MiSa saison 1...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Sam 14 Fév - 0:42

Voila pour vous une petite suite ! comme je suis en vacances cheers cheers et que je part, je ne sais pas du tout quand est ce que je pourrai republier. Donc si je ne poste pas pour un ptit bout de temps, c’est pas que je suis morte, que j’arrête pas fic mais juste que je suis au ski ! Cool
Merci pour tous les coms que vous me mettez ça me fait vraiment plaisir de les lire et de voir vos avis !!
J’ai écris la 1° partie de cette suite en écoutant « Tennessee » la chanson-theme de Pearl Harbor



-Sara… sa voix s’était faite douce et murmurante. Chacun vit le point rouge qui venait d’apparaître sur la poitrine de Michael.
Ils se regardèrent un instant puis leurs lèvres se scellèrent d’un commun accord.

Ils restèrent ainsi quelques secondes, chacun savourant la douceur de ce moment qu’ils désiraient inconsciemment. c’est comme si c’était l’aboutissement de quelque chose entre eux, et un nouveau départ. Le docteur et le détenu avaient conscience que cet instant ne durerai pas, mais pour l’instant il n’était qu’un homme et une femme, que deux êtres souhaitant s’aimer. Sara ferma les yeux et s’abandonna dans les bras de Michael qui mit sa main sur son dos, et ils restèrent la, sans bouger, comme dans leur monde, comme si rien n’existait plus autour d’eux que Eux.
Cependant ce moment, comme toute chose, eu une fin, et il se séparent a regret. Chacun avait l’impression que cet instant magique avait duré a la fois une éternité et avait été trop court. Michael repris conscience du point rouge qui vacillait sur sa poitrine ?
-Sara…allez-y, maintenant
Devant sa tête, désolée de le mettre en danger et de devoir le quitter, il lui murmura :
-je ne regrette rien.
Il ouvrit la porte, la poussa dehors et se jeta au sol, alors que l’enfer des détonations se déchaînait au dessus de sa tête, frappant Kuame qui était venu le chercher après s’être relevé en pleine tête. Il reprit ensuite le chemin de sa cellule, essayant de ne pas e faire voir et d’être le plus discret possible. il la regagna sans inconvénient majeur et pares s’être assuré que Sucre et Abruzzi étaient bien en train de percer le mur, il alla s’allonger sur le lot de sa cellule déserte, rêveur.
Sara courait, courait sur la pelouse. Elle fut rejointe par des gardes du corps de son père.
-sara, vous allez bien ?
-Vous n’avez rien ?
-aucun détenu ne vous a touché ?
Si, un, mais je n’avais rien contre. Mais ils sont cons ces 2 mecs la ! je suis médecin moi !
De ces 3 gardes du corps, un seul, Ed, n’avait pas encore pris la parole. il était le plus âgé du groupe et connaissait Sara depuis longtemps. Il savait que ses 2 gorilles l’énervaient plus que tout. ils étaient très forts pour tenir un flingue, ouvrir les portières de voitures et engueuler les gens mais en relation humaines ils étaient déplorable…QI avoisinant 50, pensa il. Il s’adressa alors a sara :
-sara, venez boire quelque chose, ça vous fera du bien, vous êtes médecin , je pense que si vous avez quoi que ce soit vous le savez !
Sara acquiesça , pensant encore au moment magique qu’elle venait de partager avec Michael , et suivit Ed. En chemin elle croisa son père, qui avait l’air vraiment inquiet pour elle et la cehrcahi partout.
-sara, tu va bien ?
-oui papa, je suis médecin tu sais
--je sais Sara, je sais, désolé,, c’est le stress qui me fait perdre mes moyens.
Sara fut surprise. 1° son père s’excusait, 2° il s’inquiétait pour elle et 3° il n’y avait pas de journalistes autour. Peut être qu’il s’inquiète vraiment pour moi ? C’est mon père au départ, il vient peut-être de s’en rendre compte…
Son pere lui ouvrit ses bras et elle s’y réfugia, abandonnant toute rancune et cynisme.
-sara, je suis désolé de ne pas avoir été très présent ses derniers temps, mais cette vache de reynolds ne cessiat de me harceler pour une quelconque affaire, elle me prenait vraiemnet tout mon temps en entretient téléphoniques inutiles. Sara hocha la tête, heureuse de retrouver le père qu’elle avait un jour rêvé d’avoir.

Elle rentra ensuite chez elle et s’assit sur son lit,e sparant triuver quelque chose de bein à la télévision, mais tous les journaux na parlaient t que de l’émeute, que elle avait vécu en « live » donc elle n’aviat pas besoin de regarder ses journalistes lui dire 100 fois la meme chose qu’elle savait déjà. Elle passa sur une chaine people de niveau assez bas et endendit :
« un tireur d’élite affirme avoir vu Sara Tancredi, la fille ne notre gouverneur retenue en otage dans une pièce devant la porte par laquelle elle a réussi a s’enfuir. Le détenu l’aurai apparemment aidé a sortir … »
Elle éteignit définitivement la TV, alla se faire un chocolat bien chaud et se coucha, seule dans son grand lit, comme toujours depuis longtemps. Elle essaya de prendre un livre mais elle ne pouvait se concentrer, les mots dansaient devant ses yeux. Enervée, elle ferma sèchement son livre et le balança a l’autre bout de la pièce. Elle termina sa tasse et voulu aller se coucher. Elle ferma les yeux et les images de cette incroyable journée défilèrent devant ses yeux. Tout d’abord cette pièce, ses détenus qu’elle soignait et aidait deux minutes auparavant, la fumée qui envahissait la pièce… elle sombrait dans le sommeil et tout devint confus dans son cerveau. Son père qui la prenait dans ces bras, acte normal pour un père mais si extraordinaire pour elle…et Michael, sa tête contre son torse, ses lèvres contre les sienne, cette instant magique dont elle aurai souhaiter ne pas voir la fin… elle savait qu’elle ne devait pas, qu’elle ne pouvait pas s’attacher a un détenu, surtout un mystérieux comme Michael Scofield. Mais au fond d’elle elle le voulait… elle s’endormit, un vague sourire flottant sur les lèvres.

Fox river. Cellule 40. le n°94941 ne pouvait s’empêcher de penser a elle. A eux.



Je sais que d’hab dans les fics papa tancredi est plutot pas tres sympa mais la je voulais le fiare gentil pour changer, comme je suis de bonne humeur d’être en vacs, je fais que des trucs sympa a mes personnage aujourd’hui ! attention ca ne va pas forcement durer, j’ai des petites idée sur la suite, genre Mme N.Scofield qui se ramène, un mort de plus…enfin rien n'est sur, ca dépend des oidées qui vont me germer dans la tete, je change toujours d'idée quand j'écris...
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Sam 14 Fév - 12:45


Super suite !
Enfin, depuis le temps qu'on l'attendait ce baiser...
Papa Tancredi gentil, c'est vrai que ça change (en bien)
A lalala; la presse people
La suite
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  nol59 le Sam 14 Fév - 22:58

Je viens de tout dévorer, j'adore
vivement la suite
avatar
nol59
Déchiffre l'origami

Féminin Nombre de messages : 285
Age : 39
Localisation : dans les bras de Went
Date d'inscription : 21/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Jeu 19 Fév - 19:27

Le lendemain, Sara se leva vers 7hrs, comme tous els jours, même si elle savait que ce jour la elle ne commençait qu'a midi et demi. Elle se leva, et vit un peu dans quel état était sa chambre, encore plus bordélique que d’habitude. Bah quoi, elle gardait tout, c’est comme ca. Elle repéra le livre qu’elle avait en vain essayé de lire la veille, a l’autre bout de la pièce, et alla le ramasser. Ce faisant, elle fit tomber une chaise sur laquelle était posé son manteau et son sac et renversa sa corbeille a papier, posé, Dieu sait pourquoi, au milieu de sa chambre. Il faudrai vraiment qu’elle commence a s’organiser un peu de temps en temps. par exemple, vider sa poubelle pleine de vieilles factures un peu plus souvent. Elle se pencha pour tout ramasser ; Un petit carton blanc par terre attira son attention lorsque tout fut à peu près rangé :
« Veronica Donovan, avocate »
Suivait une adresse et un numéro de téléphone. C’était le moment ou jamais d’aller glaner quelque information sur Mr Scofield. Elle se rendit a l’adresse indiquée et arriva devant le prestigieux cabinet d’avocat. En entrant dans le hall, elle croisa deux hommes entourant une jeune afro-américaine a l’air terrorisée, pensa-elle. Aller Sara, tu te fait des films parce que tu es dans un cabinet d’avocat…Elle fit quelque pas dans le hall et c’est alors que Veronica déboula dans le hall. Elle fonça (eh oui encore une fois) pile dans Sara et tomba par terre, emportée par son élan:
-Merde ! Ah tien Sara ! Je suis désolé, je dois vraiment avoir l’air d’une…
Mais elle vit que Sara rigolait doucement et dit, reprenant ses esprits :
-vous n’auriez pas vu une jeune femme noire sortir de l’immeuble a l’instant ?
-Si, si, elle était avec deux hommes, leur voiture vient de partir, c’est la noire, la
-oh merde ! Désolé, ca fait deux fois en 3 phrases mais c’est vraiment toutes les emmerdes qui me tombent dessus en meme temps ! Je sui sure que dans 20 secondes mon fiancé va d’ailleurs m’appeler pour me demander pourquoi je suis en retard au resto. Bon je vous laisse, je dois y aller, si vous vouliez me voir , je suis désolé mais je ne revien ici que après le Week-End, j’espère que c’était pas urgent.. ?.
-Non, non pas du tout !
Veronica lui offrit un dernier sourire désolé avant de partir agrand pas vers la rue.
Sara sourit en la voyant partir. Vraiment une vraie tornade cette femme ! Elle se baissa pour rammasser ses affaires et vit alors par terre un trousseau de clés, sûrement celui de Veronica, qui avait du tomber lors de la « collision » Elle le ramassa, il comportait une dizaine de clés « maison », « bureau » , « Seb », disaient les petites étiquette sur chacune des clés. Une en particulier attira tira son attention « Mike ». Sara hésita un instant. Elle se trouvait en possession de la clé du domlicile de l’appatrement de micahel. Aller, personne n’en saura jamis rien si tu met les pieds chez lui… uuste pour voir, c'est pas un crime!
Elle alla faire un double de la clé chez un petit serrurier rapide puis alla déposer le trousseau dans la boite au lettre de véronica, en espérant qu’elle le trouve, et après avoir vérifié que la clé de la boite n’était pas sur le trousseau. Elle regarda ensuite sa montre ; elle avait juste 2 heures avant de devoir retourner a Fx River. Elle se dirigea donc dans le quartier le plus chic de Chicago, et arriva devant l’adresse indiquée dans le dossier et dans l’annuaire qu’elle venait de consulter dont il n’avait pas été effacé. Elle entra dans le hall et chercha son nom sur les boites aux lettre. « M.Scofield, n° 20A » elle prit l’ascenseur (béni soi son inventeur, elle n’aurai jamais monté 20 étages a pied)et arriva au vingtième et dernier étage. elle se retrouva devant sa porte, n°20A. Elle hésita encore un peu –
c’est pas très bien tous ça…
aller personne n’en saura rien !
C’est pas une raison…et toi t’aimerai qu’on rentre dans ton appart ?
Bon ta gueule, je suis devant et j’ai la clé, j’y vais !

Elle introduisit la clé dans le serrure qui tourna sans problème. Elle entra dans l’entrée de l’appartement. Il était décoré sobrement mais avec goût, remarqua elle. Bien du style de son propriétaire. elle fit quelques pas et se retrouva dans le salon, pas très grand mais bien arrangé, avec une cuisine américaine et quelques chaise de bar. Tout était bien proportionné, chaque meuble avait sa place et s’accordait parfaitement avec un autre, le style étant un hramonieux mélange de moderne et de classique. Elle s’avança dans un couloir et ouvrit une porte. la salle de bain. Quelques produits cosmétiques étaient rangés sur une petite étagère tout était impeccable, jusqu'à la poubelle, vidée. Elle continua ensuite et trouva sa chambre. Ordonnée, une petite grue en origami jaunie était posée sur la table nuit attenante au lit double. A coté, dans un petit cadre, on voyait une photo de deux jeunes enfant, sûrement Lincoln et Michael, avec une femme ressemblant a Lincoln mais ayant ls yeux azurs de son second fils : Cristina Rose Scofield, devina elle. Dans un autre cadre, c’était Michael, plus jeune, il devait avoir 20 ans ; Veronica était entourée de Michael et Lincoln, le premier regardant l’objectif, le second regardant tendrement la jeune femme. Dans les placards, quelques vêtement étaient parfaitement pliés et repassés, et un vieux sweat de Loyola était accroché a une patère.
Elle vit ensuite une autre chambre, chambre d’ami sûrement, et arriva au bout du couloir. Elle rentra dans une pièce étonnement lumineuse, qui comportait une énorme baie vitrée qui surmontait tout chicago. au murs, de petits trous, sûrement crées par des punaises, attirèrent son retard. Un autre détail l’intrigua : Un ordinateur était posé sur le bureau, avec un écran, une souris, un clavier, mais le disque dur avait disparu et laissait place a un trou béant dans l’unité centrale. Deux questions a ajouter a la liste : Pourquoi a-t-il autant de trous de punaises dans son mur ? Pourquoi a il jeté son disque dur ? Un coup d’oeil a sa montre ramena Sara a la réalité : midi. Il fallait qu’elle parte maintenant si elle voulait etre dans 30 minutes a FoxRiver. En plus, son premier patient était Michael…

Sara sourit en voyant que quelqu'un avait remis sa blouse abandonnée hier dans l’aile B a sa place, et que la petit fleur était toujours dans la poche. Elle la déposa sur une étagere et, quelques instants plus tard, Michael rentra dans la pièce pour son insuline quotidienne.
M : Bon jour Sara.
S : Bonjour Michael. Asseyez vous, je vais vous faire votre injection.
M : je ne pensai pas que vous viendriez aujourd’hui
S : Apres ce qui c’est passé hier ?
Michael acquiesça
S : Ca dépend de quel moment on parle…
Michael lui fit un sourire éblouissant dont lui seul avait le secret (non, même Edward Cullen ne sais pas les faire comme lui !), elle rougit légèrement et détourna le regard. Voyant son embarras, il changea de sujet :
M : Vous avez gardé la fleur
S : C’est mon problème, je ne jette jamais rien.
M : C’est sur que tout ce qu’il y a ici c’est… un peu étouffant
S : Pff, vous n’avez pas vu mon appart
M : Je vous croyait une fille bien !
S : Excusez moi ? c’est quoi le rapport ?
M : Vous m’invitez chez vous alors que je ne vous ai même pas encore offert un dîner
S : On sait toujours ou sa finit les filles bien…
Michael lui sourit et se leva, un gardien l’attendait à la porte. Sara l’appela alors qu’il était à deux mètres de la porte et lui dit, prenant son courage a 2 mains :
S : Michael, ce qui c’est passé hier ne peut en aucun cas se reproduire…
M : bien sur Sara, bien sur, ne vous inquiétez pas…

Il sortit, tout était confus dans sa tête. Il se sentait si bien avec elle, aurai tellement voulu la connaître plus tot, et pourtant dans quelques jours, quelques heures, il allait devoir trahir sa confiance, il n’avait plus le choix, surtout depuis que T-Bag c’était joint à l’équipe…
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Jeu 19 Fév - 23:10

AHHH Edward Cullen, on voudrait toutes le même, mais malheuresement, il n'existe quand un seul exemplaire ! Very Happy
En tout cas félicitation pour ta suite et oui je viens juste de trover 5 min pour la lire... en vacances et on a encore moin le temps, ça vous parait logique vous ??? Rolling Eyes
La suite
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Mer 25 Fév - 22:37

Very Happy Coucou, voilà un petit message pour te dire que nous ne t'avons pas oublié et j'espère qu'il est en de même pour toi par ce qu'on aimerait bien une suite par ici ! ! !
Et oui, c'est ça les bonnes choses on en a jamais assez lol!
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  Waris le Mer 25 Fév - 23:08

moi aussi j'aimerais bien une suite Very Happy Very Happy
avatar
Waris
Compagnon de Cellule de Michael

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 26/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Lun 2 Mar - 20:42

minuscule suite de 5 lignes juste pour vous montrer que je vous oublie pas meme si j'ai pas le temps!

Le lendemain
Sara sortie de l'infirmerie et descendit les escaliers tout en bavardant tranquillement avec Katie. Un maton les aborda:
G: eh les docs devinez qui vient de se gfaire une visiste conjugale?
K: si vous ca vous fait tant plaisir de nous l'annoncer, allez-y
S: bon dites le nous si ca vous passione!
G: je vous le donne en mille...
Devant les mines absolument non interressée et blasée des deux femmes il ajouta:
-Scofield!
Sara hocqueta de surprise et faillit lacher sonn gobelet de café.
K: bon ba maintenant que vous l'avez di vous pouvez partir, merci!
G ( tout content d'avoir surpris sara) : Ca vous en bouche un coin quand meme!Quel cachottier cette Gueule d'ange...
Le garde s'éloigna et Katie se tourna vers Sara qui était toujours figée sous l'effet de la surprise.


voila les filles ces quelques lignes pour vous donner un avant gout de la suite dans le courant de la semaine!
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Lun 2 Mar - 23:42


Alors là c'est limite du sadisme Twisted Evil de nous laisser comme ça après cet aperçu ! ! !
J'espère qu'on aura bientôt la suite...
En tout cas, c'est toujours un plaisir de te lire
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Mer 4 Mar - 20:43

voila une suite apres autant detemps! je pars en voyage scolaire donc pas de suite avant un petit bout de temps, désolé!
j'espere que ca vous plait et que vous aller mettre plein de commentaires!!

Dans le bureau de Sara, peu apres.

Sara soupira. Elle était dégoutée. Vraiment. Il était marié. Il ne lui avait pas dit. Elle s'était fait (encore) avoir. Il était comme les autres.
Elle se leva et alla voir le nom de sa "femme" , elle se repugnait l' appler comme ca, dans le registre. Il y avait meme une photo d'identité. La femme ne ressemblait pas du tout aux genre de femme qu'elle aurait vu avec Micahel, meme si elle aurai aimé de jamais en voir. Elle était brune, trop et mal maquillé et son nom confirmait ce qu'elle voyait sur son visage: elle était d'europe de l'est. Nika Volek. L'heureuse élue, rajouta elle amèrement.
Elle retourna tristement dans son bureau; Cette journée allait définitivement etre pourrie. Elle regarda succesivmenet l'heure, puis on emploi du temps. Lincoln Burrows. Et en plus, je dois aller verifier si un homme est en assez bonne santé pour se faire tuer! Elle se leva et alla vers les cellules du quartier protegé.
Lincoln avait mal a la tete. Chez lui, il aurait pris un verre de scotch, et peut être une aspirine, mais il n'était pas chez lui, plus depuis 3 ans. Il ne comprenait plus. Pourquoi Michael avait beoisn de se marier avec une tchèque pour son plan? le grade arriva et le prévint de sa "visite médicale" Et en plus je dois me faire enchainer comme la pire des betes sauvages des qu'une personne non armée veux venir me parler.
La doc' rentra dans la cellule. Elle aussi ca doit la souler de venir...
l: Bonjour docteur
s: bonjour lincoln.
Elle s'approcha du lit et s'assit a coté de lui, apres avoir dit au garde recalcitrant de fermer la porte.
s: Je voudrais m'excuser, ca ne doit pas etre agréable pour vous de faire ces exams, meme si c'est necessaire...
l, d'un ton fataliste: vous y pouvez rien, c'est votre job
s: Ouais mais j'ai aps fait medecoine pour pouvoir certifier qu'on pouvait assasiner un homme!
Elle vait dis ca d'un ton vif, sans savoir pourquoi. Lincoln, surpris, releva la tete et croisa son regard. Elle détourna les yeux et changea de conversation:
-Je ne savais pas que votre frère était marié.
-Peu de gens le savent. J'ai appris que j'avais une belle soeur il y a 3 heures et je sais son nom depuis 2 heures.
-Vous ne la connaisez pas?
-Personen ne la connais, sauf lui. Ils ont seulement signé un papier a la mairie.
La docteur ne savait plus que penser. Meme le frere de cet homme ne savait aps qu'il était marié. Elle termina le check-up, dit au revoir a son patient peu bavard et sorti.

Michael avait réussi a renter dans la salle grace au pass que lui vait fait passer Nika. Encore un pion dans cet histoire, d'ailleurs. Il ne fallait pa qu'il pense a ca, sinon il serai resté bien au chauid dans son appartment a chicago. Il s'empara de son paquet et sortie rapimdent de l'endroit . Dans les canalisations, il explora le contenu de la grande enveloppe. Sa montre n'était plus la. Il alla dans sa cellule et se tourna vers Sucre, qui lisai un quelconque magazine.
su: toi papi t'a un probleme
m: Ouais, j'ai besoin de récupérer un truc.
Su:quoi?
M: ma montre en or, surment sur un gardiens. Il me faut un pickpockett
Su: tweener, le ptit frimeur, a l'air doué, l'autre jour il a volé un truc a C-Note et celui-ci le cherche toujours! c'est pour le plan mec?
Michael acquiesca et alla trouver tweener, avec qui il conclut rapidement un accord. ensuite, il fut accompagné par un garde à l'infirmerie. Il remarqua immédiatement le regard bizarre que lui jeta Katie et l'air indifférent et froid avec lequel son docteur l'accueillit.
m: bonjour docteur
s: Bonjour, asseyez vous si'il vous plait
michael s'assit et ommenca a comprendre. Nika. Bien sur, ca ne pouvait pas bien se passer; il fallait que Sara soit au courant. Il ne dit rien et sara lui saisit la main pour la piqure. Elle la premiere cassa le silence pesant qui s'était installé, d'un ton amer.
-Vous ne portez pas votre alliance
- Je n'ai jamais eu a en porter une.
- quand est ce que vous réondrez vraiment a mes questions?
-j'y répondais. Je n'ai épousé Nika que pour la sortir de l'enfer dans lequel elle avait été plongé. Je ne porte pas d'alliance parceque je ne me considère pas comme marié
-mouais. De toute facon avec vous on ne sait jamais ou est ce que la vérité se cache!
-sur ce point ci vous pouvez me croire. Je n'ai jamais touché Nika.
-et sur les autres?
- Vous connaitrez bientot la vérité.
-bientot?
-Dans une semaine, tout vos questions auront leur réponse.

Micahel se leva et sortit sans rien dire de plus, laissant Sara encore plus intriguée qu'a l'ordinaire. Very Happy Very Happy cheers cheers cheers
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Mer 4 Mar - 23:12


Voilà pour ta suite !
J'espère que tu passeras un agréable séjour, et nous on tachera d'être patiente, mais il faudra je le crain se rattraper à ton retour.
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Dim 22 Mar - 20:08

salut les filles!
et non vois ne revez pas! je met une suite apres 3 semaines!
commentez STP!! j'espere que ca vous plaira

Le jour suivant, Michael voyait enfin le bout du tunnel, le jour de l'évasion s'approchait, Lincoln devant être exécuté une semaine plus tard. Il avait donc prévu l'évasion pour 5 jours plus tard, de nuit. La tension lors des moment de TP se faisait de plus en plus sentir, surtout que depuis la veille T-Bag et C-Note s'étaient intégrés de force au groupe. Si C-Note n'était pas vraiment méchant au fond et avait aidé Michael avec le Pugnac, T-bag était lui une vraie ordure et Michael ne pouvait supporter l'idée de le remettre en liberté, c'est pourquoi déjà il avait conçu un pan assez rudimentaire masi efficace pour l'empêcher de nuire. Il sorti de sa cellule et alla au TP, dans la salle de pose des agrdien qui était tout à refaire. Sitôt les gardes partis, linc et Sucre relevèrent la table, enlevèrent la moquette et chacun se remit au travail.

Bureau de la Vice-Présidente et sénateur de l'Illinois Reynolds, centre de Chicago.

-Ou en somme nous?
-chacun fait de son mieux, madame la Vice présidente. Dans une semaine, tout sera fini, votre frère pourra vivre tranquille et vous n'aurez plus jamais a penser à toute cette histoire
-Une semaine, c'est long. Accélérez les choses.
-C'est impossible Madame Reynolds, le procès a fixé la datte a dans une semaine.
-Il n'y a rien que l'argent ne puisse pas rendre possible.
-Bien madame. Je vais faire ce que je peux.
-Des nouvelles de l'avocate?
-Elle a disparue.
-Et le petit morveux?
-kellerman est chez lui a l'instant madame.
-bien. Laissez moi seule je vous pris. Et essayez de trouver Nick Savrinn. J'ai appris qu'il travaillai avec Donovan.

Banlieue de Chicago.

La sonnerie retentit dans la maison. LJ mis pose sur sa PS2 et alla ouvrir, pied nus. Il ignorait qu'il ne reverrai jalais sa PS2 et que bientôt, la réalité serai beaucoup plus dure que n'importe quel jeux video pour lui.

-Bonjour. Tu es LJ Burrows?
-Ouais, c'est moi$
-tes parents sont la?
-non, ils sont sortis faire les courses. Excusez moi mais qui etes vous?
-un inspecteur du department des divorces au ministère de la Famille. Je suis chargé de vérifier que tout ce passe bien pour toi, notament avec ton beau-père.
-Bien sur, pas de probleme. Ca vous gene si je vous demande une carte ou un truc ds ce genre.
-Non , aps du tout.
Danny hale sortit un flingue de son pardessus. A ce moment la, Lj compris que tout basculait.

Quelques heures plus tard, cour de Fox River

Lincoln et Michael se parlaient a travers le grillage.
M: toujours aps de nouvelles de Véro?
L: Non mais ya pire.
M: ??
l: Pope en personne est venu m'annoncer que LJ était a présent un criminel en fuite accusé du meurtre de sa mère et de son beau père.
M: Poh mon dieu!! il ne nous laisserons jamais??
l: jamis Mike. Aide moi, aide le, il faut le sortir e la.
M: 5 jours Linc, il me faut encore 5 jours pour te sortir de la
Garde: Scofield! Infirmerie!

A regret, les deux frères se séparèrent, et Michael, plus triste et soucieux que jamais, se dirigea vers l'infirmerie. Toutes ses pensées étaient tournées vers Lj, et il cherchait un moyen de le sortir de la, même si la simulation semblait désespérée. Et ben plus il n'avait de nouvelles de Vero. Il pénétra sans s'en apercevoir dans l'infirmerie et s'assit machinalement. La voix de Sara le tira de ses pensées.
-Vous avez l'air soucieux
-Problèmes de … famille
Sara répondit sans réfléchir d'un ton ironique:
-Problèmes conjugaux?
Michael leva les yeux et la fixa d'un regard peiné avant de répondre amèrement:
-Mon frère va être assassiné légalement dans moins de 168 heures, mon neveu est en fuite et accusé de double meurtre, c'est a dire qu'il risque de prendre la place de son père sur la chaise, sans oublier que notre avocate et seul soutien extérieur ne donne plus signe de vie. Alors si il y a quelqu'un dont je me fous bien maintenant, c'est bien Nika.
Michael avait parlé sur un ton de plus en plus enervé et Sara resta muette devant une réponse si forte. Elle se rendait compte de son erreur, et elle voyait aussi que sa phrase précédente était guidée par la jalousie.
S:je suis désolée, je...
m: vous ne pouviez pas savoir. Excusez , c'est juste que toute la tension accumulée est retombée sur vous, je ne voulai pas m'énerver.
S: Il y a quelque chose que je êux faire pour vous?
Michael jeta un coup d'oeil a l'horloge. A cette heure ci, il n'aurait plus de promenade dans la cour avant 18 heures
M: Il y a quelque chose, mais vous ne pouvez pas le faire
S: quoi donc?
M: me preter votre portable
Sara, encore une fois, resta muette d'étonnment.
M: ne me duites pas que vous ne pouvez pas, je le sais déjà.
S: pour appeler qui?
M: LJ. Le fils de Lincoln.
Sara réfléchit. Elle se leva vivement de son fauteuil, alla fouiller dans son sac et en sorti un petit Samsung bleu et noir.
S: allez-y. Je vous laisse...30 secondes, derrière le paravent
Michael, d'abord surpris, se leva et s'empara du téléphone. Il alla derrière le paravent et composa rapidement le numéro qu'il connaissait par coeur.
LJ decrocha et ne dis rien, soupçonneux. Ça faisait 4 heures qu'il marchait seul , pieds nus dans Chicago.
M: Lj? C'est moi, c'est Mike. J'ai pas beaucoup de temps.
LJ: Oncle Mike? Oh mon dieu, je ne sais plus ce qui m'arrive
M: tu es ou la?
LJ: quelque part dans chicago, je ne sasui plus, j'ai marché tout l'après midi, je ne sais plus quoi faire...
M: ecoute Lj, il faut que tu appelle Veronica, pas avec ton portable, il va surement être mis sur écoute. Ok? Si ça marche pas, essaye d'aller la ou je t'emmenais quand t'étais petit, c'est encore en état.
LJ: Oncle Mike? Je peux vous envoyer une photo sur le portable? C'est ...le mec qui a tué ma mère et Adam
M: (hésitant): non LJ je suis désolé c'est pas mon portable. Envoie la a notre adresse mail ok? Je dois aller mon grand.
Lj: tu n'es pas en train de faire une connerie au moins?
M: non, t'inquiète. Je t'aime LJ, ton père aussi.
LJ:moi aussi je l'aime. Dis lui.
M:je dois raccrocher. Je t'aime LJ
Michael replia le téléphone et, levant les yeux vers Sara,
M:merci. Je ne vous remercierai jamais assez.
S: de rien, vous avez aidé LJ, c'est l'essentiel. Asseyez vous pour la piqure je vous prie.
Michael s'assit en silence, toujours étonné que Sara lui ai prêté son portable. Lorsqu'elle eu fini, il se leva et, gardant sa main contre la sienne, il murmura:
-merci encore Sara;
Il aimait sentir sa proximité, mais il savait qu'il s'aventurait sur un chemin dangereux. Ils finirent par s'éloigner a regret, puis Sara sortit de la pièce pour appeler un garde. Pendant ce temps Michael, vif comme l'éclair, alla verser ses deux tubes de dentifrices dans la bouche d'égouts, souriant en voyant que le métal était déjà bien rongé. Il se releva et regarda par la fenêtre. Un jour, bientôt, il s'échapperait sur ce câble, a présent immobile et inoffensif, qui représentait le maillon faible de la prison.

coment please!
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Dim 22 Mar - 22:57


Une suite, je crois qu'on l'attendait un peu comme le messie celle-ci, en tout cas ça fait plaisir dete relire, c'est toujours aussi génial ...
Ahhh qu'est-ce qu'ils sont mignons tousles deux, et ils prennent progressivement conscience de leur sentiment
Et bien dis donc michael n'est pas ce qu'on appelerait un mari amoureux transi Wink , pauvre Nika lol!
Nan je plaisante on s'en fou un peu de Nika nous Michale on le voit plus avec ... Sara bien sur !
Bon allez j'arete là, tout ça pour te demander une suite
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Jeu 26 Mar - 0:27

petite suite...merci soara de continuer a lire!
Sara rentra dans l'infirmerie et vit Michael qui regardait, pour la énième fois lui semblait-il, l'infirmerie comme si c'était un endroit extraordinaire, elle sentait qu'il examinait chaque détail de la piece. Il partit apres lui avoir rapidement dit au revoir.
Une fois arrivé dans sa cellule, il se sentit, pour la premiere fois depuis son arrivée a Fox river, desoevré. Il ne pouvait actuellement plus rien faire d'autee pour l'évasion, et il voulait, pour quelques minutes, ne plus y penser. Il atrapa le magazine de Sucre et fit le Sudoku ( niveau tres dificile) en 2moinutes30 chrono, sous le regard admiratif de Sucre, puis devissa les toilettes, les revissa et se mit a tourner en rond dxans les 3 metres carés de sa cellule, sous le regard cette fois ci de plus en plus exaspéré de Sucre.

Plus tard dans la soirée
Sara téléphonait au bureau d'assurance d'un hopital de chicago pour un probleme dans le dossier de Michael.
-Vous en etes sure?
-Bien sur. Mr scofield a recudes soins psychologique pendant plusieurs années pour deux raisons. Si vous voulez en savoir plus je peux vous passer le chef du service psy.
Sara tenta alors de convaincre le DrCook, responsable du service psy de l'hôpital, de lui parler de Michael.

-Je sais que vous êtes tenu par le secret médical, mais je suis moi meme son médecin, et ceci n'est pas mentionné dans son dossier. Pourriez vous me dire pourquoi a il été suivi?
-Mlle tancredi, vous savez, je ne sais si je peux vraiment vous dire cela, si...
je veux le savoir simplement pour l' aider et mieux le comprendre! C'est aussi mon rôle dans un pénitentier d'Etat.
Michael Scofield était suivi par le docteur Brighton pour deux choses: il souffre depuis sa plus forte enfance de low lattent inhibition
Excusez moi?
C'esta dire qu'il est beaucoup plus réceptif a tous les stimuli de son environnement que les gens « normaux », qui rejetent automatiquement ces stimuli pour ne pas être débordé par les informations. Si le patient a un QI faible, cela peut faire de lui un fou, mais si , comme dans le cas de Michael, cette LLI fait de lui, disons, un génie créatif.
Micahel est un ...génie!
Pas au ses moderne du terme, mais oui. La deuxième chose est que Michael a énormément souffert lors de son enfance, il n'a jamais connu son père, sa mère est morte alors qu'il avait moins de 10 ans. Tous ces événements combinés au caractère déjà assez protecteur de Michael ont fait de lui un sauveur, quelqu'un qui n'hésite a mettre sa vie en péril pour secourir les autres.
Le docteur brighton, que je connaissais bien , m'a une fois dit que Micahel le fascinait, toutes ses caractéristiques faisant de lui un homme hors du commun. Voilà, c'est tout ce que je peux vcoius dire sur MrScofield.
Merci enormenent docteur, vous m'avez vraiment éclairé sur Michael, je ne savais aps tout cela
Peut etre que vous ne connaissez pas si bine Michael Scofield
Vous avez raison, je ne le connais pas.

Dans sa cellule, Michael parlait tranquillement avec Sucre, ou plutôt Sucre lui parlait de Maricruz, en attendant le diner. Lorsque les cellules s'ouvrirent, Bellick interpella Michael:
b: Gueule d'ange, tu restes la! Pope veut te parler!
Michael s'assit sur son lit et attendant le pope, se demandant que pouvait il avoir a lui dire, mais son esprit était alleuirs, dans une autre piece de la prison, avec une autre personne... Enfin pope entra dans la cellule.
P: Michael, je suis venu pour voiyus annoncer une bien triste nouvelle...
Michael releva la tete et haussa les sourcils. Que poucaiut il lui annoncer qui rendrai pire la situatiuon actuelle?
P: il y a eu aujourd'hui une sorte de recours au tribunal, mais l'avocate de votre frère n'était pas la et ceux de Mrs Reynolds on pu s'en donner a coeur joie...
Ils ont obtenus d'avancer de 3 jours l'execution de Lincoln.

comenteez SVP!! Very Happy
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Jeu 26 Mar - 11:43

Mais de rien, c'et un Plaisir de te study ! ! !
Michael Fascinant, ... nan tu m'étonnes Wink
Pauvre lincoln, son éxécution est avancé de 3 jours. No
Michael va avoir besoin de l'aide de Sara s'il veut réussir dans ce délai. Comme ça on aura peut-être un peu plus de Quoi, On peut toujours espérer lol!

Dis-moi, Comment se fait-il que Véronica n'était pas présente au tribunal ... tu ne vas pas virer dans le Twisted Evil j'espère !

La suite
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

misa saison 1

Message  veronique le Jeu 26 Mar - 15:57

cheers salut sa faisait longtemps qu'on avez pas de suite. T'es pardonner pour cette fois.
Continue ne nous laisse pas sur notre fain ?
comme dit soara Tu vas pas virer Véronica ? J'adore son personnage
avatar
veronique
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 12/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Jeu 26 Mar - 20:35

merci les filles pour vos comms!
pour vero je ne promet rien, de toute facon je pense a tuer un des personnages, je en sais pas encore lequel, j'hésite!
Me tuez pas en l'apprenant quand même!! (sinon ba je pouré plus faire de suite!)
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  Waris le Jeu 26 Mar - 21:34

toujours aussi bien tes suites bravo
moi je veut juste plein de misa
avatar
Waris
Compagnon de Cellule de Michael

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 26/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Lun 30 Mar - 16:37

une ptite suite!!

L'exécution... Lincoln... tout tournait dans la tête de Michael. son plan était fini, il ne pouvait le sortir de la en 3 jours... le temps...le temps lui manquait...il se remémorait un poème français qui l'avait marqué, adolescent, lorsqu'il l'avait étudié:
ô temps, suspend ton vol,
et vous, heure propices, suspendez votre cours...
Bellick avait surgi derrière Pope. Il ne savait pourquoi, il ne pouvait s'empêcher de sourire devant l'air perdu de Michael. Il ne put s'empêcher de lui lancer une pique, de jouer sur sa vulnérabilité en cet instant grave

b: alors Scofield, qu'est ce que ça te fait? Tu savais pourtant qu'un jour, on allait l'emmener a l'abattoir ton frère? De toute façon il va finir comme une bête, avec une tombe a son nom dans le seul cimetière qui voudra de lui, Fox River...alors tôt ou tard...
Le gardien ricanait. Dans la tête de Michael, seul ce rire sournois et incessant était clair, précis, il n'entendait plus que ça. Il ne savait plus qui était Bellick, que pope était la, qu'il était prisonnier...
Il se leva comme un ressort , fit deux pas vers le gardien et le cloua au mur avant de lui assener la claque de sa vie. Pope avait assisté a la scène, et devant le regard furieux de Bellick, il assena
-Michael Scofield, 3 jours de Quartier d'isolement
-mais directeur, 3 jours? Ce fumier m'a frappé!
-Bellick , vous l'avez provoqué! J'ai dit 3 jours,; c'est amplement suffisant. Lewis emmenez le, je veux qu'aucune violence ne lui soit faite, il est en état de choc.
Michael fut trainé vers le quartier d'isolement, dans le brouillard, il avait juste compris qu'il en ressortirai pour voir son frère mourir, mourir. Il arriva dans la cellule et fut jeté sans ménagement.
Il s'effondra par terre. Il ne comprenait plus, ne savait plus...

J'ai tout mis la dedans...j'ai tout mis la dedans...j'ai tout perdu... ma famille, ma vie, mes relations, ma situation...j'ai tout perdu. Je ne suis plus rien...j'ai tout perdu...
Ces quatre mots « j' ai tout perdu » tournaient dans sa tête. Il se leva et, de dépit, il frappa, frappa tout ce qui était a sa portée. Les murs, le lits, le porte...il se retrouva bientôt les poings en sang, l'esprit toujours aussi embrouillé, ne comprenant plus que ces quatre mots, qui refusaient de sortir de sa tête. A bout de force, il s'effondra par terre. Il ne pouvait même plus pleurer, il n'en avait même plus la force, plus le courage. Il resta la, prostré, conscient mais ne réagisant plus. Il se rendait juste compte que peut être avait il franchit cette limite entre le génie et la folie, cette limite si fine et ténue qu'il pensait ne jamais rencontrer..

Le gardien, quelques instants plus tard..étai-ce des secondes, des minutes ou des heures qui s'étaient écoulées pour Michael, frappa à la porte et ouvrit le guichet
-Scofield! Diner!
Ne recevant aucune réponse il poursuivit, plus fort
-Scofield!! Viens prendre ta bouffe! Ou je balance ton plateau a l'intérieur! Aller, moi aussi je suis triste pour Linc, mais c'est pas une raison!
Ne percevant meme pas un bruit en provenance de la cellule, il retira le plateau du guichet et avec sa lmape torche, il jeta un coup d'œil a l'intérieur. Il vit le yeux ouverts et pourtant vides de Michael, son visage exsangue, les traces de sang sur le mur. Il appela le gardien en charge de l'infirmerie
- C'est Lewis. Tancredi est encore la?
A sa grande surprise, ce fut Sara elle même qui lui répondit, légèrement mécontente, ayant pris le talkie que le maton avait posé sur une table
-Oui Lewis ,Tancredi est la. Qu'est ce qui se passe?
Confus, Lewis ne hésita puis poursuivi
-J'ai une urgence, cellule 12 du Q.I.
-Qui?
-Scofield.
-J'arrive tout de suite.

Michael, encore conscient, avait l'impression de flotter dans un autre monde, ce monde qu'il c'était construit, petit, pour ne pas souffrir. A l'époque, sa mère venait de mourir. Dans ce monde, il s'imaginait en héros, rendant sa mère fier, et faisant regretter à son père de l'avoir abandonné. Ce monde, il pensait l'avoir abandonné en même temps que l'enfance et l'innocence, mais il resurgissait. Il entendit cependant la voix de Lewis et se força petit a petit a revenir a la réalité. Il se redressa faiblement et s'adossa au mur. Il remarqua alors les traces de sangs sur ces mains et se rappela sa précédente folie. Il ne devait plus, non, s'adonner a cet égarement.

La porte s'ouvrit et instinctivement Michael, pensant avoir affaire a un gardien venant se défouler, se recroquevilla contre son mur dans un mouvement de recul.
Sara , entrant, demanda au gardien de refermer la porte et d'allumer la lumière. Celle ci illumina la cellule d'un éclat cru et le docteur vit les traces de sang sur les murs. Elle s'approcha de Michael, voulant le faire se sentir en confiance, elle avait perçu son mouvement de défense à son entrée.

-Michael? C'est moi, c'est Sara. Vous ne devez pas avoir peur Michael. Je vais vous sortir de la. Vous devez juste vous relever et vous assoir sur le lit.
Elle esayait de mettre le plus de persuasion et de douceur possible dans sa voix, tout en s'avançant doucement.
Elle était a présent devant lui et lui tendit la main. Il leva le bras et s'accrocha a cette main qui, lui semblait il, était une porte de sortie, une échappé au cauchemar dans lequel il s'était lui même englué. Sara sentait les croutes formées par le sang sur la main de Michael et lisait le désarroi dans ses yeux, qui pourtant, semblaient s'être quelques peut animés depuis son arrivé.
Il se mit debout, tremblant, frissonnant, titubant. Il fit un pas et s'assit sur le lit. Il n'avait toujours rien dit. Il se tourna et regarda Sara, qui plus que jamais lui avait l'air d'un ange dans l'abime où il était plongé et murmura :

-Merci.

Comment!!
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Lun 30 Mar - 20:09

Un ange dans l'abîme, je trouveque c'est une très bonne description de michael. Une petite pièce dans le noir, un lit et 2 personnes qui n'osent s'avouer leurs sentiments, il faudrait une petite panne de courant , pour être tous les deux
trop aussi génial en tout cas, on attend la suite avec impatience
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  Waris le Lun 30 Mar - 20:56

tu peux pas arreter la comme sa
je veux la suite
merci pour ta fic elle est vraiment géniale
avatar
Waris
Compagnon de Cellule de Michael

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 26/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  veronique le Lun 30 Mar - 23:58

Il nous faut une suite et vite. STP on en redemande
avatar
veronique
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 12/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  isaxxxx le Dim 5 Avr - 22:53

voila une ptite suite... pas si petite d'ailleurs Smile
mercui pour tout vos coms et encouragements et excusez moi si je poste pas très souvent, ca me prend pas mal de temps d'écrire !


Il se mit debout, tremblant, frissonnant, titubant. Il fit un pas et s'assit sur le lit. Il n'avait toujours rien dit. Il se tourna et regarda Sara, qui plus que jamais lui avait l'air d'un ange dans l'abime où il était plongé et murmura :

-Merci

il se turent quelques instants, Sara ne savait que dire et pourtant elle sentait qu'elle devait rester, que pour le moment sa place était ici. Elle pensait que le moment était mal choisit pour lui parler de ce qui venait de se passer. Ce fut Micahel qui le premier rompit le silence.
-Vous savez Sara, un moment, j'ai vraiment cru que j'étais passé de l'autre coté de la barrière, que j'étais devenu fou... je ne comprenais plus rien, je ne sentais plus rien que mon désespoir... -Micahel...
-L 'autre jour, je vous ai dit que j'étais pas un déténu ordinaire... je ne suis même pas un homme ordinaire.. petit, j'étais enfermé dans le noir pendant des heures, sans rien; de temps en temps la porte s'ouvrait, un rai de lumière filtrait et je me prenais un coup de pied. Tout seul dans le noir, on commence à distinguer les choses de plus en plus précisément, on est attentif a tout, on perçoit tout, tout les bruits, on remarque un clou presque invisible, on analyse la structure d'un meuble, et petit a petit cela devient une habitude, puis un fardeau. Mon lit de cellule par exemple, je peux vous en détailler n'importe quel détail au centimètre près, vous dire ou sont les clous, combien de morceau de fer différents sont dans l'armature...Et je ne peux pas m'empêcher de tout remarquer.
Combiné a un QI bas, cela entraine la folie, mais avec un QI plus élevé cela entraine une grande capacité de créativité chez la personne, ce qui est mon cas. Seulement la limite du génie a la folie est fine... j'ai failli la franchir. Merci Sara, sans vous, je ne serais pas la. Je ne serai peut être même plus.

Sara restait silencieuse, elle savait déjà cela mais elle était contente que Michael lui confie cela, qu'il se confie à elle.
Dans une autre partie de la prison, Bellick s'éclatait avec son nouveau jeux: la chaise électrique. Il faisait toutes les vérifications nécessaires a son utilisation et tournai autour, ravi.

LJ descendit du bus; Il se jeta dans les bras de Veronica et l'étreint longuement. Derrière se tenait un homme, que Vero lui prés,te a comme Nick Savrinn. LJ était presque heureux. Il vait mené en bateau les deux mecs du FBI, qui devaient être à l'autre bout de l'Illinois avec son portable, et il vait retrouvé Vero, il se sentait enfin en sureté. Il essayait juste de chasser les images de sa mère morte. Il se souvenait aussi du sacrifice de son beau père qui l'avit souvé en se faisant tuer d'une balle dans la tête, tout simplement. LJ , pour la première fois de sa vie, lui était infiniment reconnaissant. Il n'avait jamais frôlé la mort d'aussi près.
Une fois arrivé à la cabane où Nick avait réussi à rétablir la connexion internet, LJ s'effondra dans un canapé et Veronica se mit devant son ordinateur portable. Elle poussa un grand cri
-Nick!
-Quoi?
-Ils ont tenu une audience ce matin, on ne le savait même pas! Et les avocvats de Reynolds ont obtenu...au mon Dieu c'est impossible!
-Obtenu quoi?
-Ils avancent l'exécution. De 3 jours!
-C'est impossible!
-dans la justice, rien n'est impossible à l'argent...
Veronica ferma brusquement son ordinateur et pris sa tête entre ses mains.
-Ca ne sert plus a rien de se cacher. On doit bouger, sortir, aller parler à la presse, faire du bruit! On a plus le temps de faire des recherches, on doit les stopper en se montrant!
-Mais Véro, on serai en danger perpétuel...
-Et dans combien de temps ils nous trouverons ici? Nous devons arrêter de fuir et faire face!

Fox river
Bellick essayait la chaise. Oups, il avait appuyé sur le mauvais bouton; Et avait produit un court circuit. L'aile B bascula dans le noir. En plus, le genérateur de secours ne fonctionnait plus. Bravo Brad

Dans la petite cellule du quartier disciplinaire, l'unique lampe s'éteignit subitement.
On entedit le garde dsans le couloir dire:
merde! Qu'est ce que c'est!
Michael répondit pour lui même d'une voix basse et pleine d'amertume
M: Bellick s'amuse avec son nouveau joujou. Il a juste oublié de lire le mode d'emploi de la chaise.
Sara comprenait son amertume et elle même avait plus que tout envie de voir Bellick disparaitre de terre. Ou tout au moins de l'Illinois.
Le garde ouvrit le guichet et dit:
-Doc, je suis désolé mais je dois aller voir de qui se passe, donc je vous conseille de sortir de la...
-Non, ce n'est pas grave, je vais rester avec M. Scofield un peu plus longtemps.
-Vous êtes sure? Je ne pourrai rien pour vous si il arrive quoi que ce soit
-Ne vous inquiétez pas. Je lui fait confiance.
Michael sourit. C'était elle même qui lui avait dit, lors de leur deuxième ou troisième rencontre, que « faites moi confiance » ne voulait rien dire dans une prison. Dans un certain sens, il était honteux qu'elle lui accorde sa confiance, alors qu'il ne lui avait dit qu'un centième de la vérité. Mais il était aussi heureux qu'elle se sente en sécurité avec lui.
Le garde ajouta qu'il en avait surement pour une dizaine de minutes puis s'éloigna. Lorsque son pas eu finit de résonner dans le couloir, Michael dit:
-C'est gentil de rester avec moi.
-on sait tous ce qu'il arrive au gentille filles...
- ??
-elles finissent toujours dernières...D'ailleurs je pourrai devenir méchante...
-Comment?
-En posant des questions...
Michael rit doucement. Il était dans une cellule de deux mètres sur trois, sur un des lits les plus inconfortables qu'il aie jamais connu, il y avait une panne de courant et pourtant il se sentait bien, détendu.
-vous n'en démordrez jamais de ces questions?
-d'accord, j'essaye de me contenir pour un moment.
Michael regarda sa montre qui avait un cadran lumineux.
M: on parie que dans 10 minutes le maton ne sera pas revenu?
S: comment vous pouvez le savoir?
M: je n'ai jamais vu une chose faite sans retard dans l'administration, alors dans l'administration pénitentiaire...Ils vont devoir établir un rapport sur l'accident, vu que c'est en rapport avec la chaise …
-Vous pariez quoi?
-avec vous?
-Ouais
-Un diner. Quand je serai sorti.
Sara n'hésita presque pas
-Pari tenu.
-vous prendriez quoi comme menu?
-Pourquoi?
-Pour que je prévoie a peu près le budget repas. On est pas riche en sortant de priosn.
Sara rit légèrement:
-Un filet mignon.
-rien que ça?
-Rien que ça.
-Dans quel restaurant?
-Je vous laisse le choix, je pense que en deux ans et demi vous aurez le temps d'un réfléchir.
Michael ne répondit pas. Si il réussissait à obtenir un recours pour Linc, il aurait besoin de 4 jours pour finaliser les préparatifs de l'évasion. Sauf que Sara n'était pas censée savoir qu'il n'aurait que 4 jours pour réfléchir.

Il y eu un court silence puis:
-Michael?...pendant l'émeute...

Michael sourit et Sara rougit au souvenir de cet instant. Heureusement qu'ils étaient dans le noir

m: hein hein?
S: pourquoi êtes vous venu me sauver?
M: vous aviez besoin d'aide et je suis venu a votre secours. Je vous ai vus sur un écran de la salle de garde, entourée par ces détenus, la vitre se fendillait, la pièce s'enfumait... je suis allé vous chercher. Je n'aurai pas supporté de voir un seul des ces ordures poser une main sur vous.
Bien sur, je ne peux pas lui dire que c'est moi qui ai provoqué l'émeute, que je me suis senti plus coupable que jamais , que je pensai « pas elle », que je ne voulais pas la voir devenir une autre victime...

S: et comment vous êtes vous dirigés dans le faux plafonds?
M: Sara?
S: Oui?
M: Vous recommencez a poser des questions.
S: Même pas un indice?
M: disons que si nous étions éclairés, la réponse pour les faux plafonds serai sous votre nez.
(je précise que Mike est en T-Shirt, donc elle verrait son tatouage)
S: Pourquoi même vos indices apportent plus de questions?
M: Pourquoi voulez vous savoir toutes les réponses?
Ils étaient si détendus que Sara n'aurai jamais penser se sentir comme ça dans cette prison, de plus avec un détenu dans le quartier d'isolement.
-je suis curieuse de nature.
-Voila un défaut qu'on a en commun
-Défaut ou qualité?
-Ça dépend...
-De toute façon je vous ai dit que je vous donnerait toutes le réponses dans moins d'une semaine.
-vraiment?
-Je vous le promet. Et je suis un homme de parole.

Après quelques instants sans rien dire
S: Micahel, je peuix vous poser encore une questions?*
m: ca dépend laquelle?
S: comment c'est passée votre enfance?
M: en résumé, un père absent et une mère morte.
S: Une autre chose qu'on a en commun
M: je me disais bien ausi que tous les discours du gouverneur sur son amour paternel était surfaits....
S: Encore une chose en commun...
ils sourirent b tous les deux et sara poursuivit:
-après la mort de votre mère, que vous est il arrivé?
-linc et moi avons été placé dans des familles d'accuiel; ûis mui da,ns un ce,ntre de délinquants, et quand il a été majeur il m'a pris a sa charge... malgré le désaccord de la vieille dame ridée comme une pomme qui nous servait d'assistante sociale.
-Je vois...moi quand ma mère est morte, j'ai ressenti un grand vide, comme si toute la chaleur du monde s'était évaporée... mon père était de moins en moins présent... Enfin bon, cette période n'a pas été très facile, mais il en a résulté que je ne me suis plus jamais sentie proche de mon père...
Parler de cette période était toujours une épreuve pour la jeune femme, pourtant se confier ainsi à Michael ne la gênai-t en aucun point. Elle ne dit rien puis une autre question germa dans son cerveau.
-Michael?
-Encore une questions?
-Oui!
Il sourit et la laissa poursuivre:
-C'est indiscret mais comment étiez vous avant Fox River?
-Disons que...il y a 1an et demi j'étais un jeune ingénieur égoïste , ambitieux et carriériste.

A peine il avait fini de parler que les pas du gardien résonnèrent dans le couloir. Michael regarda sa montre et rit.
-9 minutes 10 secondes. Vous avez gagné le pari...
-Et...
-Je vous dois un dîner, filet mignon de préférence!

Le maton ouvrit la porte
g: Tout c'est bien passé doc?
S: aucun problème. Je pense juste que Scofield devrai retourner dans sa cellule pour éviter que cet incident se reproduise. Je vais en parler au Pope. Au revoir Michael!
-Au revoir et merci docteur.

Sara s'éloigna, heureuse malgré elle après ces moments partagés avec Michael, qui en effet sortait du quartier disciplinaire sous l'œil furieux de Bellick une heure plus tard.
avatar
isaxxxx
Origami de Michael

Féminin Nombre de messages : 113
Localisation : Forks
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  soara le Lun 6 Avr - 17:12

Aaah et un filet mignon pur la trois ! Nan faut que j'arrête. génial ces petite révélation dans le noir ...
Hate de lire la suite
avatar
soara
Admis à l'infirmerie

Féminin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  Waris le Lun 6 Avr - 22:45

j'adore toujours autant
veux une autre suite avec des bisous misa lol
avatar
Waris
Compagnon de Cellule de Michael

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 26/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MiSa saison 1...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum