda en souriant.

LJ: John !

Le garde du corps remarqua l'enfant et lui sourit.

John: Salut LJ.

LJ: Salut.

Il secoua la tête amusé et s'approcha de Maria.

Maria: Alors comment ça c'est passé ?

John: Plutôt bien dans l'ensemble.

Maria: Alors comment ça c'est passé ?

John: Plutôt bien dans l'ensemble.

Maria: Y a pas eu de débordement ?

John: Il s'en ai fallu de peu, mais on a réussi à l'éviter, heureusement qu'on était deux.

Maria: Et comment était son discours ?

John: Heu......bien.....

Voix: Qu'est ce que vous en savez, vous avez piquez du nez tout le temps où je parlais !

John regarda Maria en grimaçant, LJ tourna la tête et sourit en voyant Franck entrait dans la pièce.

LJ: Papy !

Il descendit de sa chaise et couru vers le père de ara, qui le prit dans ses bras.

Franck: Coucou bonhomme.

LJ: Coucou papy !

Le petit garçon lui fit un bisou sur la joue avant de se blottir dans ses bras, Franck regarda autour de lui avant de demander à Maria.

Franck: Veronica n'est pas là !

Maria: Non, elle est venue, mais elle a eu un appel d'un de ses professeur de l'Université qui voulait à tout prix la voir, aujourd'hui.

John: Du coup elle y est allé et vous a laissez LJ.

Maria: Oui.

Franck: Elle n'a pas eu trop de mal à vous le laissez ?

Maria: Elle n'était pas rassuré mais c'est normal après ce qui c'est passé.

Franck hocha la tête avant de regarder LJ.

Franck: Alors, tu t'amuses bien avec Maria ?

LJ: Oui.

Franck: Tu as fait quoi ?

LJ: A jouer et fait à manger.

Franck: Tu aides Maria a préparé le repas.

LJ: Oui, va manger.

Franck: Tu as faim ?

Le petit garçon regarda son ventre et posa une main dessus avant de relever les yeux vers Franck.

LJ: Un peu.

Ils se mirent tous à rire, Maria continua de préparer le déjeuner pendant qu'LJ restait avec Franck, ils déjeunèrent tranquillement, puis Maria emmena LJ faire la sieste sur le canapé du salon.

Franck était dans son bureau à passer des coups de fils, quand il appela John, ce dernier arriva quelques instants après.

John: Je peux faire quelque chose pour vous Monsieur ?

Franck: Oui, j'aurais voulu savoir, vous ne connaîtriez pas un bon bricoleur par hasard.

John: JE suis un bon bricoleur !

Franck: Heu..... oui, mais là, ça serai pour remonter le toboggan et la balançoire que Sara avait quand elle était petite.

John la regarda en plissant les yeux.

John: Et vous pensez que je ne suis pas capable de le faire !

Franck: Non, non pas du tout, mais je pense que deux personnes pour le remonter, ça ne serai pas de trop.

John: Dans ce cas, je vais demander à un de mes collègues qui fait le pied de grue devant la grille de m'aider.

Franck: Heu...... ça ne vous ennuie pas de le faire, je veux dire, vous n'êtes pas vraiment payé pour ça.

John: Ce n'est pas grave, vous me donnerez quelques billets supplémentaires.

Franck le regarda avant de secouer la tête amusé.

Franck: Vous êtes drôle John, étant donné qu'il fait beau, ça vous dérangerez de le faire cet après midi.

John: Non bien sûre.

Il commença à quitter la pièce mais se ravisa et regarda Franck.

John: Dîtes moi, vous ne faîtes pas ça pour convaincre Veronica de laisser Maria gardait LJ par hasard.

Franck lui sourit.

Franck: Si on vous pose la question, vous direz que vous l'ignorez.

John hocha la tête et quitta la pièce, Franck reprit son travail. Vers 15h, LJ se réveilla, il ouvrit doucement les yeux et regarda autour de lui, il se leva avec son doudou et marcha doucement dans le salon, il s'arrêta à la porte et resta là en suçant son pouce, au même moment Franck passa devant la pièce et vit le petit garçon à moitié endormie, il s'approcha et s'accroupit devant lui.

Franck: Hé bah, bonhomme tu es réveillé.

Le petit garçon le regarda avant de lui tendre les bras.

LJ: Câlin papy.

Franck le regarda attendrie et le prit dans ses bras avant d'aller s'asseoir avec lui sur le canapé.

Après quelques minutes, alors que Maria était dans la cuisine, John entra par la porte du jardin.

Maria: Alors John tout se passe bien ?

John: Oui on a monté le toboggan, et on a presque fini de monter la balançoire, le petit dors encore ?

Maria: Oui sûrement, je ne l'ai pas entendue.

John: Ca va faire deux heures qu'il dort, non.

Maria: Oui, il va avoir bien dormi, je vais quand même aller voir si il n'est pas réveillé.

Maria quitta la cuisine et marcha jusqu'au salon, une fois sur le pas de la porte, elle regarda à l'intérieur de la pièce et se mit à sourire, avant de retourner sur ses pas, quand John la vit revenir, il lui demanda.

John: Il dors toujours ?

Maria: Non, venez voir !

Il la regarda intrigué mais la suivit jusqu'au salon, il s'arrêta sur le pas de la porte et se mit à sourire.

John: Pincez-moi je rêve.

Maria secoua la tête amusé avant de reporter son attention sur le canapé, où était installé LJ sur les genoux de Franck, le petit garçon était blottit contre le père de Sara qui lui caressait tendrement les cheveux.

Maria: Je n'ose pas aller les voir.

John: Je vous comprend, ils risquent de s'évaporer.

Maria le frappa à l'épaule.

Maria: Vous êtes bêtes !

Le garde du corps se mit à rire, ce qui attira l'attention de Franck qui tourna la tête et les vit sur le pas de la porte.

Franck: Vous voulez quelque chose ?

John: Une photo pour prouver ce qu'on voit.

Franck secoua la tête amusé.

Maria: Je venais voir si LJ était réveillé.

Franck: Oui, ça ne fait que quelques minutes, et comme il voulait un câlin.

John: Vous lui en faîtes un, c'est trop mignon.

Franck plissa les yeux et regarda Maria.

Franck: Vous croyez qu'il va finir par se lasser ?

Maria: De se moquer de vous, non certainement pas !

Franck: C'est bien ce que je pensais.

Il soupira avant de baisser les yeux vers le petit garçon.

Franck: Ca va mieux bonhomme ?

LJ qui suçait son pouce hocha la tête, Franck fronça les sourcils.

Franck: Je dois retourner au travail, tu vas rester avec Maria, d'accord.

LJ: Partir papy.

Franck: Non, je suis dans mon bureau à côté, je ne suis pas loin.

LJ: D'accord.

Franck se leva avec le petit garçon dans ses bras et s'approcha de Maria.

Franck: Tenez Maria, je vous le laisse, je dois passer des coups de fils.

Elle prit le petit garçon dans ses bras, après que ce dernier ai fait un bisou à Franck et lui demanda.

Maria: Tu veux venir faire des gâteaux avec moi ?

LJ: Oui, faire des gâteaux !

Maria lui sourit et retourna dans la cuisine avec lui, alors que Franck retourna dans son bureau et John dans le jardin.

Peu avant 16 heures, Maria et LJ entendirent sonner à la porte, le petit garçon la regarda.

LJ: C'est qui ?

Maria: Je ne sais pas, on va ouvrir ?

LJ: Oui.

Le petit garçon quitta la pièce en courant, Maria secoua la tête en riant et le suivit, une fois devant la porte d'entrée, il attendit et tourna la tête vers elle.

Maria: Tu n'ouvres pas ?

LJ: Non, pas le droit.

Maria: Tu n'as pas le droit d'ouvrir la porte tout seul.

LJ: Non, maman veut pas.

Elle lui sourit et ouvrit la porte avant de secouer la tête amusé.

Maria: Hé bah, quand on parle du loup !

LJ regarda et se mit à sourire en voyant Veronica.

LJ: Maman !

Veronica: Coucou mon ange !

Elle entra à l'intérieur de la maison, le prit dans ses bras et le couvrit de bisous.

Veronica: Ca va trésor, tu t'es bien amusé avec Maria ?

LJ: Oui, a vu papy !

Veronica: Oh, tu as vu papy !

LJ: Oui, a fait des câlins.

Veronica: J'imagine.

Maria: Vous voulez boire quelque chose ?

Veronica: Oui je veux bien quelque chose de frais, il fait chaud dehors.

Elles se rendirent dans la cuisine, Maria servit un verre de thé glacé à Veronica et commença à discuter avec elle, au bout de quelques minutes une sonnerie se fit entendre, LJ leva la tête et regarda Maria.

LJ: C'est les gâteaux !

Les deux femmes se mirent à rire, Maria hocha la tête avant de se lever.

Maria: Oui Junior, ce sont les gâteaux, ils sont prêt.

Veronica regarda son fils.

Veronica: Tu as aidé Maria à faire des gâteaux ?

LJ: Non, a fait moi aussi !

Maria sortit la laque du four et la posa sur le plan de travail.

Maria: C'est vrai, il a fait des gâteaux tout seul, tu viens les voir LJ.

LJ: Oui.

Veronica se leva et s'approcha du plan de travail avec LJ dans les bras, une fois devant la plaque, le petit garçon se mit à sourire.

LJ: A fait lui moi et lui aussi.

Veronica: Ils sont très beaux mon coeur.

Maria: Je suis sûre qu'ils sont très bons, tu en manges un pour le goûter ?

LJ: Oui maman aussi.

Veronica: Bien sûre, je vais goûter !

Ils s'installèrent autour de la table et goûtèrent aux gâteaux, après quelques minutes Franck arriva dans la cuisine.

Franck: Bonjour Veronica !

Veronica: Bonjour Franck, comment allez-vous ?

Franck: Ca va.

LJ: Papy vient manger gâteaux !

Franck: Tu as fait des gâteaux avec Maria ?

LJ: Oui, viens goûter.

Franck: D'accord, mais avant je dois montrer quelque chose à ta maman.

Veronica le regarda étonnée.

Veronica: A moi !

Franck: Oui, vous venez avec moi dans le jardin, deux minutes.

Elle regarda Maria intriguée, celle-ci haussa les épaules, Veronica se leva et suivit Franck dans le jardin, après avoir marcher quelques mètres, la jeune femme vit un toboggan et une balançoire, elle plissa les yeux.

Veronica: Les jeux n'y était pas l'autre fois.

Franck: Non, j'ai demandé à John de les mettre cet après midi pour LJ.

Elle le regarda avec de grands yeux.

Veronica: Ne me dîtes pas que vous les avez achetés !

Franck: Si enfin non, je les avais achetés pour Sara quand elle était petite, y a quelques années, on les a démontés étant donnés qu'elle ne jouait plus dessus.

Veronica: Et aujourd'hui vous avez demandé à ce qu'on les remontes.

Franck: Oui comme ça LJ a de quoi jour dehors, j'imagine que pour le moment vous n'avez pas très envie de le ramener jouer dans un parc.

Veronica: Non pas vraiment.

Franck: C'est ce que je me suis dis, alors comme ça, Maria n'aura qu'a l'emmené dans le jardin pour qu'il s'amuse.

La jeune femme le regarda amusé.

Veronica: Vous voulez vraiment que Maria garde LJ, on dirai.

Franck: Et bien je sais que ça vous dépannerez et moi aussi ça m'arrangerai.

Veronica: Comment ça ?

Franck: Hé bien Maria se plaint qu'elle n'a pas grand chose à faire, elle s'ennuie ça l'occuperai.

Elle lui sourit et hocha la tête.

Veronica: C'est vrai qu'il aime bien être ici.

Franck: Et nous on adore l'avoir, il est adorable, c'est a vous de voir maintenant.

Deux plus tard, Veronica rentra chez elle avec LJ, en entendant la porte s'ouvrir, Lincoln tourna la tête vers l'entrée et soupira de soulagement en voyant la jeune femme et son fils rentraient.

Lincoln: Ah bah vous êtes là, je me demandais où vous étiez !

Elle lui sourit et posa le petit garçon par terre, qui se précipita vers le canapé pour embrasser son père, qui le souleva et le prit dans ses bras.

Lincoln: Coucou fiston ça va ?

LJ: Oui.

Il lui déposa un bisou sur le front avant de regarder Veronica qui posait sa veste sur le porte manteau.

Lincoln: Vous étiez passés où tout les deux ?

LJ: Chez papy !

Lincoln: Oh tu es allé voir Franck ?

Veronica s'asseya à côté de lui et déposa un baiser sur ses lèvres avant de lui répondre.

Veronica: Oui, enfin non, c'est Maria que je suis allé voir ce matin.

Lincoln: Ce matin, vous aviez des choses à vous raconter dis moi.

Veronica: Non mais mon prof de droit m'a appelé ce matin, alors j'ai dû aller le voir à la fac.

Lincoln: Oh ...et LJ....

Veronica: Il est resté avec Maria jusqu'a 16h.

Il la regarda avec de grands yeux.

Lincoln: Tu..... tu lui as laissé.....

Veronica: Oui, je n'avais pas trop le choix mais ça c'est très bien passé et puis il a vu Franck, il était content.

Lincoln: Et alors ?

Elle le regarda plusieurs secondes avant de lui sourire.

Veronica: Alors Maria est sa nouvelle nounou attitrée !

Quelques minutes plus tard, à quelques kilomètres de là, Michael venait de raccrocher le téléphone, il s'installa près de Sara.

Michael: C'était Linc, LJ a passé la journée chez ton père avec Maria.

Sara: Ca c'est bien passé ?

Michael: Oui très bien, Veronica a discuté avec ton père et Maria, résultats dés demain elle retourne à la fac et dépose LJ chez ton père pour que Maria le garde.

Sara se mit à sourire.

Sara: C'est génial, Lincoln doit être soulagé.

Michael: Oui et Véro est rassurée, donc tout va bien. Tu sais ce qu'a fait ton père pour la convaincre encore plus.

Sara: Non.

Michael: Il a demandé à John de remonter le toboggan et la balançoire que tu avais quand tu étais petite.

Sara: Je veux bien le croire, il adore LJ, il est sûrement aussi content que Maria.

Michael secoua la tête en riant avant de retrouver son sérieux, de regarder sa fiancée et de lui dire.

Michael: Ah, je ne t'ai pas dit, j'avais un peu de temps après les cours, alors je suis allé faire un tour à la chapelle.

Sara: La chapelle, celle qui me plaît, tu veux dire ?

Il hocha la tête en souriant.

Michael: Oui, je ne suis pas rentré à l'intérieur mais j'ai vu le prêtre, alors apparemment la date qu'on a choisi lui irai, la chapelle ,n'est pas réservé, et si on veut aller la visiter, on peut y aller samedi matin.

La jeune femme se mordit la lèvre en souriant.

Sara: C'est vrai, c'est génial !

Michael: Oui en plus juste à côté, y a une salle pour la réception, alors ça serai parfait !

Sara: On va la voir samedi ?

Michael: Oui.

Sara: Super, comme ça après, on pourra aller voir l'imprimeur pour les invitations, je suis contente, les préparatifs du mariage commence à prendre forme.

Il lui sourit et l'embrassa tendrement avant de la prendre dans ses bras.


Bonne soirée, bisous !!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 22 Juin - 21:15

beaucoup de problème mais sa va
trop bien ta suite
vivement la prochaine bise

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mar 5 Juil - 22:14

coucou tu m'oublie sniff
je m'ennuie de es suites
bisou

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Mer 6 Juil - 18:04

Coucou, miss, ça va, t'inquiétes pas je ne t'oublies pas, j'y pensais à te poster une suite hier lol, la voilà, bonne lecture !!!


Plusieurs jours passèrent, LJ avait rapidement pris ses marques chez Franck, et était toujours très content d'aller là-bas, Veronica était rassuré et très satisfaite de voir que tout se passer bien.

De leur côté Michael et Sara avaient réservé la chapelle pour le jour de leur mariage, et les invitations avaient toutes, étaient envoyés, on était à présent mi-mai et les jeunes gens étaient en pleine périodes d'examens.

Ce jour là, Franck rentra chez lui en compagnie de lui plusieurs personnes, il les fit patienter quelques instants avant de se diriger vers le salon où il trouva Maria et LJ.

Franck: Bonjour !

Le petit garçon tourna la tête et sourit en voyant Franck, avant de se précipiter vers lui.

LJ: Papy !

Le dernier le souleva et l'embrassa avant de lui demander.

Franck: Tu ne fais pas la sieste toi ?

LJ: Si.

Maria: Il n'était pas très fatigué, il a dormi une petite heure, vous êtes déjà rentrer.

Franck: Oui mais j'ai du monde avec moi, on va s'installer dans mon bureau.

Maria: Je vais vous apporter du café.

Franck: C'est gentil Maria.

LJ: Joue avec moi papy.

Franck: Pas tout de suite bonhomme désolé, j'ai encore du travail.

Le petit garçon fronça les sourcils.

LJ: Travail toujours papy.

Franck le regarda avant de tourner la tête vers Maria.

Franck: C'est bizarre j'ai déjà entendu ces reproches dans la bouche de Sara.

Elle lui sourit amusé.

Maria: Il serait peut-être temps de faire quelque chose.

Il esquissa un sourire avant de reposer LJ à terre.

Franck: Je dois y aller, ils vont m'attendre.

Il quitta la pièce, LJ le regarda faire avant de regarder Maria.

Maria: Ne me regarde pas comme ça, j'y suis pour rien, c'est toi qui a voulu faire de lui ton grand père.

Le petit garçon haussa les épaules et retourna jouer, Maria sourit avant de s'éclipser de la pièce pour aller préparer le café.

Une heure plus tard, Maria avait fini de faire goûter LJ quand elle frappa à la porte du bureau de Franck.

Voix(Franck): Entrez !

Elle ouvrit la porte et salua les personnes présentes avant de regarder Franck.

Maria: Excusez moi de vous déranger est ce que je pourrais vous parler une petite minutes.

Franck: Bien sûre( aux autres) Excusez moi.

Il se leva et s'approcha de Maria.

Franck: Un problème ?

Maria: Je viens de me rappeler que j'avais oublié de me rendre au pressing pour aller chercher votre costume pour la conférence de demain, de plus j'ai quelques courses à faire alors je vais emmener LJ, si Lincoln arrive avant que je revienne vous pourrez le faire patienter.

Franck: Oui bien sûre ou vous pouvez aussi laisser LJ ici.

Maria: Je ne vais pas le laisser tout seul.

Franck: Je suis là, je vous rappelle, il ne sera pas tout seul.

Maria: Oui mais vous êtes dans votre bureau.

Franck: Je peux le prendre avec moi le temps que vous reveniez ou que Lincoln arrive.

Elle le regarda peu sûre d'elle.

Maria: Heu....je ne sais pas....

Franck: Hé bien c'est flatteur, je vois que la confiance règne !

Elle baissa la tête embarrassé avant de le regarder à nouveau.

Maria: D'accord, je vous le laisse, il vient de finir de goûter alors.

Franck: Maintenant il va joué, j'imagine.

Maria: C'est ça, il est dans le salon.

Franck: Je vais le prendre, vous pouvez y aller.

Maria: D'accord, je vous remercie.

Elle s'éloigna et monta à l'étage pendant que Franck alla au salon, il sourit en voyant le petit garçon jouait calmement, il s'approcha et s'accroupit devant lui.

Franck: Hé ça va bonhomme.

L'enfant leva la tête et lui sourit.

LJ: Oui ça va.

Franck: Tu vas venir jouer dans mon bureau d'accord.

LJ hocha la tête.

LJ: D'accord, Maria aussi.

Franck: Non Maria va sortir faire quelques courses c'est pour ça que tu vas venir avec moi.

Au même moment, elle entra dans la pièce, son sac à main à la main.

LJ: T'en vas Maria ?

Maria: Oui mais je te laisse avec Franck, il va bien s'occuper de toi et ton papa ne vas pas tarder à arriver.

LJ: Oui.

Maria embrassa le petit garçon avant de quitter la maison, Franck prit le tapis de jeu d'LJ ainsi que quelques uns de ces jouets et l'emmena avec lui dans son bureau, quand il entra dans la pièce avec l'enfant toutes les personnes présentent le regardèrent surpris.

Franck: Excusez moi de vous avoir fait attendre.

Homme: Y a pas de mal.

Franck: Tu dis bonjour LJ.

LJ: Bonjour.

Ils le regardèrent tous attendrie quand une des femmes présentent pris la parole.

Femme: Oh mais je le reconnais, c'est le petit bout dont c'était occupé votre fille l'été dernier.

Franck: Tout à fait.

Femme: Si il est là, ça veut certainement dire qu'ils sont toujours ensemble.

Franck acquiesça tout en plaçant le tapis de jeux d'LJ et ses jouets dessus.

Franck: Oui ils sont toujours ensemble, ils se sont même fiancés au mois de Mars.

Femme: C'est une excellente nouvelle, vous la féliciterai pour nous.

Franck: Je n'y manquerais pas (à LJ) tu viens t'asseoir là bonhomme.

LJ alla s'installé sur son tapis de jeux pendant que Franck s'asseya de nouveau sur son fauteuil.

Homme2: C'est étrange, le visage de cet enfant ne met pas inconnu.

Homme: Oui pour moi c'est pareil, on dirai le petit garçon dont la photo est passé dans les infos y a quelques semaines.

Franck: C'est lui, depuis les choses se sont arrangés et Maria est devenu sa nounou, ça dépanne les parents et ça m'arrange, ça occupe Maria.

Ils se mirent tous à rire, le petit garçon regarda autour de lui avant de parler à Franck.

LJ: Joli ton bureau papy.

Franck lui sourit alors que des voix s'exclamèrent à l'unisson.

Tous: Papy !

Franck: Heu......oui, il n'a pas de grands parents, c'est très gentil à vous.

Il lui sourit, ils reprirent leur réunion, après quelques minutes, ils regardèrent tous le petit garçon qui jouait un peu bruyamment.

LJ: Vroum !!!

Franck se pencha vers lui.

Franck: LJ.

LJ: Oui.

Franck: Dis moi tu serais jouer en fessant un peu moins de bruit.

LJ: Oui.

Franck: C'est vrai.

LJ: Tonton appris à moi à jouer sans bruit quand il travaille.

Franck: Tu me feras penser à lui dire merci.

Le petit garçon lui sourit et se remit à jouer.

LJ(tout bas): Vroum..... (à Franck) Comme ça papy.

Franck: C'est parfait.

Une demi heure plus tard, Michael frappa à la porte de la maison et entra, comme lui avait dit de faire Franck quelques jours auparavant.

Michael: Y a quelqu'un. Maria !

Dans le bureau LJ leva la tête en reconnaissant la voix.

LJ: Tonton !

Il se tourna vers Franck et répéta tout bas.

LJ(tout bas): Tonton.

Ils se mirent tous à rire, Franck se leva et secoua la tête amusé avant d'ouvrir la porte de son bureau.

Franck: Allez va le voir.

Le petit garçon sortit en courant de la pièce sous les rires des personnes présentent.

Femme: Il a l'air d'adorer son oncle.

Franck: Michael s'occupe beaucoup de lui, ils sont très proches.

Il ramassa les jouets de l'enfant, avant de reprendre la parole.

Franck: Je vous laisse regarder les dossiers quelques instants, je reviens.

Il quitta la pièce, au même moment LJ arriva comme une fusée vers son oncle.

LJ: Tonton !

Michael sourit et le prit dans ses bras.

Michael: Hé, salut mon grand, ça va ?

LJ: Oui ça va.

Michael déposa un baiser sur son front avant de regarder autour de lui.

Michael: Tu as semé Maria.

LJ: Non Maria partie.

Michael: Partie !

Franck arriva dans la pièce au même instants.

Franck: Elle a du s'absenter, LJ est resté avec moi.

Michael: Bonjour !

Franck: Bonjour Michael, tu vas bien ?

Ils se serrèrent la main.

Michael: Très bien, j'espère qu'LJ ne vous a pas trop déranger.

Franck: Pas du tout, il a été adorable, d'ailleurs merci de lui avoir appris à jouer sans faire de bruit, ça m'a été utile.

Michael: Je veux bien le croire.

Franck: Ce n'est pas Lincoln qui devait venir le chercher.

Michael: Si mais comme ça fait longtemps que lui et Véro n'ont pas passé une soirée en tête à tête.....

Franck: Alors en gentil tonton, tu vas joué les baby sitter pour ce soir.

Michael: Exactement.

LJ: Dodo chez tata et toi, moi !

Michael lui sourit en lui passant une main dans les cheveux.

Michael: Oui, ça ne te dérange pas.

LJ: Non, content moi.

Michael le reposa par terre.

Michael: Tu vas ranger tes jouets dans le sac, on va y aller.

LJ: Oui.

Franck regarda LJ s'éloignait avant de reporter son attention sur Michael.

Franck: Comment ce passe vos examens à toi et à Sara ?

Michael: Bien, Sara passait le dernier ce matin.

Franck: Oui, je l'ai eu y a deux jours au téléphone, j'ai cru comprendre qu'elle était un peu stressé.

Michael: Oui mais finalement tout c'est bien passé, je l'ai appelé à midi et ça allait mieux, elle était plutôt satisfaite.

Franck: Tant mieux et toi, tu en as encore beaucoup.

Michael: Je passe le dernier demain.

Franck: En génie civil ?

Michael: Non en math, le génie civil, je l'ai passé y a quelques jours.

Franck: Ça n'a pas été trop dure.

Michael: Non, j'ai trouvé ça plutôt facile, mon prof lui même dit que j'ai une facilité déconcertante dans cette matière, quand je lui ai rendu ma feuille, il m'a dit que j'avais intérêt à être là, l'année prochaine, je n'ai pas tout compris.

Franck: Y a beaucoup d'élèves qui arrête après la première année.

Michael le regarda étonné.

Franck: Je me suis renseigné.

Il lui sourit amusé.

Franck: J'imagine que Sara et toi êtes content que les examens soient presque fini.

Michael: Oui on va pouvoir consacrer notre temps à autre chose qu'aux révisions.

Franck: A votre mariage par exemple !

Michael: Par exemple !

Franck: Je sais que Sara tenait à le savoir alors tu lui diras qu'on a reçu les invitations ce matin, d'ailleurs elles sont très jolie.

Michael: Je lui dirai, ne tardez pas trop à répondre, elle risque de s'énerver.

Franck: La préparation de votre mariage, stresserait-il ma fille ?

Michael : Pour l'instant ça va, mais je ne dis pas que ça ne vas pas changer à mesure que le temps avancera.

Franck secoua la tête amusé.

Franck: Je répondrais vite ne t'inquiètes pas, je ne voudrais pas qu'elle se défoules sur toi, tu risquerais de changer d'avis.

Il s'arrêta de parler quelques secondes et plissa les yeux.

Franck: Quoi que.

Michael: Très drôle, vraiment, mais vous n'avez aucune chance que je change d'avis.

Franck: Je m'en doute.

Au même moment LJ revint près d'eux en tirant le sac à linge.

LJ: Ça y est tonton.

Michael secoua la tête amusé et prit le sac.

LJ: Va rentré voir tata !

Michael: Pas tout de suite, on va aller faire deux trois courses, tu me feras penser à acheter de la glace à la vanille pour tata.

LJ: Oui.

Franck: Le beau temps dans des envies de glace à Sara.

Michael: Vous plaisantez, Sara mange de la glace été comme hiver, qu'il fasse 25 ou -5 degrés dehors.

Franck: Je l'ignorais.

Michael lui souris avant de regarder son neveu.

Michael: Tu met ton manteau LJ, on va y aller.

LJ: Fait chaud dehors.

Michael: Je sais, mais tu le met quand même.

L'enfant secoua la tête.

LJ: Non.

Michael le regarda en fronçant les sourcils.

Michael: Junior !

Le petit garçon regarda son oncle plusieurs secondes avant de baisser la tête et d'enfiler son manteau, Franck le regarda surpris.

Franck: Alors là, je n'en reviens pas.

Michael: Qu'est ce qui y a ?

Franck: Il s'est passé la même chose y a quelques jours avec ton frère, à la différence qu'LJ l'a fait courir dans tout le salon et que Lincoln a fini par céder. D'ailleurs c'est ça qui est étonnant, quand on vous voit, on a tendance à penser que lui doit être intraitable et toi plus laxiste mais en faite c'est le contraire.

Michael: Il ne faut pas se fier aux apparences.

Franck: En effet.

LJ: Je attache tonton.

Michael: Non tu n'ai pas obligé, tu dis au revoir.

LJ hocha la tête et embrassa Franck, Michael lui serra la main avant de le saluer et de quitter la maison avec le petit garçon.

Moins d'une heure après, Michael et LJ rentrèrent à l'appartement, ils avaient à peine franchit la porte qu'LJ se mit à courir partout à la recherche de Sara.

LJ: Tata !

Voix(Sara): Dans la cuisine !

Le petit garçon s'y précipita sous les yeux amusés de Michael, qui le suivit, une fois dans la pièce, il vit son neveu inondant le visage de Sara de bisous.

Michael: Tu devrais faire attention LJ, je vais finir par être jaloux !

Sara se mit à rire et regarda son fiancé.

Sara: Tu as aucune raison de l'être mon amour.

Il sourit et se pencha vers elle avant de l'embrasser tendrement.

Michael: Ça va mon ange.

Sara: Oui et toi, tu as encore du boulot.

Michael: Oui un peu mais ça devrait aller.

Elle lui sourit avant de le voir poser un sac de courses sur la table.

Sara: Tu es allé faire les courses.

Michael: Oui et regarde ce que j'ai pensé à prendre.

Il sortit un pot de glace à la vanille, la jeune femme se mit à sourire.

Sara: Tu es l'homme idéal, tu le sais ça.

Michael: Non mais c'est gentil de me le dire ma chérie.

Il déposa un baiser sur ses lèvres avant de ranger le pot dans le congélateur, Sara baissa les yeux vers LJ.

Sara: Alors trésor, tu vas resté avec nous ce soir.

LJ: Oui.

Sara: Tu es content ?

LJ: Oui, content, mange quoi ?

Sara: Heu...

Michael: De la glace !

Sara secoua la tête avant de frapper Michael à l'épaule.

Sara: Tu n'as rien trouvé d'autre.

Michael: Bah quoi, de la glace à la vanille avec de la crème chantilly et du chocolat, ça devrait être bon , non.

Sara: Tu triches !

Michael: Je sais, mais on garde cette idée pour le dessert.

Sara/LJ: Oui.

Michael: Donc on doit trouver quoi faire pour le dîner.

Sara: Non je dois trouver quoi faire pour le dîner, toi tu dois aller réviser pour ton examen de math de demain.

Michael: Ce n'est pas pressé, je peux t'aider.

Sara: Je sais, mais je préfère que tu ailles réviser et puis LJ est là, il va m'aider.

LJ: Oui aider tata moi !

Michael regarda son neveu avant de lever les yeux vers la jeune femme.

Michael: Tu sais qu'il ne fait ça que pour t'impressionner.

Sara se mit à rire et se leva tout en portant LJ et regarda son fiancé.

Sara: Oui je sais, mais il ne m'impressionnera jamais autant que toi.

Michael sourit et déposa un baiser sur ses lèvres, il la regarda plusieurs secondes avant de prendre son neveu dans ses bras et de le poser par terre.

Michael: Va jouer un peu dans le salon bonhomme, tu veux bien.

LJ: Oui tonton.

Le petit garçon quitta la pièce, Sara le regarda faire avant de lever les yeux vers Michael en souriant, elle le vit s'approcher d'elle tout doucement et se mordit la lèvre en voyant la façon dont il la regardait.

Sara: Michael ....

Il esquissa un sourire avant de passer une main dans le chevelure chatain-roux de Sara et de prendre ses lèvres dans un fougueux baisers, des soupirs de plaisirs s'échappèrent de leurs bouches, Sara passa ses bras autour du cou de son fiancé et se colla à lui, après plusieurs minutes alors que leur baiser devint de plus en plus passionnés, Michael souleva la jeune femme et l'installa sur la table, à bout de souffle, ses lèvres se posèrent dans son cou, Sara pencha la tête en arrière et se mordit la lèvre en sentant les mains de son amant passait sous son haut.

Sara: Michael..... on..... on peut pas.....

Michael: Ah non.

Sara: Non.... je te rappelle qu'LJ est à côté.

Il stoppa ses baisers et la regarda tout en lui caressant le visage.

Michael: Je n'ai pas oublié, mais il se trouve que j'ai très envie de ma futur femme en ce moment précis.

Elle secoua la tête amusé avant d'approcher son visage du sien et de lui murmurer.

Sara: Je vais te dire un secret, j'ai très envie de mon futur mari moi aussi, alors une fois que notre adorable neveu sera couché, on pourra continuer ce qu'on vient de commencer.

Il déposa un baiser sur ses lèvres avant de lui demander avec une petite moue.

Michael: C'est promis.

Elle sourit et hocha la tête.

Sara: Juré.

Il sourit et l'embrassa à nouveau.

Michael(l'embrassant): Je...... t'ai pas..... dit......... nos invitations...... sont arrivés....... à bon port....

Sara(l'embrassant): C'est vrai....

Il cassa le baiser et la regarda.

Michael: Oui, ton père l'a reçu ce matin.

Sara: Génial.

Il sourit et regarda ses lèvres, Sara secoua la tête amusé.

Sara: Ca suffit, va révisé maintenant.

Michael: Tu sais qu'a partir de demain tu ne pourras plus dire ça.

Sara: Oui je sais, à partir de demain, je te dirai, pas maintenant Michael, on doit parler des dernières détails concernant notre mariage.

Michael éclata de rire avant de prendre son visage entre ses mains et de l'embrasser.

Michael: Je t'aime.

Sara: Je t'aime aussi.

Michael: Tu es sûre que je ne peux pas t'aider.

Sara: Va t-en !

Michael: Bien mademoiselle.

Il lui déposa un dernier baiser sur les lèvres avant de quitter la pièce, elle le regarda et se met à sourire.

Sara: J'en suis folle.



Bonne fin de journée, gros bisous !!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 6 Juil - 20:01

merci pour cette super suite
j'espère que la prochaine arrivera vite
gros bisous

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Jeu 21 Juil - 22:49

Coucou miss j'espère que tu vas bien, voilà la suite, bonne lecture !!!!


Vers 19 heures, Sara venait de finir de donner le bain à LJ quand elle entendit sonner à la porte.

Sara: J'y vais.

Elle posa LJ, fraîchement lavé et habillé par terre, quitta la salle de bain et se rendit au salon, elle ouvrit la porte et resta quelques secondes figé avant de se mettre à sourire.

Sara: Mr Marshall !

Marshall: Bonjour Sara, je ne te dérange pas j'espère.

Sara: Non, bien sûre que non, entrez !

Mr Marshall entra à l'intérieur de l'appartement et Sara referma la porte avant d'élever la voix.

Sara: Michael, viens voir !

A peine quelques secondes s'écoulèrent avant que Michael n'apparaissent dans la pièce, un grand sourire se dessina sur son visage quand il découvrit son ancien proviseur au milieu de son salon.

Michael: Monsieur Marshall !

Marshall: Bonsoir Michael, désolé je passe un peu à l'improviste.

Michael: Ce n'est pas grave, ça me fait plaisir de vous voir.

Les deux hommes se serrèrent la main, au même moment LJ arriva dans la pièce.

LJ: Tata !

Le proviseur Marshall regarda le petit garçon avec de grands yeux.

Marshall: Non ne me dis pas que c'est LJ !

Michael: Et si.

Marshall: Ce qu'il a grandi, ça lui fait quel âge .

Michael: Il a eu deux ans, y a quelques semaines.

Sara: Asseyez-vous ne rester pas debout, je vous sers quelque chose à boire ?

Marshall: Non, je ne vais pas vous importunez très longtemps.

Sara: Vous ne nous importunez pas du tout, qu'est ce que je vous sers ?

Il regarda la jeune femme amusé.

Marshall: Je conduis alors je vais me contenter d'un jus de fruit.

Sara: Très bien, mon coeur je t'en sers un aussi.

Michael: Oui je veux bien, merci ma puce.

La jeune femme s'apprêtait à quitter la pièce quand LJ l'appela.

LJ: Tata !

Elle s'arrêta et regarda le petit garçon.

Sara: Qu'est ce qui y a bonhomme ?

LJ: Veux ma voiture.

Sara: Ta voiture, elle doit être dans ton sac.

LJ: Trouve pas.

Elle le regarda quelques instants avant de froncer les sourcils.

Sara: Tu as regardé au moins ?

LJ: Toi regarde.

Michael: LJ.

L'enfant tourna la tête en entendant la voix de son oncle et le regarda.

Michael: Sara n'est pas ta bonne, tu n'es pas à la maison ici, tata ce n'est pas maman, elle ne va pas tout te faire, alors si tu veux ta voiture, tu vas la chercher tout seul.

LJ: Maman, fait pas tout.

Michael: Ah non.

LJ: Non c'est papa.

Ils se mirent tous à rire, le petit garçon regarda à nouveau Sara.

LJ: Tata.

Sara: Désolé bonhomme, tu es très mignon, mais je suis d'accord avec tonton, si tu veux ta voiture, tu vas la chercher tout seul.

Le petit garçon haussa les épaules, vaincu.

LJ: Bon d'accord.

Il s'éloigna vers le couloir sous les yeux amusés des autres, Sara s'éclipsa quelques instants dans la cuisine, Mr Marshall regarda Michael.

Marshall: Vous êtes de baby sitting ?

Michael: Oui.

Marshall: Je vois que certaine chose n'ont pas changé.

Le jeune homme lui sourit amusé, au même moment Sara revint avec un plateau où était posés trois verres et quelques amuse-bouche, une fois tout poser sur la table, elle s'installa près de Michael.

Marshall: C'est très jolie ici, vous vous y plaisez.

Sara: Oui beaucoup.

Marshall: Plus qu'a Seattle.

Le jeune femme se mit à rire.

Sara: Y a pas de comparaison possible.

Marshall: J'imagine, sinon comment ce passe vos études, vous êtes en plus examens, non.

Sara: Moi j'ai passé le dernier ce matin.

Marshall: Et ça a été ?

Sara: Oui, je sais plutôt confiante.

Marshall: Tant mieux et toi Michael.

Michael: J'ai encore un examen de math demain et après c'est fini.

Marshall: De math, ça va je ne me fais pas trop de soucis pour toi.

Michael: Moi non plus, l'année s'est bien passé, y a de raison que ça ne continue pas.

Mr Marshall lui sourit, LJ revint dans la pièce.

LJ: Trouver ma voiture tonton !

Michael: C'est bien LJ, tu vois que tu peux trouver tout seul.

LJ: Oui.

L'enfant se mit à jouer par terre, les trois adultes le regardèrent quelques instants avant que Mr Marshall ne reporte son attention sur ses anciens élèves.

Marshall: Vous devez certainement vous demandez pourquoi je suis venue vous voir ?

Sara: Non, on est content de votre visite.

Marshall: C'est gentil, mais en faite j'ai une petite raison, plutôt deux en faite.

Michael: J'ai peur !

Sara lui donna un coup à l'épaule tout en secouant la tête.

Sara: Arrête, on vous écoute Mr Marshall.

Il lui sourit avant de reprendre la parole.

Marshall: D'accord alors pour commencer, comme je fais tout les soirs en rentrant chez moi, je regarde le courrier, et ce soir j'ai trouvé une enveloppe où l'écriture m'était familière.

Michael et Sara échangèrent un regard.

Marshall: Je l'ai ouverte et là, je vous laisse imaginé ma surprise en découvrant une invitation à votre mariage.

Michael: Vous êtes surpris qu'on vous ai invité ?

Marshall: Aussi oui, j'ignorais que vous étiez fiancés.

Sara: C'est récent, on s'est fiancé au mois de Mars.

Marshall: Et vous vous mariez le mois prochain !

Sara: On n'avait pas envie d'attendre.

Marshall: Je vois, par contre y a une chose qui m'intrigue.

Il regarda Sara avant de continuer.

Marshall: C'est bizarre, je n'ai pas lu dans le journal que ton père avait fait une attaque cardiaque.

Les futurs mariés se mirent à rire.

Sara: Non il n'a pas fait d'attaque cardiaque mais il s'en est peut-être fallu de peu.

Le proviseur Marshall secoua la tête en souriant avant de leur demander plus sérieusement.

Marshall: Comment il a pris la nouvelle ?

Michael: Les fiançailles ça a été, par contre ça a été plus délicat quand on lui a dit qu'on voulait se marier en Juin.

Marshall: Oui je veux bien le croire et comment ça va se passer, il sera présent ou ...

Sara: Il sera là, il n'était pas d'accord au début, mais il a finit par se résigner, il n'a pas vraiment eu le choix de toute façon, qu'il soit d'accord ou non, on se serai marier en juin, avec ou sans lui.

Michael: Il a mis son opinion de côté et à accepter de respecter notre décision afin d'être présent le jour du mariage de sa fille unique.

Marshall: Ca n'a pas du être facile, surtout connaissant l'homme.

Michael: Il n'est pas aussi méchant qu'il veut bien le faire croire.

Marshall: Tu veux dire que tes relations avec lui ce sont améliorer.

Michael: Oui, il n'a plus envie de me tuer aujourd'hui.

Marshall: C'est déjà ça.

Michael: On s'entendent assez bien, Franck est quelqu'un de gentil quand on apprend à le connaître.

LJ qui entendit le nom leva la tête.

LJ: Papy !

Sara lui sourit amusé.

Sara: Oui on parle de papy trésor.

Le proviseur Marshall la regarda étonné.

Marshall: Papy ?

Sara: Oui c'est une longue histoire.

Marshall: Tu me la raconteras le jour où j'aurais le temps.

Sara: Oui, je vous la raconterai le 21 Juin, parce que vous serez là, n'est ce pas ?

Marshall: Si je ne viens pas vous allez mal le prendre ?

Michael/Sara: Oui !

Il se mit à rire.

Marshall: Je viendrais avec grand plaisir, c'est très rare que mes anciens élèves m'invitent à leur mariage, je pourrai venir avec ma femme ?

Michael: Bien sûre, elle est la bienvenue.

Marshall: Très bien et sans indiscrétion, y aura beaucoup de monde ?

Sara: Non, on veut faire ça dans l'intimité.

Marshall: Oh, y aura pas de journaliste.

Sara: Y a pas intérêt, le premier que je vois, je le descend.

Il lui sourit amusé, Michael le regarda.

Michael: Vous avez dit que vous étiez là pour deux choses.

Marshall: Oui en effet, en faite vous devez vous doutez que les lycéens commencent bientôt leurs examens.

Sara: Ils ne les ont pas commencer, je pensais qu'ils avaient débuter hier.

Marshall: Non cette année le rectorat à reculer de plusieurs jours le début des épreuves.

Michael: Elles auront lieu quand ?

Marshall: Et bien on est mardi mais ça ne sera pas avant jeudi prochain.

Sara: Ca fait un peu tard.

Marshall: Oui, du coup tout à été décalé, le bal de promo, la remise de diplôme, les élèves ne pourront pas partirent en vacances avant le 18 Juin, alors que l'an dernier la remise de diplôme avait eu lieu début Juin, enfin bref ce n'est pas ça le problème, si je sios venue c'est en rapport avec les révisions des terminales. Michael, tu dois sûrement te souvenir que tu as aidé pas mal d'élèves à préparer les examens l'an dernier.

Michael: Oui je m'en souviens, j'ai commencé dans ma classe et j'ai poursuivit en heure de colle....

Il s'arrêta quelques secondes et regarda son ancien proviseur.

Michael: Attendez une minute, vous ne seriez pas venu pour me demander de rempiler par hasard ?

L'homme se mit à grimacer, Sara se mit à rire en le voyant.

Sara: On dirait que si.

Marshall: Je t'explique mon problème Michael, certains élèves ont vraiment beaucoup de difficultés, leurs profs ont vraiment essayés de les aider mais sans succès, je ne sais pas, ils ne comprennent pas ou qu'ils n'ont aucune envie de travailler mais personnellement je m'en voudrait de ne pas avoir tout tenter pour leur permettre de réussir leurs examens.

Michael: Je comprend.

Marshall: J'ai demandé aux professeurs de discuter entre eux et après concertation, ils se sont mis d'accord pour dire qu'il fallait peut-être une aide extérieur et à l'unanimité, ils sont convaincue que la seule personne capable de les aider et de leur faire entendre raison, ça serai toi.

Michael le regarda avec de grands yeux.

Michael: Heu....je......je suis très flatté, je dois dire.

Marshall: Je fais aux professeurs que je viendrait te demander mais c'était avant d'apprendre pour votre mariage alors je comprendrais que tu n'es pas de temps à m'accorder, avec les préparatifs vous devez être débordés.

Sara: Vous inquiétez pas pour ça, mon père a engagé une organisatrice de mariage.

Étonné par le ton de la jeune femme, Mr Marshall regarda Michael.

Michael: Il ne lui a pas demandé son avis.

Marshall: Oh.

Sara: Elle ne m'a pas encore rencontrer, elle changera peut-être d'avis.

Michael secoua la tête amusé avant de reporter son attention sur Mr Marshall.

Michael: J'ai encore un examen demain, mais dés jeudi matin, je peux être là.

Marshall: Tu veux bien venir les aider.

Michael: Bien sûre.

Marshall: C'est très gentil de ta part, tu sais à partir de Lundi, y aura beaucoup moins d'élèves au lycée, certains resteront chez eux pour réviser alors tu pourras venir deux ou trois heures.

Michael: Oui, jeudi et vendredi, je serai là de 9h à 15h et à partir de lundi, je viendrai en fonction des élèves qu'il y aura et qui voudront de mon aide.

Marshall: Je te remercie et histoire que tu ne travailles pas pour rien, les professeurs se sont mis d'accord pour cotiser afin que tu sois payé.

Michael: Ce n'est pas la peine, je fais ça de bon coeur, ça me fait plaisir.

Le proviseur le regarda en souriant avant de regarder Sara.

Marshall: Tu sais que tu as un garçon en or là.

Sara: Oui, à votre avis pourquoi je lui passe la corde au cou, je n'ai pas envie qu'on me le vole !

Une fois que Mr Marshall soit parti, Michael et Sara se mirent à table avec LJ, puis après avoir dîner la jeune femme lut une histoire au petit garçon avant de le mettre au lit, pendant que Michael révisait encore un peu.

Après qu'LJ fut couché, Sara alla prendre une douche puis se rendit dans la chambre pour aller chercher la crème qu'elle se mis sur les jambes et les bras, Michael qui était là, installé au bureau, la regarda faire du coin de l'oeil plusieurs secondes avant de tourner complètement la tête vers elle et de l'admirer le sourire aux lèvres.

Alors qu'elle se passait de la crème sur les épaules, il se leva de sa chaise et s'approcha d'elle, il dégagea sa nuque et posa ses lèvres sur sa peau, Sara se mit à sourire et frissonna sous ses baisers.

Sara: Michael...

Tout en continuant ses baisers dans son cou, il lui demanda.

Michael: Tu veux que je te passe de la crème dans le dos.

Sara: Avec plaisir.

Il sourit, prit le pot de crème, en mis une noisette dans une de ses mains avant de commencer à en mettre dans le dos de la jeune femme, le tissu de la nuisette qu'elle portait barrant le chemin, il fit glisser les bretelles du vêtements le long de ses bras et l'emporta jusqu'a ce qu'il finisse aux pieds de Sara.

Étant à présent à moitié nu et à la merci de son amant, Sara se mit à sourire avant de se mordre la lèvre en sentant les mains de ce dernier frôlait sa poitrine, alors qu'elles se promenaient sur son ventre, Sara pencha la tête en arrière et la posa sur l'épaule de Michael, elle le regarda amoureusement, il déposa un chaste baiser sur ses lèvres avant de faire glisser un doigt le long de son nez, sur ses lèvres, le long de son cou avant de passer entre ses seins et de finir sa cours sur son ventre, tout en ne quittant pas sa fiancé des yeux, celle-ci se mit à soupirer avant de prendre ses lèvres dans un baiser passionné.

Ils s'embrassèrent de longues minutes pendant que les mains de Michael se balader sur le corps de Sara, ce n'est qu'a bout de souffle qu'ils se séparèrent, elle se tourna complètement vers lui et sans le quitter du regard commença à le déshabiller, elle lui enleva son t-shirt, puis déboutonna son jean avant de le faire glisser jusqu'a ce qu'il ne finisse à ses pieds, les deux amoureux se regardèrent plusieurs secondes avant de se sauter dessus pour s'embrasser fougueusement.

Les minutes qui suivirent ne furent que baisers passionnés et caresses brûlantes, tout en s'embrassant, ils se dirigèrent vers la table basse, Sara ouvrit le tiroir afin de prendre un préservatifs, à peine l'avait-elle entre les mains que Michael la fit reculer jusqu'au bureau où il était installé quelques instants auparavant , il éloigna la chaise avant de débarrasser d'un coup de main tout le bureau, fessant tomber livre et cahier par terre, alerter par le bruit Sara cassa leur baiser et regarda le sol avant de sentir Michael la soulevait de terre et l'asseoir sur le meuble.

Sara(essoufflé): Qu'est ce que tu fais ?

Michael: Chut...

Elle sourit avant que Michael ne reprenne ses lèvres, ils se retrouvèrent très rapidement nu l'un contre l'autre, avant que Michael n'entre en elle d'un coup de rein puissant arrachant un gémissement à la jeune femme, il commença de doux et lents va et vient mais sous les supplications de Sara, accéléra rapidement ses mouvements, celle-ci avait un bras autour du cou de Michael et une main agrippait au bureau.

Après de longues minutes d'intenses va et vient Sara sentit une vague de chaleur prendre possession de son corps, Michael la suivit rapidement et l'embrassa tendrement avant d'enfouir sa tête dans son cou, elle le serra contre elle tout en caressant sa tête.

Sara: Sur le bureau, on recommencera.

Michael ria légèrement avant de lever la tête et de regarder la jeune femme en lui caressant les cheveux.

Michael: Oui volontiers.

Elle lui sourit et l'embrassa avant qu'il ne la soulève dans ses bras et qu'il n'aille l'allonger sur le lit, ils recommencèrent à s'embrasser plusieurs minutes avant que Sara, blottit dans les bras de son fiancé, ne brise le baiser et ne le regarde.

Sara: Dis moi, je peux te poser une question.

Michael: Bien sûre mon amour.

Elle le regarda avant de baisser les yeux et de se mordre la lèvre, Michael plissa les yeux intrigué.

Michael: Qu'est ce qui y a ?

Sara: Heu.... non laisse tomber c'est stupide.

Il s'asseya en l'attirant contre lui avant de lui caresser le visage.

Michael: Dis moi.

Sara: Je.......en faite, je me pose une question, toi et moi on a confiance l'un en l'autre, non.

Michael: Évidemment !

Sara: On va se marier et.... enfin.

Michael: Sara où tu veux en venir.

Sara: Tu sais que je prend la pilule ?

Michael: Oui, je te vois la prendre tout les matins.

Sara: En effet et mon téléphone me le rappelle quand je n'y pense pas, mais c'est rare.

Michael: Mmhh.... si tu allais droit au but ma chérie.

Elle le regarda et esquissa un léger sourire avant de hocher la tête.

Sara: D'accord, voilà en faite, je me disais qu'étant donné qu'on va se marier et que je prend la pilule, on pourrais peut-être arrêter de.....

Michael: De......se protéger peut-être.

Sara: Heu oui, comment tu as su que....

Michael: J'ai compris dés que tu as parlé de la pilule.

Sara: Je vois, qu'est ce que tu en penses ?

Michael: J'en penses que c'est fort possible.

Un sourire se dessina sur les lèvres de ka jeune femme.

Sara: C'est vrai !

Michael: Oui, mais à condition qu'avant on fasse le test pour HIV.

Sara: Tu crois qui y a un risque, alors qu'on a fait l'amour qu'ensemble.

Michael: Honnêtement, non, mais je préfère le faire quand même, histoire de s'assurer que tout va bien.

Sara: D'accord, tu crois qu'on pourra le faire avant notre mariage, j'aimerai bien que pendant notre nuit de noce on....

Michael secoua la tête amusé avant de la serrer contre lui.

Michael: On réglera ça avant c'est promis.

Sara: Génial, je t'adore tu sais.

Michael: Moi aussi, je t'adore ma puce.

Ils se sourirent avant de s'embrasser tendrement à nouveau.


Bonne soirée, bisous !!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Ven 22 Juil - 12:21

sa valait le coup d'attendre ta suite
super suite
vivement la prochaine

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mar 2 Aoû - 21:37

coucou
t'es parti en vacance
je m'ennuie de ta fic
trop hate que tu mette une suite
bisou

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Mar 2 Aoû - 21:42

Coucou miss, j'espère que tu vas bien,merci pour ton com, voilà la suite, bonne lecture !!!





Le jeudi matin Michael était assis à la table de la cuisine avec Sara quand il lui demanda.

Michael: Tu es sûre que ça ne te dérange pas ?

La jeune femme se mit à sourire et regarda son fiancé amusait.

Sara: Pour la dixième fois depuis ce matin, non, ça ne me dérange pas du tout.

Michael: Ca m'embête, j'aurais voulu être là, pour la première rencontre avec l'organisatrice.

Sara: T'inquiètes pas, ce matin, je vais juste lui faire part de se qu'on souhaite pour le mariage, elle va peut-être me proposer deux ou trois choses, mais je choisirais rien tant que tu ne seras pas là.

Michael: D'accord, sinon je peux me libéré une petite heure, Mr Marshall n'y verra pas d'inconvénient.

Elle secoua la tête amusé.

Sara: Je n'en doute pas, mais ça ne sera pas la peine.

Michael: En faite, tu ne veux pas que je sois là, tu préfères rester entre filles.

Sara(mentant): C'est ça tu as tout compris.

Michael: Très bien, de toute façon je t'appellerai à l'heure du déjeuner.

Sara: Y a intérêt.

Il la regarda en souriant et l'embrassa tendrement avant de se lever.

Michael: Je dois y aller, a tout à l'heure.

Sara: Bonne journée, Monsieur le professeur.

Il secoua la tête amusé, déposa un dernier baiser sur ses lèvres avant de quitter la pièce, puis l'appartement.

Après une vingtaine de minutes, il arriva à destination et gara la voiture devant le lycée, avant de descendre du véhicule et de rentre à l'intérieur de l'établissement, sur son passage beaucoup de lycéens se tournèrent vers lui et certains le dévisagèrent, Michael ne fit pas attention et se contenta de se diriger vers le bureau du proviseur, la secrétaire n'étant pas là, il frappa à la porte du bureau avant d'y entrer, y étant invité.

Michael: Bonjour Mr Marshall.

Le proviseur leva la tête de ses documents et sourit en voyant le jeune homme.

Marshall: Ah Michael, tu es déjà là, c'est super.

Michael: J'ai voulu arrivé avant la sonnerie.

Marshall: Tu as bien fait, on va allé voir tes professeurs, enfin tes anciens professeurs.

Ils quittèrent le bureau et se mirent à marcher dans le couloir en direction de la salle des professeur.

Marshall: Je leur ai dit que tu venais, ils étaient ravis.

Michael: Ils n'ont pas peur que je leur prenne leur travails.

Marshall: Non, je ne crois pas, je ne leur ai pas demandé non plus, je dois dire.

Michael lui sourit avant que le proviseur n'ouvre une porte, il rentra à l'intérieur suivi de Michael.

Marshall: Messieurs dames bonjour.

Profs: Bonjour !!

Marshall: Je vous apporte un peu de main d'oeuvre, si je puis dire !

Michael les salua tous, ils le regardèrent tous en souriant.

Michael: Bonjour.

Profs: Bonjour Michael !

Prof1: Tu n'as pas changé.

Prof2: Pourquoi vous pensiez qu'il aurait pris dix centimètres !

Ils se mirent tous à rire avant que Michael et Mr Marshall ne s'installent autour d'une table avec les autres professeurs.

Prof3: Y a un peu de temps avant le début des cours, on te sers un café ?

Michael: Oui volontiers, c'est gentil.

Il lui servit un café avant qu'ils ne commencent à discuter tous ensemble.

Prof1: Alors dis nous comment ce passe tes études ?

Michael: Très bien.

Marshall: Ton examen de math c'est bien passé hier.

Michael: Oui c'était plutôt facile.

Prof4: Michael est doué en math !

Prof3: Oui ainsi qu'en littérature, philo, histoire-Géo, science, chimie, en langues aussi, je ne suis pas sûre qu'il y ai une matière qu'il ne maîtrise pas.

Ils se mirent à rire, Michael secoua la tête amusé.

Prof2: Tu as une spécialité ?

Michael: Non pas encore, mais j'ai pris une option cette année qui m'a beaucoup plu.

Marshall: Laquelle ?

Michael: Le génie civil.

Prof4: Je connais, c'est assez complexe comme matière.

Michael: Oui mais ça me plait.

Prof3: Il parait que tu as passé un semestre à Harvard.

Michael: Oui c'était très intéressant, mais j'ai préféré rentrer à Chicago, ma famille me manquait.

Prof5: Pas que ta famille je suis sûre, Sara aussi j'imagine.

Michael: Qui vous dit qu'on est toujours ensemble.

Son ancienne professeur de chimie, tourna la tête vers le proviseur Marshall, Michael le regarda en secouant la tête.

Michael: Vous leur avez dit pour le mariage.

Profs: Quel mariage.

Marshall: Non je n'avais rien dit.

Il regarda Michael amusé, alors celui-ci ferma les yeux.

Prof2: Vous...... Sara et toi allaient vous mariez !

Il ouvrit les yeux et les regarda avant de hocher la tête.

Michael: Oui.

Prof2: Attend, tu veux dire que vous êtes fiancé et que dans quelques années vous allez vous mariez.

Michael: On est fiancés en effet et on va se marier, le mois prochain.

Ils le regardèrent tous bouche bée, après quelques secondes l'un d'eux repris la parole.

Prof1: Son père le sait.

Michael: Oui.

Prof1: Et tu es toujours en vie !

Michael se mit à rire, Mr Marshall secoua la tête amusé.

Marshall: Bon allez, on n'est pas là pour parler de la vie privé de Michael et Sara, mais pour parler des élèves que Michael aidera aujourd'hui et demain, lundi et mardi ça dépendra de ceux qui seront là.

Ils continuèrent de discuter jusqu'a ce que la sonnerie se fasse entendre.

Marshall: Bon je vais aller avec Michael à l'auditorium où sont censé se réunir les terminales, je leur fait un petit topo et après je vous renvoie vos élèves enfin pour ceux qui ont cour avec des derniers années.

Les professeurs se rendirent dans leur classes respectifs, Michael et Mr Marshall se dirigèrent vers l'auditorium où était réunis les élèves de terminales qui discuter ensemble.

Élève: Je l'ai vu, je vous dit.

Elève2: Tu délires je crois, qu'est ce que Michael Scofield ferai ici.

Élève: J'en sais rien, mais je suis sûre que c'était lui.

Elève3: Moi aussi je l'ai vu !

Les portes de l'auditorium s'ouvrirent, tout les élèves se retournèrent et le brouhaha cessa aussitôt quand ils virent Michael près du professeur Marshall.

Marshall(murmure): Ca serai le président des États Unis à côté de moi, qu'il n'y aurai pas autant de silence.

Michael le regarda et esquissa un léger sourire avant de s'avancer avec lui dans la pièce, Mr Marshall monta sur l'estrade, Michael allait faire de même quand une voix l'interpella.

Voix: Le lycée te manquait.

Il se retourna et soupira.

Michael: Stella.

Stella: Oui moi je suis toujours là.

Voix: Peut-être que cette fois, on arrivera à se débarrasser de toi.

La jeune femme fusilla du regard, l'élève qui lui avait dit ça, avant qu'un notre ne demande à Michael.

Elève: Comment va Sara ?

Stella: Vous croyez qu'il le sait, les couples formaient au lycée généralement ne restent pas longtemps ensemble.

Michael la regarda avant de lever les yeux vers l'élève.

Michael: Elle va très bien.

Stella: Tu as des nouvelles, tu dois la voir de temps en temps.

Michael: Non pas de temps en temps, tout les jours, étant donné qu'on vit ensemble, mais je ne suis pas là pour parler de ma vie privée.

Stella lui lança un regard noir avant de croiser les bras, Michael monta sur l'estrade et s'approcha de Mr Marshall qui le regarda amusé avant de reporter son attention sur ses élèves.

Marshall: Bon je vois que vous vous souvenez de Michael, il est venu pour donner un coup de main à certains élèves pour leurs révisions.

Voix: Cool !!

Marshall: J'aimerai savoir si certain d'entre vous accepteriez son aide.

D'un coup le proviseur vit des dizaines et des dizaines de mains se levaient.

Marshall: Je vois, alors pour aujourd'hui et demain vos professeurs ont fait une liste des élèves les plus en difficultés que Michael pourra aider, alors bien sûre vous n'êtes pas tous dessus, mais à partir de lundi et mardi, ceux qui voudront venir ici pour réviser seront les bienvenus et Michael a accepté de prendre quelques heures sur son temps libre pour aider ceux qui voudront de son aide. Maintenant vous pouvez retournez dans vos classes, ceux qui sont sur la liste seront appelés et iront dans une salle avec Michael, surtout n'hésité pas à lui dire quelles sont les matières qui vous pose le plus de problème, il est calé en tout.

Les élèves se mirent à rire, Michael secoua la tête amusé avant que le proviseur Marshall ne leur demande de retourner dans leurs classes.

Peu de temps après, plusieurs élèves furent appelés et allèrent rejoindre Michael dans une salle, une vingtaine d'adolescents étaient présent, le professeur de quelques heures, s'occupa de chaque personne individuellement, prenant tout le temps nécessaire afin de leur expliquer ce qu'ils ne comprenaient pas et leur donnant des exercices pour qu'ils s'entraînent.

Sur les coups de 11heures, alors que Michael expliquait une leçon de math à un de ses élèves, la porte de la salle s'ouvrit, toutes les têtes se levèrent et quand les adolescents virent leur proviseur, ils commencèrent à se lever mais Mr Marshall les arrêta.

Marshall: Restez assis, tout se passe bien Michael ?

Ce dernier le regarda et hocha la tête.

Michael: Très bien.

Marshall: Si l'un d'entre eux, te pose problème, tu me l'envoies.

Michael: Bien sûre.

Marshall: Tu ne le feras pas.

Michael: Non.

Marshall: Alors pourquoi tu dis oui ?

Michael: Pour vous faire plaisir.

Tout les élèves se mirent à rire, Mr Marshall le regarda amusé.

Marshall: Je vois, c'est très gentil à toi.

Michael: Oui je sais, je peux faire quelque chose pour vous.

Marshall: Oui en effet, tu crois que tu peux laisser tes élèves quelques instants.

Michael: Oui ça devrait être possible.

Marshall: Très bien (aux élèves) dans ce cas je vous l'enlève quelques minutes.

Michael la suivit et quitta la pièce, une fois dans le couloir, il regarda Mr Marshall..

Michael: Vous allez me dire ce que vous attendez de moi ou c'est une surprise.

Mr Marshall: Non je vais te le dire, j'aimerai savoir si tu peux discuter avec un de mes élèves.

Michael: Qu'est ce qu'il a ?

Marshall: Qui te dis qu'il a quelque chose.

Michael: Si il allait bien, vous ne me demanderiez pas de lui parler.

Le proviseur esquissa un sourire.

Marshall: Il est nouveau, enfin il est arrivé à la rentrée.

Michael: L'année c'est mal passé ?

Marshall: Plus ou moins, il est resté très distant avec tout ses camarades, il ne s'est pas fait un seul ami, il se montre souvent insolent avec ses professeurs presque agressif et il ne veut pas travailler, j'ai bien tenté de lui parler de nombreuses fois, mais y a rien à faire, il ne veut rien me raconter et il se moque de ce que je peux lui dire.

Michael: Et vous pensez que moi, je peux arrivé à le faire parler.

Marshall: Oui.

Michael: Je peux savoir pourquoi alors que vous même vous n'y parvenez pas.

Marshall: Les jeunes sont parfois plus à l'aise pour parler avec une personne qui a, a peu près leur âge, alors je me suis dit qu'avec toi ça marcherai peut-être, tu veux bien essayé ?

Michael: Oui, je vais essayé, mais je ne vous promet rien.

Marshall: C'est déjà très gentil de vouloir essayer.

Une fois devant la porte de son bureau, Mr Marshall l'ouvrit et entra à l'intérieur avec Michael, celui-ci remarqua tout de suite l'adolescent assis sur une chaise.

Marshall: Michael je te présente Anthony.

L'adolescent leva la tête et regarda Michael quelques secondes avant de détourner le regard en soupirant.

Michael: Moi aussi je suis enchanté de te rencontrer.

L'élève le regarda surpris alors que le proviseur Marshall se mit à sourire.

Marshall: Je vais vous laissez, si tu as besoin de moi Michael, je ne serai pas loin.

Michael C'est gentil, ça devrai aller.

Mr Marshall quitta la pièce, Michael s'installa sur une chaise après quelques secondes Anthony tourna la tête vers lui.

Anthony: Je sais ce que veux le proviseur Marshall mais je ne te connais pas et je n'ai aucune envie de te parler.

Michael: D'accord.

Il hocha la tête avant de tendre le bras pour s'emparer d'une feuille et d'un crayon et de commencer à dessiner, après plusieurs minutes de silence l'adolescent se décida à parler.

Anthony: Tu n'es pas élèves ici.

Michael: Non, enfin je ne le suis plus.

Anthony: Qu'est ce que tu fais ici, si tu n'es plus un élève ?

Michael le regarda.

Michael: Je suis venue rendre un service à Mr Marshall et toi, il parait que tu es arrivé à la rentrée.

Anthony: Ouais, étant donné que tu as étudié ici, j'imagine que tu habites pas loin.

Michael: Non, en faite je vis près du campus mais avant j'habitais dans le quartier Nord de Chicago.

Anthony: On m'a dit que ce quartier c'était l'endroit le plus mal famé de la ville.

Michael: Oui ou alors les gens d'ici, enfin, des beaux quartiers, appelle aussi cette partie de la ville le quartier des pauvres, mais bon tout le monde n'a pas de chance de naître avec des tas de billets dans ses couches.

L'adolescent se mit à sourire.

Michael: Et toi, tu viens d'où ?

Anthony: Tampas, en Floride.

Michael: Oula, tu as du avoir froid cet hiver.

Anthony: Oui, je ne pensais pas qu'on pouvait autant se geler.

Michael: Et encore l'hiver a été plutôt doux cette année, tes parents ont déménagés ?

Anthony: Ma mère.

Michael: Ton père est resté en Floride ?

L'adolescent baissa la tête avant de lui répondre.

Anthony: Non, il est mort, y a cinq ans.

Michael: Je suis désolé, je sais ce que c'est ma mère est morte quand j'avais neuf ans.

Anthony leva la tête et posa à nouveau les yeux sur Michael, mais son regard avait changé.

Anthony: Tu as plus que ton père ?

Michael: Non, lui il a mis les voiles avant ma naissance, donc toi tu vis avec ta mère.

Anthony: Ouais ma mère, ma petite soeur et mon beau père, ma mère c'est remarié l'an dernier, c'est à cause de ça qu'on a atterri là.

Michael: Le changement est compliqué.

Anthony: C'est clair, d'une petite maison modeste à Tampas, on passe à une baraque de plus de 400m2 dans les beaux quartiers de Chicago, y a de quoi être dépayser.

Michael le regarda compatissant.

Anthony: Mon beau père est super friqué, c'est un de ses types qui croit que l'argent achète tout, mais apparemment ils ont tous cette mentalité ici.

Michael: Naître dans les beaux quartiers et y atterrir du jour au lendemain, ce n'est pas la même chose, j'en sais quelque chose.

Anthony: D'ailleurs comment tu as pu étudier ici alors que tu n'es pas des environs.

Michael: Pour faire simple disons que j'avais une très gentille assistante social qui ne voulait pas gâcher mon potentiel.

Anthony: Et tu as réussi a t'y faire ?

Michael: Tu sais contrairement à certains lycées, ici c'est plus que bien, les professeurs sont très compétent et honnêtement plutôt sympa, le proviseur Marshall est quelqu'un de très gentil en qui tu peux vraiment avoir confiance, quand aux élèves, sincèrement comme partout, y en a qui vaut mieux éviter mais la plupart quand tu apprends à les connaître, tu découvres qu'ils sont plutôt cool, faut pas toujours s'arrêter aux premiers abords sinon c'est sûre que tu te feras jamais d'amis.

Anthony: Oui je sais, mais j'ai l'impression qu'ils ne sont pas du tout comme mes potes de Floride.

Michael: Tu sais que ce soit là-bas, ici ou dans n'importe quelle ville de ce pays, la plupart des adolescents sont les mêmes, ils pensent tous à la même chose, les potes, les filles et les sorties, et tout en bas de la liste, les études.

L'adolescent se mit à rire.

Michael: Que leur parents aient de l'argent ou pas, les jeunes sont tous pareils, tu peux très bien te faire des amis, tu peux me croire, je ne suis pas du tout du même milieu et pourtant je m'en suis faite.

Anthony: Ouais, je ferai peut-être des efforts.

Michael lui sourit.

Michael: Y a un truc que je ne comprend pas, tu as vraiment l'air loin d'être bête alors pourquoi tu ne veux pas travailler.

Anthony: Après le lycée, je veux rentrer dans une école de photographie, mon père était photographe et il m'a transmis le virus, peu de temps avant la rentrée, j'en parlais avec ma mère, mon beau père était là et il a dit que de toute façon, même avec de mauvaises notes, je pourrais y aller, il suffisait qu'il signe un chèque, ça m'a dégoûté.

Michael: Alors pour te venger, tu as décidé de ne plus travailler.

Anthony: Ouais de toute façon ça reviendras au même.

Michael: C'est là que tu te trompes, parce que si tu rentres dans une de ses écoles grâce à l'argent de ton beau père, les gens là-bas, ils le seront et ils penseront que tu ne mérites pas d'y être alors que si tu y rentres, grâce à tes résultats, non seulement, eux seront que tu mérites ta place mais toi aussi, et tu peux me croire y a rien de plus gratifiant que de savoir que si on en est arrivé là, c'est uniquement grâce à soi et à tout le travail qu'on a fourni. L'argent ça peut acheter un tas de choses mais certainement pas la fierté qu'on ressent quand on sait qu'on a réalisé un de ses rêves parce qu'on a bosser dure pour y parvenir. L'estime de soi, ça n'a pas de prix.

Anthony: Je n'avais jamais pensé a ça.

Michael: Tu peux aussi te demander ce que préférerai ton père, que tu réalise ton rêve grâce à l'argent d'un autre ou grâce à ton talents et tes efforts.

L'adolescent hocha la tête, visiblement touché.

Michael: Tu as quelque photos sur toi ?

Anthony(mentant): Non.

Michael: Je suis sûre que si, j'adore lire et dessiner, et quand je vais quelque parts où je pense avoir un peu de temps, j'ai toujours un livre, un bloc de feuilles blanches et un crayon avec moi.

Anthony: D'accord.

Il ouvrit le sac à dos et en sortit un classeur, il l'ouvrit et le posa devant Michael qui se mit à sourire.

Michael: Tu es doué, elles sont très belles.

Anthony: C'est en Floride.

Michael: Tu en as pris à Chicago ?

Anthony: Oui plusieurs mais je n'ai pas encore trouvé d'endroits qui m'inspire.

Michael: C'est que tu n'as pas visité toute la ville !

Anthony: Non en effet.

Michael écrivit sur la feuille en face de lui avant d'arracher un bout de papier et de le rendre à l'adolescent.

Michael: Tiens c'est mon numéro, le jour om tu as envie de visiter, fait moi signe, je te ferai faire le tour de la ville pas seulement des beaux quartiers.

Anthony: Cool, c'est sympa, merci.

Aucun des deux garçons ne l'avaient vu, mais le proviseur Marshall avait ouvert discrètement la porte de son bureau, pour voir comment les choses se passer, il se mit à sourire soulager de constater que Michael avait réussi à faire parler le jeune homme.

A l'heure du déjeuner, Michael se rendit à la cafétéria pour manger, une fois le plateau en main, il s'avança et se mit à sourire avant de s'approcher d'une table.

Michael: J'ignorais que maintenant le proviseur et les professeurs mangeaient avec leurs élèves.

Ils levèrent tous la tête et le regardèrent amusés.

Prof: Notre salle à manger est en travaux.

Michael: Alors vous profitez de vos élèves, ça doit être sympa.

Marshall: Bon tu viens t'installer avec nous, ou alors tu vas mangés tout seul comme y a deux ou trois ans.

Michael le regarda plusieurs secondes avant de hocher la tête.

Michael: Je vais aller manger tout seul !

Il commença à partir, Mr Marshall secoua la tête avant de l'appeler.

Marshall: Michael, viens t'asseoir ici !

Plusieurs élèves tournèrent la tête, Michael se retourna et le regarda amusé.

Michael: Vous savez que vous êtes très drôle, non vraiment, j'y ai presque crue.

Marshall: Allez, viens t'asseoir.

Michael lui sourit tout en secouant la tête, il s'arrêta d'un coup avant d'aller poser son plateau en face du proviseur Marshall.

Marshall: Tu as changé d'avis.

Michael: Heu....je.....je reviens.

Mr Marshall fronça les sourcils avant de le voir s'éloigner vers l'entrée de la cafétéria, a chaque pas qu'il faisait le sourire de Michael s'élargissait.

Michael: Qu'est ce que tu fais là ?

La jeune femme en face de lui, lui fit un immense sourire.

Sara: J'avais envie de te voir, tu me manquais.

Il sourit et la prit dans ses bras avant de l'embrasser tendrement, Sara passa ses bras autour de son cou et répondit à son baiser quand ils se séparèrent, ils se regardèrent en souriant.

Michael: Je suis content de te voir.

Il lui prit la main et l'entraîna vers une chaise, il s'installa dessus avant d'asseoir Sara sur ses genoux.

Sara: Alors dis moi, comment c'est passé ta matinée ?

Michael: Très bien et toi, je pensais que tu serais encore avec l'organisatrice du mariage.

Sara: Elle est partie de bonne heure.

Michael: Elle revient quand ,

Sara: Heu...... pas tout de suite, en faite je crois qu'on est pas prêt de la revoir étant donné que je l'ai virée !

Michael la regarda avec de grands yeux.

Michael: Tu ...tu l'as viré.

Sara: Oui, je lui ai dit ce qu'on voulait et elle a commencé à me parler d'autre chose alors je lui ai bien préciser qu'on été tout les deux d'accord sur ce qu'on voulait comme mariage mais elle a insisté en me disant que ça serai mieux de faire autre chose, ça m'a gonflé alors je l'ai renvoyé.

Il la regarda et secoua la tête amusé.

Michael: J'aurais voulu voir ça.

Sara: C'était drôle, ça t'aurais plue.

Il lui passa une main sur le visage en riant.

Michael: Je veux bien le croire et du coup tu reprend les rênes pour la préparation du mariage.

Sara: Oui et je compte bien tout faire seule.

Michael: Tu sais que si tu as besoin je suis là.

Sara: Oui je sais.

Elle lui sourit avant d'enfouir sa tête dans le cou de son fiancé et d'y déposé des baisers.

Michael: Dis moi, tu veux venir dire bonjour aux profs, je suis sûre qu'ils seront enchanté de te voir.

Sara: Oui je veux bien, moi aussi je serai contente de les voir.

Michael: Ok alors on y va.

Ils se levèrent et se dirigèrent vers la table où se trouver les professeurs et le proviseur Marshall.

Sara: Bonjour.

Ils tournèrent tous la tête et se mirent à sourire.

Tous: Bonjour Sara.

Marshall: Qu'est ce que tu fais là ?

Sara: Je suis passé voir Michael.

Prof: Toujours aussi inséparable apparemment.

La jeune femme se mit à rire tout en hochant la tête.

Sara: Oui.

Marshall: Tu as déjeuné ?

Sara: Non pas encore.

Michael: Tu restes mangé avec nous.

Sara: Heu... oui pourquoi pas.

Marshall: Tant mieux, comme ça Michael ne mangeras pas tout seul.

Sara fronça les sourcils avant de regarder son fiancé.

Sara: Pourquoi tu allés manger tout seul ?

Marshall: Je lui ai proposé de manger avec nous, mais apparemment il préférait aller manger tout seul, dans son coin.

Elle l'observa plusieurs secondes avant de lever les yeux vers son compagnon.

Sara: Il t'embête.

Michael: Ouais, je vais te chercher un plateau.

Il déposa un baiser sur ses lèvres avant de s'éloigner, Sara le regarda faire avant de tourner la tête vers Mr Marshall.

Sara: Vous ne devriez pas l'embêter.

Marshall: C'est quoi ça, une menace ?

Sara: Non un avertissement.

Marshall: Oh, un truc du genre, arrêter d'embêter mon chéri ou alors vous aurez à faire à moi !

Sara: C'est a peu près ça oui.

Ils se regardèrent en souriant avant qu'une voix derrière la jeune femme ne se fasse entendre.

Voix: Tiens, tiens, après Mr Le petit génie, c'est sa chérie, qui est de retour !

Sara se retourna et soupira en voyant la personne devant elle.

Sara: Stella.

Stella: Le lycée vous manque ou quoi ?

Sara: Non pas plus que ça, la fac c'est bien aussi.

Stella leva les yeux au ciel en soupirant avant de tourner la tête vers les filles autour d'elle.

Stella: Pour celle qui ne la connaisse pas, je vous présente Sara, entre nous on la surnommé "Sara la prude", je vous laisse imaginé pourquoi.

Sara la regarda mais ne répondit pas.

Stella: Bah alors, tu ne rétorques rien.

Sara: Non, j'ai aucune envie de rentrer dans ton ju, tu n'en vaut pas la peine.

Voix: Par contre moi, je veux bien jouer.

La jeune femme tourna la tête et vit son fiancé posait un plateau sur la table avant de s'approcher d'elle.

Michael: C'était quoi toi le surnom que tout le monde te donnait, d'ailleurs ça doit toujours être le cas.

Il fit mine de réfléchir.

Michael: Ça commencer par un S, la......du lycée, c'est dommage j'ai un trou de mémoire, mais quelque chose me dis que tu dois toujours faire honneur à ta réputation.

La jeune femme baissa la tête.

Michael: Tu devrais pas t'attaquer à Sara de cette façon, parce que sache que je ne suis jamais bien loin et quand il s'agit de la protéger, je n'ai aucune limite.

Sara releva la tête et lui répondit sur un ton narquois.

Stella: Le chevalier servant vient au secours de sa belle princesse !

Michael: C'est ça et toi comme tu dois t'en douter, tu tiens le rôle de la méchante sorcière, tu sais comment elles finissent en générale ?

Stella: Non je ne lis pas les contes de fées.

Michael: Tu as tort, c'est plein de bons sentiments et de moralité à la fin, ça ne te ferai pas de mal.

Elle le fusilla du regard avant de s'éloigner suivi par son groupe de copine, Michael secoua la tête, le proviseur Marshall le regarda étonné.

Marshall: Ça va mieux ?

Michael: Ouais, les serpents venimeux dans son genre, j'y fais attention, ils attaquent toujours en traître.

Il se tourna vers Sara et lui dit avec un grand sourire.

Michael: Je t'ai pris des pâtes ma chérie.

Sara: Merci tu es un amour.

Ils s'installèrent autour de la table et commencèrent à manger tout en discutant avec le proviseur et les professeurs.

Prof2: Ca va vous trouvez que c'est mangeable.

Sara: Bien sûre, c'est meilleur quand c'est Michael qui cuisine mais bon.

Prof3: Tu cuisines Michael ?

Michael: Un peu, je me débrouille.

Sara: C'est un vrai chef !

Il regarda la jeune femme amusé.

Prof2: C'est bien d'avoir un mari qui cuisine comme ça on n'est pas obligé d'être derrière les fourneaux tout les soirs.

Sara regarda son ancienne prof de chimie étonné avant de poser les yeux sur Mr Marshall.

Sara: Vous leur avez parlé de notre mariage.

Michael: Non c'est moi qui ai vendu la mèche, je croyais qu'il l'avait déjà fait.

Sara: Oh d'accord.

Le proviseur Marshall regarda ses collègues tout en s'essuyant le front.

Marshall: Je ne sais pas vous mais j'ai l'impression d'avoir échapper au pire.

Ils se mirent tous à rire, au même moment Chloé arriva près d'eux.

Chloé: Hé Sara, tu es là toi aussi.

La jeune femme leva la tête et lui sourit avant de lui faire la bise.

Sara: Salut Chloé !

Chloé: Je croyais que tu avais rendez vous avec l'organisatrice du mariage.

Sara: Je l'ai vu.

Chloé: Et tu l'as revoie quand ?

Sara: Entre "pas de sitôt" et "jamais" mais je crois que c'est plus "jamais".

Chloé: Heu...

Sara: Je l'ai renvoyé.

Chloé: Pourquoi ?

Sara: Elle m'a vite gonflé, mais alors très vite.

Chloé: Je vois et tu as prévenue ton père.

Sara: Non, étant donné qu'elle va sûrement l'appeler pour se plaindre et lui dire, lui il me téléphonera après pour avoir des explications et là j'en profiterai pour lui rappeler qu'il ne m'avait pas demandé mon avis pour l'embaucher, qu'il n'a pas à se mêler de mes affaires et je lui passerai un savon, du coup finalement, il va se maudire de m'avoir appeler, dans les deux cas, que je l'appelle ou que ce soit lui, qui le fasse, il se fera engueuler, alors autant que je le laisse faire et que je préserve mon forfait de téléphone.

Chloé secoua la tête sidéré.

Chloé: J'en reviens pas que tu puisses être aussi diabolique.

Sara: Ah si je peux, surtout avec lui, ça m'amuse.

Michael se mit à rire, Chloé le regarda en secouant la tête.

Chloé: Et toi tu la laisses faire, tu ne lui dis rien.

Michael: Alors d'abord, je n'ai rien à lui dire et ensuite c'est bien trop marrant à voir.

Chloé: Vous n'êtes pas possible tout les deux !!

Sara/Michael: Oui on sait !!

Elle leva les yeux au ciel en soupirant avant de repartir, ils finirent de manger et prirent un café quand le téléphone de Sara se mit à sonner.

Sara: Excusez moi (tél) allo....... oh mince, j'ai complètement oublié, reste là, j'arrive.

Elle raccrocha en grimaçant.

Michael: Un problème ?

Sara: J'avais oublié que j'avais donné rendez vous à Amber à l'appartement pour aller à la chapelle, elle m'attend.

Michael fouille dans les poches de sa veste avant d'en sortir des clés.

Michael: Tiens prend la voiture?

Sara: Tu vas rentrer comment ?

Michael: En taxi ou a pied, ça me fera faire de l'exercice.

Elle lui sourit en prenant les clés avant de se lever et de saluer les personnes autour de la table.

Sara: J'ai été ravis de vous revoir.

Tous: Nous aussi !

Michael: Dis, tu ne vires pas le prêtre hein !

Elle secoua la tête en riant.

Sara(riant): Je te promet rien.

Michael: Ah non.

Elle se pencha vers lui et l'embrassa.

Sara(l'embrassant): Non.

Michael: Tant pis.

Elle sourit et déposa un baiser sur ses lèvres.

Sara: A tout à l'heure mon amour.

Michael: A plus tard ma chérie.

Elle déposa un dernier baiser sur sa bouche avant de s'éloigner, Michael la regarda partir le sourire aux lèvres sous les yeux amusés de tous.





Bonne soirée, bisous !!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 3 Aoû - 12:49

sa va biento les vacances moi c'est dans 4 semaines
ta suite est géniale
vivement la prochaine suite et encore plus longue lol

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 24 Aoû - 21:45

alors en vacance
la suite je l'attent toujours
sa commence a etre long

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Jeu 25 Aoû - 11:56

Coucou miss, tu vas bien ? Non je ne suis pas en vacances mais en arrêt maladie mdr !!

Désolé pour le manque de poste, mais c'est un peu galère en ce moment, y a 3 semaines j'ai eu des petites filles à garder pour une semaine, celle d'après mon pc m'a laché (je suis sur celui de ma mère là! ) et cette semaine j'ai des amis à la maison, alors bon je ne peux pas faire ce que je veux lol !

Je vais essayer de te poster une suite avant ce week end, désolé pour l'attente !!

Gros bisous et bonne journée !!!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Dim 28 Aoû - 13:52

Coucou miss, j'espère que tu vas bien, désolé du retard, voilà la suite, j'espère poster la prochaine plus vite, bonne lecture !!!


Quelques jours plus tard, Franck était assis sur le canapé dans son salon, quand il entendit la porte d'entrée s'ouvrit violemment, il fronça les sourcils, se leva et quitta la pièce pour se rendre dans l'entrée, là, il vit Sara accompagné de Maria, Veronica, Amber et Chloé.

Franck: Bonjour !

Filles: Bonjour.

Franck: Alors Sara, tu as trouvé ta robe.

La jeune femme se tourna vers son père et le fusilla du regard.

Sara: Regarde moi bien, j'ai une tête à avoir trouvé ma robe de mariée !

Franck: Heu....

Il jeta discrètement un coup d'oeil à Maria qui secouait la tête.

Franck: Non, mais il n'est que 11 h 30, tu as encore toute la journée pour la trouver.

Sara regarda son père et secoua la tête en soupirant avant de monter l'escalier, de se rendre dans son ancienne chambre et de claquer la porte, Franck grimaça et se tourna vers les quatre autres femmes.

Franck: Y a un problème, non !

Elles esquissèrent toutes un léger sourire avant de se rendre dans la cuisine avec Franck, Maria leur servit à tous un café puis s'installa avec eux autour de la table.

Franck: Vous pouvez me dire ce qui s'est passé ?

Chloé: On vous raconte tout dans les détails ou vous voulez juste les gros titres ?

Le père de Sara la regarda intrigué.

Maria: Pour faire court disons qu'on a fait que deux boutiques de ma marier mais les vendeuses se sont montrées ....heu.....comment dire.

Amber: Langues de vipère !

Maria: C'est ça.

Franck: Je ne comprend pas trop, désolé.

Veronica: Dés qu'elle nous ont vu arrivés et qu'elles ont compris qu'on était là pour Sara, elles ont commencés à parler dans son dos.

Chloé: Pour elles si Sara se marie aussi jeune c'est qu'elle est enceinte.

Veronica: Ou alors parce que son futur mari en veut à votre argent.

Franck ferma les yeux en grimaçant avant de les regarder à nouveau.

Franck: Elle les a entendu ?

Maria: Oui, autant le fait qu'elles pensent qu'elle est enceinte, elle s'en fiche, autant le fait qu'elles disent des choses pareilles sur Michael, la rendu.....

Amber: Dingue, je crois qu'on peut dire dingue.

Les trois autres femmes acquiescèrent, Franck secoua la tête en soupirant.

Franck: Je vois, elle n'a frappé personne ?

Veronica: Non mais il s'en ai fallu de peu.

Il hocha la tête avant de s'emparer de son portable et de sélectionner un numéro.

Maria: Qu'est ce que vous faîtes ?

Franck: J'appelle la seule personne capable de la calmer (tél) Allo, Michael !

Une dizaine de minutes plus tard, Michael arriva devant chez le père de Sara, il entra à l'intérieur de la maison et se dirigea vers la cuisine.

Michael: Bonjour !

Ils tournèrent tous la tête et saluèrent Michael en le voyant.

Franck: Michael tu as fait vite.

Michael: je n'étais pas très loin, où est Sara ?

Maria: Dans sa chambre.

Michael: Je peux savoir ce qui c'est passé ?

Ils se regardèrent tous avant de reporter leur attention sur le jeune homme après quelques instant, celui-ci hocha la tête.

Michael: D'accord, je comprend, je vais aller la voir.

Franck: Fait attention, elle est vraiment énervée.

Michael: Elle vous a envoyé balader.

Franck: Oui.

Michael esquissa un léger sourire avant de quitter la pièce et de monter les escaliers avant de frapper à la porte de la chambre, il attendit quelques secondes, mais n'obtenant pas de réponse, il ouvrit la porte et entra à l'intérieur de la pièce, où il vit sa fiancée allongé sur son lit, il s'approcha, s'asseya près d'elle avant de lui caresser les cheveux.

Michael: Sara.

Elle se retourna et regarda son fiancé surprise.

Sara: Michael, qu'est ce que tu fais là ?

Michael: Ton père m'a appelé au secours.

Elle secoua la tête amusé avant de se redresser pour s'asseoir sur son lit.

Sara: J'aurais tout vu.

Il sourit et s'installa à côté d'elle avant de l'embrasser, la jeune femme se blottit dans les bras de son amant.

Sara: Ils t'ont racontés ?

Michael: Oui.

Il sourit avant de poser sa main sur le ventre de sa fiancée.

Michael: Tu me caches quelque chose.

Elle secoua la tête avant de se mettre à rire.

Sara: Très drôle vraiment.

Michael: Je trouve aussi, ne t'occupes pas d'elles ma puce, elles n'en valent pas le coup.

Sara: Je sais mais ça m'a énervé, en plus je ne trouvais pas ce que je voulais.

Michael: Tu peux toujours y retourner, tu as encore toute la journée.

Sara: Non, je dois voir la fleuriste à 14h et le traiteur à 17h.

Michael: Et si tu me laissais t'aider pour une fois.

Elle leva la tête vers lui et le regarda.

Michael: Je sais que tu veux que tout soit parfait, mais à force de vouloir t'occuper de tout, tu vas être de plus en plus stresser et le jour du mariage, tu n'en profiteras même pas, ça serai dommage, tu ne crois pas.

Sara: Je sais, j'aimerai seulement qu'il n'y ai pas de problème le jour J, qu'on soit pleinement heureux.

Michael: On le sera et même si il y a des problèmes, parce qu'on va se marier, je m'en fiche si des fleurs sont fanés ou si y a un problème avec la sono, je serai heureux quand même parce que c'est toi que je vais épousé et c'est tout ce que je veux.

Elle se mit à sourire et hocha la tête.

Sara: Tu as raison, le principal c'est qu'on se marie.

Michael: Exactement alors, toi tu vas retourner faire les boutiques pour trouver ta robe de marié et moi je m'occupe de la fleuriste.

Sara: Tu es sûre ?

Michael: Oui je sais exactement ce qu'on a décidé pour les fleurs et à 17h on ira voir le traiteur tout les deux, d'accord.

Sara: Oui d'accord.

Michael: Ca va mieux.

Elle hocha la tête avant de déposer un baiser sur ses lèvres.

Sara: Je suis désolé, je ne suis pas très facile à vivre ses derniers temps.

Michael: Ah bon, je n'avais pas remarqué.

Sara: Menteur.

Il sourit et lui caressa le visage du bout des doigts.

Michael: Tu es un peu sur les nerfs, mais c'est normal, je comprend.

Sara: Tu sais que je t'aime.

Michael: Et toi, tu le sais.

Ils se regardèrent avant de sourire et de s'embrasser tendrement.

Après plusieurs minutes, les deux fiancés réapparurent dans la cuisine.

Maria: Ca va Sara ?

Sara: Oui ça va.

Franck: Tu as réussi à la calmer Michael.

Sara se tourna vers son père, les mains posaient sur les hanches et les yeux plissaient.

Sara: Ca veut dire quoi ça, que j'étais énervé, tu as trouvé que je ressemblais à une furie peut-être !

Franck la regarda avec de grands yeux.

Franck: Heu....non....je...

Sara: Tu quoi ?

Franck: J'ai des coups de fils a passé?

Sara: C'est ça !

Il s'éclipsa rapidement, Sara secoua la tête avant de se tourner vers Michael en souriant.

Sara: Avec lui c'est trop facile.

Il lui sourit amusé alors que Chloé secouait la tête sidéré.

Chloé: Ce n'est pas gentil Sara.

Sara: Je sais mais c'est marrant.

Veronica: Alors qu'est ce qu'on fait ?

Sara: Je n'ai toujours pas de robe de marier alors on doit retournez faire les boutiques.

Amber: Cool.

Sara lui sourit avant de regarder Michael.

Sara: La fleuriste c'est à..

Michael: 14h, j'ai retenu.

Sara: On se rejoint là après, pour aller voir le traiteur.

Michael: Oui je referai le calcul des invités.

Sara: Merci mon ange.

Elle déposa un baiser sur ses lèvres avant de commencer à quitter la pièce.

Michael: A tout à l'heure mon coeur.

Les cinq femmes quittèrent la pièce puis après quelques instants, Michael entendit la porte d'entrée se refermer, au même moment Franck passa sa tête dans la pièce avant de demander.

Franck: Elle est partie ?

Michael le regarda et se mit à rire, Franck secoua la tête en entrant dans la pièce.

Franck: Ne ris pas ce n'est pas drôle.

Michael: Votre fille vous fait peur ?

Franck: Pas à toi, tu as vu comment elle m'a parlé, elle est sur les nerfs en ce moment.

Michael: Oui je sais et c'est normal, mais là, elle se payait votre tête, elle a fait exprès.

Franck: Toi tu ne m'as rien dit.

Michael: Non et pour cause, vous auriez du voir votre tête c'était trop marrant.

Franck: Tu es très gentil Michael.

Michael: Oui je sais.

Ils se regardèrent plusieurs secondes avant que Franck ne secoua la tête amusé.

Franck: Tu as des choses à faire ?

Michael: Non pas avant 14h.

Franck: Tu déjeunes avec moi ?

Michael: Oui pourquoi pas, vous cuisinez ?

Franck: Non Maria a du préparer quelque chose.

Il se dirigea vers le frigo puis l'ouvrit avant de froncer les sourcils.

Franck: Bah non.

Michael le regarda en souriant.

Michael: Elle a du être trop occupé.

Franck referma la porte du frigo en soupirant.

Franck: Y a un peu de laisser aller en se moment je trouve.

Michael: Vous n'allez pas la renvoyer quand même.

Franck: Non, après je ne verrais plus aussi souvent LJ.

Michael: Je vois, je lui dirai de dire merci à Junior.

Franck lui sourit amusé avant de soupirer.

Franck: Bon reste plus qu'à faire à manger maintenant.

Michael: En effet, vous avez une idée ?

Franck: Du tout.

Michael: D'accord, vous avez des oeufs ?

Franck: Je crois oui.

Michael: Ca vous ennuie si je prépare le déjeuner.

Franck: Non au contraire ça m'arrange, si tu savais depuis combien de temps je n'ai pas cuisiné.

Michael: Depuis la dernière fois où Maria vous a lâchez.

Franck: Non, j'avais commandé.

Michael le regarda mais ne fit aucune remarque et se contenta d'ouvrir le frigo pour s'emparer de quelque ingrédients.

Franck: Je suis irrécupérable, je sais.

Michael: Vous vous en rendre compte, c'est déjà ça.

Franck lui sourit avant que Michael ne lui mette une salade entre les mains.

Michael: Vous croyez que vous pouvez vous occupez de la salade.

Franck: Oui.

Michael le regarda ouvrir plusieurs placards avant de secouer la tête amusé et de lui dire.

Michael: L'essoreuse de salade est dans le placard sous l'évier.

Franck: Merci, tu te rend compte que tu connais ma maison mieux que moi.

Michael: Non, juste la cuisine et peut-être la chambre de Sara.

Il ferma les yeux en grimaçant en sentant une main frappait le sommet de son crâne, avant de se mettre à rire.

Michael: Je l'avais cherché.

Franck: Oui mais ne lui dis pas que j'ai fais ça, je risque gros.

Michael: Je vous promet rien.

Ils commencèrent à préparer leur repas, puis s'installèrent pour manger tout en discutant.

Vers 13h, ils étaient en train de jouer une parties d'échecs, quand Bruce entra dans la maison avec plusieurs personnes.

Bruce: La sonnette est en panne et si il est dans son bureau, il ne nous entendra pas frapper, alors autant rentrer.

Ils allaient se diriger vers le bureau de Franck quand Bruce entendit des voix provenant de la cuisine, il s'y rendit suivit des autres et trouva Franck en pleine partie d'échecs avec Michael.

Bruce: Désolé on vous dérange ?

Michael et Franck levèrent la tête, ce dernier regarda son ami surpris.

Bruce: A voir ta tête, tu as oublié qu'on avait rendez-vous.

Franck: En effet.

Il se leva et salua les personnes présentent tout comme Michael.

Franck: Excusez moi messieurs, dames, je vous présente mon gendre Michael Scofield.

Michael: Bonjour !

Tous: Bonjour.

Bruce: Ce n'est pas ton futur gendre.

Franck: C'est pareil, on n'est pas a quelques jours près.

Bruce: Ca se rapproche maintenant.

Franck: Il reste 3 semaines.

Michael: 24 jours pour être précis.

Franck: En espérant pour toi qu'une fois le jour J passé, Sara retrouve son calme.

Michael: Ca ne me dérange pas, ce n'est pas sur moi qu'elle crie.

Franck: Non c'est sur moi !

Toutes les personnes présentent se mirent à rire.

Bruce: Pourquoi, elle est énervé, avec l'organisatrice tout devrait bien se passer non.

Franck: Elle l'a viré !

Bruce: Je l'ignorais, pourquoi elle a fait ça ?

Franck: Pour rien en plus.

Michael: Elle l'a gonflé.

Franck: Ce n'est pas une raison, si je renvoyais toutes les personnes qui me prennent la tête, je n'aurais plus beaucoup de monde autour de moi.

Michael: Vous dîtes ça, parce que Sara vous a passé un savon, vous êtes vexé.

Bruce secoua la tête amusé avant de regarder l'échiquier.

Bruce: Qui gagne ?

Franck: Moi.

Michael: Mais c'était à mon tour de jouer.

Sur ce il prit un pion et le plaça à la place qu'occuper un des pions de Franck avant de lever les yeux vers lui.

Michael: Échec et mat !

Franck secoua la tête avant de le regarder.

Franck: Fiche le camp d'ici.

Bruce s'approcha de Michael et lui sourit.

Bruce: C'est un très mauvais perdant.

Michael: Je vois ça ce n'est pas grave, je devais partir de toute façon, j'ai un fleuriste à voir, mais je reviens après.

Franck: On refera une partie.

Bruce: Une humiliation par jour, ça ne te suivit pas.

Franck le fusilla du regard, Michael secoua la tête en riant avant de saluer tout le monde.

Michael: Messieurs, dames au revoir.

Tous: Au revoir.

Franck: A tout à l'heure Michael.

Michael lui sourit avant de quitter la pièce puis la maison, Franck emmena tout le monde dans son bureau afin de commencer leur réunion.


Bon dimanche, bises !!
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Dim 28 Aoû - 21:00

sa va
a la fin de la semaine je serai en vacance
super suite
vivement la prochaine
bisou

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 5 Oct - 17:37

c'est pour quand la prochaine suite
car j'ai l'impression que tu es en train d'abandonner tes fics bisou

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  suzie014 le Mer 5 Oct - 20:50

Coucou miss, j'espère que tu vas bien ? Non ne t'inquiètes pas je n'abandonnes pas, mais avec les problèmes de santé que j'ai, je dois subir des exmens et je n'ai pas toujours la tête à écrire, même si ça m'aide pas mal en ce moment, en tout cas voilà une suite et ne t'inquiètes pas, je compte bien finir chacune de mes fics !!

Bonne lecture !!!



Pendant ce temps Sara était dans une boutique de marier et avait essayé plusieurs robes que les filles lui avait apporter, mais une fois de plus, quand elle sortit de la cabine et se regarda dans le miroir, elle soupira.

Maria: Qu'est ce que tu en dis de celle-là Sara ?

Chloé: Elle est jolie non.

Sara: Oui, elle est jolie, mais ça ne vas pas c'est pas moi.

Amber: Essaie celle-là.

Son amie lui tendit une autre robes, à quelques mètres de là, une vendeuse observait les cinq femmes depuis un petit moment, elle finit par s'approcher d'elles.

Vendeuse: Excusez moi.

Elles tournèrent toutes la tête vers elle.

Vendeuse: Je peux vous aider ?

Veronica: On recherche une robe de mariée.

Vendeuse: Oui j'ai remarqué en vous voyant en ramené plusieurs à cette jeune femme.

Amber: C'est pour l'aider, pour éviter qu'elle ne se rhabille à chaque fois.

Vendeuse: Oui je comprend, mais choisir sa robe de mariée c'est censé être un plaisir pas une corvée et là, je crois que c'est ce que c'est entrain de devenir pour votre amie.

Sara baissa la tête avant de soupirer, la vendeuse s'approcha d'elle.

Vendeuse: Si vous voulez bien, vous allez enlevez cette robe, je vais vous prêtez un peignoir et vous allez venir avec moi choisir vous même la robe que vous voulez essayez.

Sara: D'accord.

Elle retourna dans la cabine pour enlever la robe qu'elle portait, après quelques minutes, elle ressortit et regarda autour d'elle mais ne vit aucune des filles.

Vendeuse: Je leur ai dit qu'il n'y avait pas des robes de mariée, alors elles sont allés voir.

Sara: Ah d'accord.

Vendeuse: Venez avec moi et dîtes moi quelle robe vous plairez.

Sara: En faite, je ne sais pas trop, je veux juste une robe sans frou-frou, ni dentelle, je veux quelque chose simple, qui me corresponde.

Vendeuse: Je vois, ça sera un grand mariage ?

Sara: Non, c'est un mariage dans l'intimité, juste la famille et les amis proches.

Vendeuse: C'est pour bientôt ?

Sara: Dans 24 jours;

Vendeuse: Ca s'approche dangereusement.

Sara: Oui et entre les préparatifs et le reste, le stress gagne du terrain.

Vendeuse: Ca fait longtemps que vous le préparez.

Sara: Non, on s'est fiancé au mois de mars.

Vendeuse: C'est récent.

Sara: Oui.

Vendeuse: Excusez moi ma curiosité mais vous avez l'air assez jeune, vous avez quoi, 20 ans.

Sara: 18 et non je ne suis pas enceinte.

La vendeuse la regarda étonné, Sara soupira.

Sara: Désolé mais je suis allé dans des boutiques et pour les vendeuses là-bas si je me marie à mon âge c'est soit parce que je suis enceinte, soit parce que mon fiancé en veut l'argent de mon père.

Vendeuse: Je comprend, vous avez du appréciez.

Sara: Énormément !

Vendeuse: Avant les jeunes filles se marier à 16 ans et personne ne disaient rien, maintenant, si une se marie avant vingt ans les gens pensent que c'est par obligation, c'est pas croyable.

Sara lui sourit, la vendeuse l'emmena au fond de la boutique.

Vendeuse: Bon je sais que souvent les gens disent qu'au fond des magasins, on ne trouve que des robes bas de gammes, mais il se trouve que nous c'est ici qu'on cache nos petits bijoux, plusieurs futurs mariée ont déjà trouvé leur trésor ici.

Elle ouvrit un rideau, derrière lequel, il y avait plusieurs robes accrochés.

Vendeuse: Alors une robe simple, sans frou-frou, ni dentelle vous m'avez dit.

Sara: Oui avec laquelle je puisse danser aussi, ça sera parfait, ça m'éviterai de me changer.

Vendeuse: On devrait trouver ça, allez-y, c'est a vous de regarder, c'est vous qui devait avoir le déclic.

Sara hocha la tête et commença à regarder les différentes robes de mariée.

Vendeuse: Et votre fiancé, il a le même âge que vous où il est plus âgé ?

Sara: Il va avoir 19 ans dans quelques jours, on a six moi de différence.

Vendeuse: Vos parents s'entendent bien avec lui, non parce que je sais que c'est souvent un problème.

Sara: Je n'ai plus que mon père, mais ils s'entendent bien, ça n'a pa été facile au début, mais aujourd'hui ça va mieux, je crois même que je peux dire qu'il le considère un peu comme son fils.

La vendeuse la regarda en souriant, puis après quelques secondes lui demanda.

Vendeuse: Excusez moi mais votre visage n'est familier.

Sara se mit à sourire avant de la regarder.

Sara: Le Gouverneur Tancredi, ça vous dit quelque chose ?

Vendeuse: Vous êtes sa fille.

Sara: C'est ça, mais si vous pouvez le gardez pou vous, ça m'arrangerai, je n'ai pas invité les journalistes à mon mariage.

Vendeuse: J'imagine, ça ne doit pas être facile de grandir en étant épier pour les journalistes.

Sara: Non en effet, mais ça va, je n'ai pas à me plaindre, y a .....

La jeune femme ne termina pas sa phrase, la vendeuse la regarda et se mit à sourire en la voyant poser des yeux émerveillés sur une des robes.

Vendeuse: Elle vous plait ?

Sara: Elle est magnifique.

Vendeuse: Vous voulez l'essayé.

Sara hocha la tête sans quitter la robe des yeux, la vendeuse la prit et elles retournèrent vers la cabine d'essayage, après quelques instants alors que Sara se changer, Maria, Veronica, Chloé et Amber revinrent.

Maria: Alors Sara a trouvé quelque chose ?

Vendeuse: Oui, elle est entrain de l'essayer.

Chloé: Vous en avez d'autre en réserve ?

Vendeuse: Oui mais je ne pense pas qu'on en aura besoin et vous vous avez trouvé ce que vous vouliez.

Veronica: Non pas moi, elles sont très belles, mais je pense pas qu'elles m'iraient.

Vendeuse: Vous savez contrairement à ce que les gens pensent, ce n'est pas la robe qui rent la personne belle, c'est la personne qui rend la robe jolie.

Amber: Ah bon pourtant on m'a toujours dit d'acheter de beaux vêtements parce qu'ils me rendraient plus jolies.

Vendeuse: Vous pouvez faire porter le même vêtement à plusieurs personnes et vous constaterez qu'a certaines personnes, le vêtement même si il est très beau, il ne leur ira pas.

Amber hocha la tête, la vendeuse regarda Veronica.

Vendeuse: Si vous voulez je vous aiderai à trouver une robe.

Maria: Il lui en faut une qui la rende belle, c'est la demoiselle d'honneur.

Vendeuse: On va vous trouvez ça.

Elles se retournèrent toutes en entendant le rideau s'ouvrir et restèrent bouche bée en voyant Sara, la jeune femme se mordit la lèvre.

Sara: Qu'est ce que vous en dîtes ?

Vendeuse: Non, vous qu'est ce que vous en dîtes.

Sara lui sourit avant de s'approcher du miroir et de se regarder.

Sara: Ca peut paraître prétentieux mais, je me trouve très belle.

Vendeuse: Ce n'est pas prétentieux, du tout vous êtes même en dessous de la réalité.

Maria: Tu es magnifique.

Amber: On dirai une vrai princesse.

Vendeuse: Alors qu'est ce que vous en dîtes ?

Sara: J'en dis que j'ai trouvé ma robe de mariée.

La vendeuse lui sourit satisfaite, Sara continua à se regarder dans la glace.

Chloé: Ton père va se demander si c'est bien sa fille qu'il a en face de lui le jour du mariage.

Veronica: Quand à Michael, j'espère qu'il te laissera la robe sur le dos jusqu'a la fin de la journée.

La futur mariée éclata de rire avant de se tourner vers ses amies.

Sara: J'espère aussi, en attendant je dois trouver des chaussures et si j'ai bien compris, toi tu dois trouver une robe.

Veronica hocha la tête et alla chercher une robe avec la vendeuse pendant que Sara cherchait une paire de chaussure, pour aller avec sa robe, avec l'aide de Maria, Chloé et Amber.

Deux heures plus tard, Sara et les filles étaient de retour chez le père de la futur mariée.

Sara: Y a quelqu'un ?

Voix: Dans la cuisine !

Elles se rendirent dans la cuisine où elles virent, Michael, Franck et John, mais également Bruce, Lincoln, LJ Brian et Peter.

Veronica: Je ne savais pas que c'était aujourd'hui que tu enterrais ta vie de garçons Michael !

Ce dernier la regarda amusé tout en secouant la tête quand LJ se précipita vers sa mère qui le prit dans ses bras.

Veronica: Coucou mon ange !

LJ: Coucou maman !

Veronica: Qu'est ce que tu fais ici toi ?

LJ: Venue voir papy !

Veronica: Oh, papa a cédé.

Elle leva les yeux vers Lincoln et lui sourit.

Lincoln: Ce n'est pas toi qui depuis ce matin a droit toutes les 5 minutes à " je veux voire mon papy", les disques rayés généralement ,e je les jete mais là ce n'est pas vraiment possible.

Elle secoua la tête avant de déposer un baiser sur le front de son fils et de le reposer par terre, le petit garçon retourna aussitôt voir Franck, qui le souleva pour l'installer sur ses genoux avant de lever les yeux vers sa fille.

Franck: Alors Sara, tu as trouvé ta robe de mariée ?

Elle le regarda l'air sévère quelques secondes avant de lui sourire.

Sara: Oui.

Elle s'approcha de Michael et s'installa sur ses genoux avant de l'embrasser tendrement, tout le monde détourna les yeux sauf Peter qui demanda.

Peter: On pourrait la voir ta robe !

Sara cassa le baiser et tourna la tête vers lui en fronçant les sourcils, Amber secoua la tête et donna un coup de coude dans les côtes de son ami.

Amber: Tu verras sa robe le jour du mariage, comme tout le monde.

Brian; Ca porte malheur pour le futur marié mais nous on pourrait la voir.

Amber regarda son petit ami en secouant la tête.

Amber: C'est non !

Sara: Qu'est ce que vous faîtes là tout les deux d'abord ?

Brian: Je suis passé chercher Amber.

Peter: Et moi je l'ai accompagné.

Amber: Bah oui on ne sait jamais, il pourrait se perdre.

Tout le monde se mit à rire.

Amber: Ils sont toujours fourrés ensemble.

Peter: C'est normal, on se connaît depuis le jardin d'enfant, on s'est rencontré quand on avait deux ans, ça crée des liens, du coup on fait tout ensemble.

Amber: Non pas tout heureusement !

Peter lui sourit et ajouta.

Peter: Je lui ai bien proposé mais il n'est pas trop d'accord, en tout cas avec un autre garçon, mais bon après.....

Franck: J'ai l'impression que la conversation est entrain de dériver.

Peter: Désolé.

Franck esquissa un léger sourire avant de reporter son attention sur Sara, la jeune femme avait le visage enfoui dans le cou de son fiancé, qui lui caresser les cheveux tout en déposant des baisers sur son visage.

Franck: Elle te plait ta robe au moins j'espère.

Sara: Je l'adore.

Maria: Elle est magnifique avec.

Chloé: Elle ressemble à une vrai princesse.

Michael: C'est déjà une vrai princesse, pas besoin de robe.

Sara se mit à rire, releva la tête et regarda Michael en souriant avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres.

Sara: Tu es adorable.

Lincoln: Moi il me donne envie de vomir tellement il est mielleux.

Veronica: C'est sûre que ce n'est pas toi qui dirai un truc pareil.

Lincoln fronça les sourcils et regarda sa petite amie.

Lincoln: Ca veut dire quoi ?

Veronica: Que toi faire un compliment ça t'écorcherai la langue.

Lincoln: Hé, je te rappelle que je t'ai emmené dîner y a quelques jours et je t'ai fait un compliment.

Veronica: Oui tu m'as dis que la robe que je portais me donner 10 ans de plus.

Lincoln: Et alors ?

Veronica: Regarde dans un dictionnaire la définition du mot, un compliment ce n'est pas censé vexé.

Lincoln: Ce n'est pas de ma faute si tu es susceptible !

La jeune femme qui était assis près du plan de travail, plissa les yeux avant de poser la main sur le manche d'un couteau, John qui était installé près d'elle la stoppa.

John: Heu...non, ça ce n'est pas une bonne idée, vous risquez d'aller en prison, si vous le tuer.

Veronica: Crime passionnel, je peux m'en tirer pour dix ans.

Franck: Oui mais vous oubliez LJ, il a besoin de ses parents.

Veronica: Michael et Sara s'occuperont de lui, dans 6 mois, ils les appellera papa, maman.

Chloé: A ta place Linc je ferai attention, elle a l'air d'avoir tout prévu.

Il la regarda en secouant la tête amusé avant de regarder Veronica.

Lincoln: Je plaisantais ma chérie.

Veronica: Qui c'est que tu appelles chérie là, certainement pas moi.

Sara: Morale de l'histoire Lincoln, la prochaine fois, tu la fermes.

Il la fusilla du regard et s'apprêta à lui donner une tape à l'épaule quand Michael intervint.

Michael: Touche la et c'est moi qui te plante !

Il regarda son frère avec un grand sourire, celui-ci secoua la tête en soupirant.

Lincoln: Je suis bien entouré c'est moi qui vous le dis ! Y a qu'LJ qui ne veux pas me faire de mal hein fiston.

Le petit garçon le regarda en plissant les yeux.

LJ: T'embête maman, en plus failli taper tata, c'est pas bien papa !

Lincoln: Qu'est ce que tu vas me faire ?

LJ: Moi rien, c'est papy qui va faire.

Franck: Ah bon !

Ils se mirent à rire, après plusieurs secondes Sara regarda Michael.

Sara: A propos, ça c'est bien passé avec les fleuristes ?

Michael: Oui, y a pas eu de problèmes, d'ailleurs j'ai refais le plan de table, tu peux me passer la feuille Peter.

Peter: Oui.

Il lui donna la feuille et en garda une autre qu'il regarda, pendant que Michael montrait le plan de table à Sara.

Michael: Qu'est ce que tu en dis ?

Sara: C'est bien comme ça.

Peter: Dis Mike, y a un truc que je comprend pas, sur cette feuille pour les gens qui seront à l'église, tu as écrit qu'il y aurait 24 personnes, alors qu'en recomptant le nom des gens que tu as écrit, moi j'arrive à un total de 22. Tu comptes invité des personnes invisibles et sans identités ou elles ont un nom.

Michael: On sera bien 22 à l'église.

Peter: Alors pourquoi tu as écrit 24 !

Michael: J'ai compté deux places en plus.

Peter: Pour des personnes qui ne seront pas là, logique.

Michael: Elles seront là, sans être là, j'ai compté...... la mère de Sara ainsi que la mienne.

Un silence envahit la pièce, tout le monde se regarda sans bruit, Sara déposa un baiser sur la joue de son fiancé avant de se blottir contre lui.

Franck: C'est gentil de penser à elles.

Michael leva la tête et le regarda.

Michael: C'est normal.

Peter: Je suis désolé.

Amber: Et le trophée pour le boulet de l'année est décerné à .......Peter !!

Michael secoua la tête amusé.

Michael: Ce n'est pas grave.

Peter: Dis juste pour savoir, tu vas compter deux personnes en plus pour la nourriture, non parce que sinon, perso ça ne me dérange pas de manger plus que ma part.

Sara se mit à rire avant de le regarder.

Sara: T'inquiètes pas on va faire en sorte qui ait assez à manger pour tout le monde, en plus on doit aller voir le traiteur tout à l'heure.

Peter: Cool !

Bruce: Ce n'est pas vous qui faîtes le repas Maria ?

Maria: Non, ils ne veulent pas.

Sara: Ce n'est pas ça Maria et tu le sais très bien, on ne veut pas que tu passes la journée à tout préparer et à servir, tu es là comme invité, on veut que tu t'amuses et que tu profites de la journée.

Bruce: Moi je trouve ça gentil.

Sara: Merci Bruce.

Michael: En parlant du traiteur, il va falloir y aller, on doit passer à la maison, prendre les classeurs qu'il nous a prêté avant de nous y rendre.

Sara: Exact.

Elle se leva tout comme lui, ils saluèrent tout le monde, une fois sortit de la maison, ils se dirigèrent vers la voiture quand Sara s'arrêta.

Sara: J'ai oublié mon sac à main.

Michael: Tu veux que j'aille te le chercher.

Sara: Non c'est bon, j'y vais, fait démarrer la voiture, j'arrive.

Elle retourna dans la maison et se rendit dans la cuisine.

Franck: Tu as oublié quelque chose ma chérie.

Sara: Mon sac à main, en faite, j'ai fait exprès, je voulais savoir où tu en étais Linc, avec l'anniversaire de Michael.

Lincoln: Ca avance, d'ailleurs ton père nous prête sa maison.

Sara: C'est gentil ça, merci papa.

Veronica: Il ne se doute toujours de rien.

Sara: Oh non, à croire qu'il a oublié.

Brian: Comment on peut oublier son anniversaire.

Maria: Ca ce peut quand on a quelque chose de bien plus important en tête.

Sara sourit à Maria avant de reporter son attention sur Lincoln.

Sara: Tu sais combien y aura de personnes.

Lincoln: A peu près.

Peter: Du coup, je viendrai peut-être accompagné.

Amber: Pour ça faudrait qu'une fille te supporte !

Peter: Ah ah !!

Sara: Un conseil la première fille qui veut bien de toi, fait tout pour la regarder.

Peter: La première fille qui voudra bien de moi, je ferai comme Michael, je l'épouserai.

Sara: C'est très drôle, mais tu sais contrairement à Michael, elle ne te dira peut-être pas oui.

Amber: C'est même sûre !

Sara sourit à son amie avant de prendre son sac à main et de frapper Peter avec.

Peter: Hé !!

Sara: Ca t'apprendra à dire du mal de mon futur mari !

Peter: J'ai pas dit de mal !

Sara: Ah non !

Peter: Non au contraire, la première fille avec qui il a une relation sérieuse, il va l'épouser, parce que c'est la femme de sa vie, j'aimerai bien que ça m'arrive.

Sara: Ouais, on va dire, que je te crois, en tout cas fait gaffe à toi !

Elle quitta la pièce sous les yeux amusés de tous avant d'aller rejoindre Michael.
avatar
suzie014
Mr Crane you have a phone call...

Féminin Nombre de messages : 1760
Age : 29
Localisation : dans les bras de Michael!!!!!!!!!! je peux rever non!!!!!!!
Date d'inscription : 06/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://robert.sylvie2@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  thais le Mer 5 Oct - 21:48

sa va
super suite
vivement la prochaine et surtout soigne toi bien bisou

thais
Assistant(e) du Dr Tancredi

Féminin Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re ensemble pour toujours

Message  yumi34 le Mer 13 Juin - 19:37

je suis nouvelle est vien de découvrir ta fic Very Happy
elle est géniale
j'ai hâte de lire la suite Smile Smile Smile Smile

yumi34
Compagnon de Cellule de Michael

Féminin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 13/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ensemble a tout jamais !!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 34 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum